LE MOBILIER DU KURSAAL

25 - Besançon

2 place du Théâtre

  • Dossier IM25005819 réalisé en 2023
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
salle de spectacle © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Cirque et brasserie en 1893, le Kursaal est à son ouverture doté d'un mobilier abondant, issu notamment du Casino du Jardin qui l'a précédé. L'inventaire dressé le 15 janvier 1895 en rend compte qui énumère, à côté de deux machines à vapeur et deux dynamos : lustres et appliques, chaises, guéridons, tables, verres et coupes par centaines, bocks, soucoupes et tasses, carafes, assiettes, couverts, tapis, etc. Une partie est marquée KC pour Kursaal-Cirque. Rien de tout cela ne nous est parvenu : le matériel de la brasserie a été vendu aux enchères dès le 6 mai 1895 et le lustre a disparu depuis. Un article de 1893 précisait : "L'éclairage est fait entièrement à l'électricité, d'abord par un lustre superbe, copié sur celui du théâtre Bellecour à Lyon, puis par six lampes et par des faisceaux de lumières fixés aux six colonnes de la salle", et, plus loin, "Quant aux décors [scéniques], ils sont en zinc, et repliants, en sorte que leur mise en place, leur enlèvement et magasinage se font avec une grande facilité". Cette première période n'est donc illustrée que par le décor de la salle : peintures monumentales du Lyonnais Bardey, reliefs (masques sous les lunettes, lyres à la jonction des secteurs de la fausse-coupole). Machinerie et mobilier ont été renouvelés lors de la restauration de la décennie 1980, qui a aussi vu la pose de luminaires des Ets Petitot, de Paris, et de sièges de la Société nouvelle Cinéconfort, de Lons-le-Saunier. Cinq oeuvres, placées dans la cage du grand escalier desservant le premier balcon et dans le foyer du public (salle Risset), proviennent de l'ancien casino de la Mouillère, inauguré en 1892 : le tableau de Raoul Trémolières dans la cage de l'escalier, trois miroirs d'applique identiques de grandes dimensions (320 x 195 cm avec leur cadre) - deux placés dans la cage d'escalier et le troisième dans le foyer - et une cheminée en bois dans le foyer (peut-être déplacée vers 1981-1982).

Source(s) documentaire(s)

  • Archives municipales de Besançon : 5 S 55 Kursaal, affiches. 1895-1902.
    Archives municipales de Besançon : 5 S 55 Kursaal, affiches. 1895-1902.
    Lieu de conservation : Archives municipales, Besançon - Cote du document : 5 S 55
  • Archives municipales de Besançon : 655 W 155-171 Kursaal. 1922-1991.
    Archives municipales de Besançon : 655 W 155-171 Kursaal. 1922-1991.
    Lieu de conservation : Archives municipales, Besançon - Cote du document : 655 W 155-171
  • Bains salins de la Mouillère. Façade latérale et coupe sur le hall. [Vers 1891].
    Bains salins de la Mouillère. Façade latérale et coupe sur le hall. Élévation de la façade latérale de droite. Coupe transversale sur le hall. Coupe longitudinale sur le vestibule et sur le hall / [Marcel Boutterin]. [Vers 1891]. Papier, crayon, encre, aquarelle. 92 x 63 cm. Échelle 1/50.
    Lieu de conservation : Archives municipales, Besançon - Cote du document : Yb 6
  • [Bains salins de la Mouillère. Coupe longitudinale sur le hall]. 1892.
    [Bains salins de la Mouillère. Coupe longitudinale sur le hall] / [Marcel Boutterin]. 1892. Papier, crayon, encre, aquarelle. 82 x 62,5 cm. Mention (dans un miroir) : "Dessin remis à M. Arnoud [?] le 12 mai 1892". Mention (au-dessus d'une porte) : "Deuxièmes classes". Mention (dans le fronton central) : "Buvette".
