USINE DE CONSTRUCTION ÉLECTRIQUE DE LA SOCIÉTÉ D'ÉLECTROMÉCANIQUE JAPY, PUIS SOBEMO, PUIS UNELEC, ACTUELLEMENT DES CONSTRUCTIONS ÉLECTRIQUES DE BEAUCOURT (CEB) DITE USINE DES PRÉS

90 - Beaucourt

14 rue de Dampierre

  • Dossier IA90000079 réalisé en 2000
  • Auteur(s) : Bernard Lardière, Raphaël Favereaux
Façade antérieure des ateliers de fabrication depuis l'entrée. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Dédiée à la production de matériel électrique, l'usine des Prés est construite en 1920-1921 par les architectes Walter et Bernard, et l'entrepreneur belfortain Tournesac. Couvrant 12 000 m², elle comprend, outre les espaces de production, un réfectoire, une salle de repos, une infirmerie et des douches. Conçue pour la fabrication en série des moteurs électriques de moyenne puissance et des rhéostats, alternateurs, convertisseurs de fréquence, groupes Ward Leonard, l'usine comprend un atelier d'usinage des carcasses et des pièces composant les moteurs (abritant tours verticaux, raboteuses, aléseuses, machines à rectifier, mortaiseuses, fraiseuses), un atelier de tôlerie, d'outillage et un atelier électro-technique (imprégnation, bobinage, montage et essais). L'usine est fortement modifiée après la Seconde Guerre mondiale. L'éclatement des Etablissements Japy Frères (créés en 1928) donne naissance à quatre sociétés indépendantes, dont la société d'Electromécanique Japy en 1955, qui poursuit la fabrication des moteurs électriques, alternateurs, convertisseurs, mais aussi des machines tournantes électriques, pompes semi-rotatives pour eau et hydrocarbures. Cette société s'associe à Alsthom en 1959 pour créer la Société Beaucourtoise de Moteurs (Sobemo), contrôlée par Alsthom et sa filiale Cie Générale d'Electricité (CGE). L'usine cesse en 1964 la fabrication des pompes, cédée à la société Matériel Industriel et Ménager Japy. En 1965, Sobemo est rebaptisée Unelec. En 1977, le département Moteurs Industriels d'Unelec comprend trois autres sites, dont la Fonderie (étudiée : voir le dossier IA90000078) et l'usine des Fonteneilles (étudiée : voir le dossier IA90000077) à Beaucourt, ainsi que l'usine de la Gare, située sur la commune voisine de Dasle (25). L'usine des Prés regroupe l'usinage, le bobinage et le montage des gros moteurs et moteurs à courant continu, ainsi que les ateliers communs d'aluminium et de tôlerie. Absorbée par Alsthom-Atlantique en 1980, puis rebaptisée CEB (Constructions Electriques de Beaucourt) en 1982, la société est devenue société anonyme en 1984, filiale du groupe Leroy-Somer (depuis 1990 propriété du groupe américain Emerson). Un bâtiment à usage de bureaux a été bâti vers 1990 au devant des ateliers de fabrication. 746 employés en 1967, 420 en 1977, 300 en 2000.
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 20e siècle
  • milieu 20e siècle
  • 4e quart 20e siècle
Date(s)
1920 : daté par travaux historiques
Auteur(s) & personnalité(s)

Walter, architecte. XIXe-XXe siècles. Il a construit, avec l'architecte Bernard, l'usine des Prés de Beaucourt (Territoire de Belfort) en 1920-1921 et la chapelle du Sacré-Coeur d'Audincourt (Doubs) en 1909-1910.

Bernard, architecte. XIXe-XXe siècles. Il a construit, avec l'architecte Walter, l'usine des Prés de Beaucourt (Territoire de Belfort) en 1920-1921.

Tournesac, entrepreneur à Belfort. 19e-20e siècles.

Description


Les ateliers de fabrication sont en rez-de-chaussée, construits en moellon de calcaire enduit, avec parpaing de béton et enduit, ou essentage métallique pour les parties les plus récentes. Les toits sont à longs pans et sheds, couverts de tuile mécanique et de tôle. La conciergerie possède un étage carré.
Murs :
  • calcaire
  • béton
  • moellon
  • parpaing de béton
  • enduit
  • essentage de tôle
Toit :
  • tuile mécanique
  • fer en couverture
  • verre en couverture
Etages :
  • 1 étage carré
Couvrement :
  • charpente métallique apparente
Energie utilisée :
  • énergie électrique
  • achetée

Source(s) documentaire(s)

  • Vue aérienne depuis le nord-ouest en 1982.
    Vue aérienne depuis le nord-ouest en 1982. SRI. Inventaire topographique du canton de Beaucourt (1981-1982).
    Lieu de conservation : Collection particulière

Informations complémentaires

Thématiques :
  • patrimoine industriel du Territoire de Belfort
Aire d’étude et canton : Territoire de Belfort
Dénomination : usine de construction électrique
Parties constituantes non étudiées :
  • atelier