    Lieu de conservation : Bibliothèque municipale, Besançon - Cote du document : Yb 18
  • Ville de Besançon (Doubs). Grand concours international de musique des 13 et 14 août 1905.
    Ville de Besançon (Doubs). Grand concours international de musique des 13 et 14 août 1905. Affiche, par A. Lormet. Impr. Courbe-Rouzet, Dole.
  • Besançon. Les bains salins de la Mouillère. Le grand hall. [Carte postale]. [Vers 1910].
    Besançon. Les bains salins de la Mouillère. Le grand hall. [Carte postale]. [S.l.] : [s.n.], [vers 1910].
    Lieu de conservation : Bibliothèque municipale, Besançon - Cote du document : CP-B-P6-0082
  • [Le Kursaal avant et pendant les travaux]. 1980-1982.
    [Le Kursaal avant et pendant les travaux]. Photographies, par Jean-Paul Tupin et Gabriel Vieille. 1980-1982.Notamment :[Charpente supportant la piste de danse], par Tupin, octobre 1980.[Machinerie en bois sur le gril], s.n., s.d. [1980 ?].[Cage de scène], s.n., novembre 1980. Tirage en couleur.[Terrassement mécanique au sous-sol], par Tupin, février 1981.Coffrage de la dalle et mise en tension, par Vieille, août 1981.
    Lieu de conservation : Archives municipales, Besançon - Cote du document : 655 W 164
  • [Exposition. Besançon, Musée d'Histoire, Palais Granvelle. 1983]. Chronique d'un Kursaal de Province. 1983.
    [Exposition. Besançon, Musée d'Histoire, Palais Granvelle. 1983]. Chronique d'un Kursaal de Province. Besançon : Musée d'Histoire de Besançon, 1983. 58 p. : ill. ; 20 cm.
  • Le Kursaal-Cirque. 1er septembre 1893.
    Le Kursaal-Cirque. Les Gaudes, 6e année, n° 212, 1er septembre 1893, p. 2. Document accessible en ligne à l'adresse : https://memoirevive.besancon.fr/ark:/48565/zxbws5v0l716

Informations complémentaires

Etude de Me A. POSTANSQUE, avoué à Besançon, rue Mégevand, 27 (anciennement rue Saint-Vincent).VENTE SUR CONVERSION ENSUITE DE SAISIE REELLEAU PLUS OFFRANT ET DERNIER ENCHERISSEURD’UN VASTE IMMEUBLEconnu sous le nom deKURSAAL-CIRQUESis à Besançon, rue Mairet, 1
 
L’adjudication aura lieu aux enchères publiques, le JEUDI VINGT ET UN FEVRIER mil huit cent quatre-vingt-quinze, à l'audience des criées du tribunal civil de première instance de Besançon, séant au palais de justice de ladite ville, salle desdites audiences, dès les neuf heures du matin.
  
On fait savoir à tous ceux qu'il appartiendra :
Qu'en vertu et exécution :
1° D'un procès-verbal de saisie immobilière, dressé par Me Morel, huissier à Besançon, les dix-neuf et vingt mars mil huit cent quatre-vingt-quatorze, enregistré, dénoncé et transcrit au bureau des hypothèques de Besançon, le vingt-trois mars mil huit cent quatre-vingt-quatorze, vol. 171, n° 15 ;
2° D'un jugement rendu sur requête par le tribunal civil de Besançon, le trois janvier mil huit cent quatre-vingt-quinze, enregistré et mentionné au bureau des hypothèques de Besançon, en marge de la saisie,
A la requête de :
1° Mme Marguerite RAQUIN, veuve de M. Claude-Antoine GERIN, rentière, demeurant à Lyon, boulevard de la Croix-Rousse, 90 ;
2° M. Jacques-Anne-Antoine CHAZOT, clerc de notaire, demeurant à Lyon, quai de Tilsitt, 12 ;
3° Mme Marguerite MOINE, épouse divorcée de M. Antoine TROUILLEUX, propriétaire, demeurant à Vareille, commune d’Ambérieux (Ain),
Créanciers saisissants, ayant pour avoué constitué Me A. Postansque ;
Et :
1° Mme Ernestine-Mélanie RIVIER, propriétaire-négociante, veuve de M. Paul-François-Constant PELLEGRIN, demeurant à Besançon, débitrice saisie ;
2° M. Théodore VIOLET, agréé au Tribunal de commerce de Besançon, y demeurant, agissant en qualité de liquidateur judiciaire de Mme Pellegrin susnommée,
Ayant Me Maire pour avoué.
Il sera procédé, aux jour, heure et lieu susindiqués, à la vente des immeubles dont la désignation suit :
  DESIGNATION DES IMMEUBLES A VENDRETERRITOIRE DE BESANÇONLOT UNIQUE
Un vaste immeuble connu communément sous le nom de KURSAAL-CIRQUE et comprenant :
1° Un vaste terrain, sis rue Mairet, n° 1, en nature de propriété bâtie, d'une contenance approximative de deux mille cent soixante-quinze mètres carrés, n° 669 et 754, section K, classe 1, et touchant au nord-est les propriétés Allard, Rousseau, Zani, Lesterlin et Corne ; à l’ouest, Lebon, Magdanel, Péchaud, Marchal, Gounand, Boigeault, Boutoux, Petit ; au sud-ouest, Lebault et la rue Mairet, et à l'ouest, la rue Mairet et l'héritage Miot ;
2° Un important établissement, bâti sur ce terrain en pierres de taille, maçonnerie et briques, dit Kursaal-Cirque, comprenant : Trois grands corps de bâtiments, ci-après désignés, avec bâtisses secondaires, le tout d'une seule agglomération, dont l'entrée principale est rue Mairet.
1° Un corps de bâtiment de forme rectangulaire en pierres, couvert en tuiles, élevé en prolongement sur grandes caves voûtées formant la partie est-sud du Kursaal-Cirque, avec façade principale au-devant de la grande cour d’entrée et comprenant notamment au rez-de-chaussée : grande salle de café, brasserie, petite scène pour concerts, chambres, accessoires, bureaux, entrepôt, locaux non achevés pour cercle à l'étage et combles au-dessus.
Contre le pignon opposé à la façade principale sont adossés des bâtiments secondaires en briques et charpente avec toiture en tuiles, destinés à recevoir les machines tant pour le chauffage que pour l'éclairage, la grande cheminée cylindrique en briques et accessoires, la loge du concierge, etc.
2° Un autre corps de bâtiment contigu au précédent, formant avec celui-ci un angle droit et constituant toute la longueur du Kursaal-Cirque de droite à gauche, comprenant : Vestibules d'entrées avec foyer, hall, locaux pour cercle, laboratoire, cuisine, arrière-cuisine, appartements et accessoires. Il est élevé sur un sous-sol, sur emplacement pour écurie et cave, d'un rez-de-chaussée, deux étages et combles au-dessus, avec magnifique façade sur la grande cour au droit de la rue Mairet.
3° Un troisième corps de bâtiment à la suite du précédent, de forme rectangulaire comprenant établis, cirque, salle de concert et de spectacles ; divers locaux et accessoires comprenant principalement : au rez-de-chaussée, cirque, piste, garde-corps, quatre rangs de gradins fixés en amphithéâtre, pourvus de stalles adhérentes ou fauteuils à sièges mobiles, marqués avec initiales K C. Un plancher démontable, supporté par une forte charpente, le sépare de la salle de théâtre qui forme l'étage.
Dans la salle de spectacle, contenant deux mille cinq cents places environ, richement décorée, se trouvent notamment : quatre rangs de gradins en amphithéâtre, parterre, loges, première et deuxième galerie, scène, tous les décors et accessoires ; et en dehors, matériel de machines : trois herses avec poulies, cordages et moufles, manœuvrées au moyen d'un gril à proximité ; loges d'artistes, locaux de service, cabinets d'aisances, bouches à incendie et tous autres accessoires.
Un calorifère pour le service général de l'établissement est installé à côté du cirque.
Sont formellement exceptés de ladite vente :
1° Une bande de terrain au joignant de la rue Mairet, quelle qu'en soit la superficie, que Mme veuve Pellegrin a cédée à la ville de Besançon en vue de l'élargissement projeté de cette rue, suivant acte administratif du 2 novembre 1894 enregistré,
2° Et généralement tous les objets se trouvant ou pouvant se trouver dans le compartiment des machines et dans le compartiment voisin, lesdits objets consistant en :
Deux chaudières tôle et fer, système Parent, de Lyon, demi-tubulaire à foyer extérieur, établies sur terre-plein maçonné, cinq outils en fer et tous accessoires, un chaval pompe [sic] pour l’alimentation des chaudières et tous accessoires avec conduites, objets de transmission et tous accessoires, un récipient en tôle avec couvercle et accessoires pour le service des chaudières, deux machines à vapeur horizontales avec garde-corps établis sur maçonnerie, de chacune vingt-cinq chevaux assorties de leur condensateur avec transmission pour dynamo ; outillage d’entretien et autres accessoires, système P. Demange et Sare, de[…] Deux dynamos, système Gantz et Cie nos 922 et 927, de 15[… am]pères et 110 volts, avec tous accessoires, un appareil con[…] au tableau de distribution de la lumière électrique […]
[…] bronzé ; deux grands lustres en cuivre rouge, à huit becs électrique et huit becs à gaz ordinaire chacun ; six appliques en cuivre rouge à deux becs chacune ; sept grandes glaces encastrées dans la boiserie. Sur la petite scène : trois appliques en cuivre à un bec électrique ; un lustre et cinq becs semblables ; la draperie de cette petite scène et celle de la glace ; deux becs électriques dans les cabinets d'aisances.Dans la salle du promenoir.
Cent trente-six chaises, bois brun, siège bois, marque K C ; vingt-huit guéridons marbre, pied fonte bronzée ; trois tables marbre rectangulaires, pied fonte bronzée ; trois tables rectangulaires noyer, pieds tournés ; un porte-habits et chapeaux ; deux porte-éponge métal, pied bronzé ; une table de salie à manger en chêne ; six chaises cannées bois noir ; deux guéridons fer, pied fonte ; quatre lustres en cuivre à quatre becs.Dans le corridor du café au théâtre.
Deux guéridons marbre, pied fonte bronzée ; deux chaises dossier brun, siège bois, meuble de salle à manger, dessus marbre avec étagère ; une chaise de jardin ; escalier en chêne sculpté ; une lampe à électricité en cuivre.Dans le bureau.
Dix-sept chaises, dossier brun, siège bois ; une table rectangulaire noyer, pieds tournés ; rideaux de fenêtre ; un lustre en cuivre doré à cinq becs électriques.
Dans une petite salle attenante à la brasserie, quinze chaises, dossier brun, siège bois ; une table noyer pieds tournés ; rideaux de fenêtre ; une applique à gaz en cuivre.Dans le laboratoire.
Trois cent soixante-six verres taillés, apéritifs et café ; trente verres mousseline à Bordeaux, neuf verres mousseline pour restaurant, soixante-quinze verres mousseline à liqueur, quarante et un verres mousseline madère, vingt-quatre verres mousseline vermout quatre cent quatre-vingt-quinze bocks quart, quarante-quatre bocks demi, quatre-vingt-seize verres citron, soixante-dix-neuf carafes ordinaires, trente-neuf carafes taillées, cinq porte-cigares, neuf porte-allumettes ; quatre-vingts bouteilles diverses liqueurs en vidange, cinq cent quarante soucoupes diverses, quatre cent vingt-six sous-bocks quart, treize sous-bocks demi, cent quatre-vingt-huit soucoupes, sucrier, dix-sept pots au lait porcelaine (marqués K C) ; quarante et une demi-tasses café avec soucoupes (marquées K C); six tasses à café au lait avec soucoupes (marquées K C) ; banquette de comptoir, seize petites soupières (marquées K C) ; dix moutardiers (marqués K C) ; sept assiettes émaillées ; machine à nettoyer les couteaux, vingt-six plateaux assortis métal (marqués K C) ; vingt deux carafons à cognac, trente et un verres taillés à cerises, huit flacons à fleur d'oranger, vingt-huit coupes mousseline à Champagne, seize coupes taillées à Champagne, neuf plats, sept assiettes, une saucière, deux bols ; service porcelaine blanche filets jaune et noir et aux initiales du Kursaal-Cirque, comprenant: cinq cent soixante-dix-huit assiettes plates et creuses, vingt-cinq saladiers, quarante-huit petites soupières, soixante et onze petits plats creux, dix-huit plats divers, neuf salières, six moutardiers, treize fruitiers et encore cent treize-assiettes ; six tapis de cartes, deux damiers, un jacquet, six vieux jeux de cartes (marqués K C), un presse-carte, un timbre, deux cent cinquante jetons longs et ronds ; un comptoir, dessus marbre, à cinq tiroirs et porte ; buffet-étagère chêne, avec quatre armoires à deux portes dans le bas ; la plupart de ces objets portent la marque K C. Douze tapis de table en laine verte ; un meuble glacière chêne, système Cubain frères, de Paris ; un timbre d'appel en cuivre ; l'installation en chêne de la pompe à bière et accessoires, appareil réfrigérant, garni d’étain avec éviers et égouttoirs adhérents en chêne, à des gradins semblables ; deux étagères à colonnettes, cuivre doré ; buffets intérieurs et robinets nickelés ; fauteuil bois à trois places pour comptoir, appuyé contre rampe pleine en chêne ; une lyre à deux becs électriques ; un autre bec semblable, six kilos de plaques pour numérotage et accessoires, grand vitrage entre laboratoire et cuisine avec buffets et tiroirs.Dans la cuisine.
Deux casseroles et deux plats cuivre, trois passoires, casserole, trois plats fer-blanc, écumoire, louche et écuelle à frire, trois cuillères en bois, boîte à café en tôle, deux percolateurs, deux cafetières en cuivre, deux bains-marie, six bouillottes, un bain-marie sans bouillotte, balance avec poids, pilon en grès, quatre pots fonte, sept bassines fonte émaillée, cinq casseroles, marmite en fonte, boîte à sel, sept boîtes à thé et épices, buste de la république en terre, sept plats à escargots, huit coquetiers métal, seau à charbon, tamis, poêle à frire, râpe à fromage, cinq pots, trois plats, deux saladiers, table avec billot, pot à café grès, panier à pain, deux chaises cannées bois noir, six casseroles, treize soucoupes, deux gamelles à soldat, dix-neuf petits plats, deux théières, deux pots, quatre compotiers, sept bols, soixante-quatre assiettes, huit bouillottes cassées, moulin à café argenterie (marqué K C), deux seaux à glace, quatre-vingt-dix cuillères à café ruolz (marquées K C), soixante-quatre cuillères à café métal ordinaire (marquées Casino du Jardin), soixante et onze cuillères à absinthe ruolz (marquées K C), dix théières, trois verseuses métal blanc (marquées K C), vingt-quatre fourchettes à huîtres, douze à escargots, six sucriers ruolz (marqués K C), bols à punch avec plateau métal, deux écuelles à bière en métal, vingt-huit cuillères, trente-sept fourchettes (marquées K C), six louches et cuillères à punch ruolz (marquées K C), six fourchettes et sept cuillères métal argenté (marquées K C), trois huiliers métal avec carafes (marqués K C), soixante-neuf couteaux manche noir, sept couteaux manche blanc (marqués K C), soixante-dix cuillères et soixante et une fourchettes métal ordinaire (marquées Casino du Jardin), deux casse-noix, deux corbeilles papiers à pain, grand fourneau en fer et tôle, de quatre-vingt-dix centimètres sur deux mètres, bouilloire, séchoir, et percolateur en cuivre, gril et réchaud à gaz montés sur massif en briques, étouffoir cylindrique, rayonnages de l'arrière-cuisine, étagère à trois rayons,Dans le Kursaal-Cirque, corridor du théâtre.
Linge : Vingt-sept nappes, cent soixante-dix serviettes, douze torchons, vingt-deux tabliers.Dans la salle du théâtre.
Trois cent quatre-vingt-onze chaises, dossier brun, siège bois, cinq chaises, dossier brun, siège bois, sans initiales ; soixante-trois guéridons fer, pied fonte bronzée, cent cinquante-cinq chaises de jardin, bureau de contrôle, sapin peint, deux tables noyer, pieds tournés cassés, deux chaises de chef d’orchestre, bois noir, six lampes à arcs, monture cuivre, à la hauteur des premières galeries ; au plafond, un grand lustre doré à six lampes à arcs ; deux autres à dix becs chacun, à incandescence, adapt[…]s aux deux colonnes de l’avant-scène, quatre girandoles à […]une cinq becs, tableau de distribution de la lumière pour […]ue, quarante becs électriques à la rampe de scène, […]ses, l’une à dix becs électriques et deux à quatorze becs chacune. Les tentures de l'entrée des galeries et des vestiaires, à chaque étage. Au parterre de la salle, quarante fauteuils en velours rouge-grenat, sièges à bascules, d'environ cent trente places et les loges. Tous les fauteuils en bois à bascule, fixés dans les quatre rangs des premières galeries, ainsi que les bancs en bois des deux gradins de la deuxième galerie, décors montés, autres non placés, quatre tambours à décors, quatre échelles et trois planches à décors,Vestibule du rez-de-chaussée et avant-scène.
Deux lustres en cuivre nickelé de chacun cinq becs électriques, deux becs appliques à gaz en cuivre.
Dans la salle de jeu et vestibule.
Huit guéridons marbre, pied fonte, quatre chaises, dossier et siège bois brun, trois lustres en cuivre doré de six becs électriques chacun.Dans le hall des 1res galeries.
Onze guéridons fer pied fonte bronzée. Vingt-cinq tables noyer pieds tournées, dix chaises dossier et siège bois noir sans initiales. Trois lustres en cuivre de chacun quatre becs électriques et quatre becs à gaz. Un bec électrique applique au vestiaire.Dans le hall des 2es galeries.
Onze guéridons fer, pied fonte bronzée. Porte-éponge en métal (cassé), comptoir dessus marbre. Rafraîchissoir, cinq chaises jardin. Rayonnage tapis peint. Quatre lampes à incandescence avec réflecteurs.Dans le grenier.
Deux guéridons marbre, pieds cassés. Grillage en fer.Dans les loges des artistes.
Vieilles cuvettes, pendule, pendule ancienne, moules. Tapis de scène. Tapis et rideaux pour danse serpentine. Commode et cheminées appliques, six portemanteaux, glace cadre noir. Cinq cuvettes et trois brocs fer-blanc, vingt-cinq chaises dessus brun, siège bois, vingt trois chaises de jardin, trois guéridons fer, trente-trois appliques à un bec électrique. Trois autres becs à incandescence. Neuf rayonnages sapin.Dans le cirque, sous la scène.
Baignoire. Trois lustres à gaz à quatre becs. Une vieille voiture, lot de bois et planches aux entrepreneurs. Dix-neuf guéridons fer pied fonte. Deux chaises de jardin. Une chaise de bois brun. Toutes les stalles, avec fauteuils en bois avec sièges à bascules, tant ceux démontés et déposés dans le pourtour que ceux fixés sur les quatre rangs de gradins du cirque, soit cent cinquante-neuf, d'environ sept cent dix-neuf places sur le cercle de la piste, en bois garni. Dans la piste, trois piles de gradins en sapin en comprenant soixante-sept, des barrières circulaires et la rampe, les barrières d'orchestre, le tout en sapin et démontable, tous accessoires. Au-dessus, le plancher mobile avec sa charpente, qui sépare la salle du cirque de la salle du théâtre.Dans une cave entrepôt.
Vingt-quatre carafes ordinaires, dix taillées. Deux cent soixante-douze bocks quart et demi, cent soixante verres à cerises, cinquante verres à liqueur, quarante et une grandes soucoupes, tasses au lait, et quinze tasses marquées K C, cent dix verres à vin et à café, quinze soucoupes à tabac, vingt pots au lait et vingt presses à citron, quatre-vingt-cinq tasses à café et soixante-huit soucoupes, trente-neuf soucoupes à champagne, cent cinquante verres à vermout, six cent soixante-huit soucoupes bocks, deux cent quatre-vingt-huit soucoupes liqueurs diverses. Vieux buffet, cinq tabourets, table bois et cheva1 pantomime.Dans la salle du cercle.
Vieilles portes, planches, fenêtres, deux bois de lit.Dans la cour.
Treize tables en fer. Trois tonneaux. Lot fer et ferraille. Lot bois boiserie. Pied de table fonte et petite turbine. Trois grils de chauffage, ouverture de calorifère, vingt-sept fûts vides.Dans une petite pièce non achevée donnant sur l'escalier de service de la cave et des cuisines.
Un bureau de sapin raboté, un banc, plusieurs tréteaux.Dans une pièce non terminée.
Seize portes prêtes à poser, et vingt-quatre cadres de portes, le tout en sapin.
Et tous autres objets et effets réputés immeubles par destination, attachés ou incorporés à l'immeuble du Kursaal-Cirque ci-devant décrits, tous ceux destinés à son usage, affectés à son service ou nécessaires à son exploitation, toutes ses aisances, appartenances et dépendances sans exception ni réserve, et tous les droits immobiliers saisissables, de quelque nature qu'ils soient, afférents audit immeuble, étant bien stipulé que la présente énumération n'est faite qu'à titre de renseignements, mais sans aucune garantie de la part des poursuivants et des vendeurs, qui ne pourront être ni recherchés ni inquiétés à ce sujet.
LOT UNIQUEMise à prix, deux cent cinquante mille francs, ci 250,000 fr.
II est en outre déclaré que tous ceux du chef desquels il pourrait être requis des inscriptions pour cause d'hypothèques légales devront les faire inscrire au bureau des hypothèques de Besançon avant la transcription du jugement d'adjudication, sous peine de forclusion.
Le cahier des charges, clauses et conditions de la vente, dressé par Me Postansque, avoué poursuivant, est déposé au greffe du tribunal civil de Besançon, où tout amateur peut en prendre connaissance.
Pour tous renseignements, s'adresser soit à Me TREVOUX, notaire à Lyon, rue de la République, n° 30 ;
A Me GAGER, avoué près le tribunal civil de Lyon, rue de l'Hôtel de Ville, n° 37 ;
A M. PORTE, architecte à Lyon ;
A Me VIOLET, agréé, place Saint-Pierre, n° 1, à Besançon ;
A Me MAIRE, avoué près le tribunal, rue Mégevand, n° 27.
Et pour visiter, avec l’autorisation de Me Violet, agréé, de Me Maire, ou Me Postansque, avoués, s’adresser au gardien du Kursaal-Cirque, sur les lieux.
Fait et rédigé à Besançon, le quinze janvier mil huit cent quatre-vingt-quinze, par l’avoué poursuivant soussigné.
Signé : A. POSTANSQUE. 
Thématiques :
  • salles de spectacle de Bourgogne-Franche-Comté
Aire d’étude et canton : Bourgogne-Franche-Comté
Parties constituantes non étudiées :
  • masque
  • miroir d'applique
  • cheminée
Carte interactive
Haut de page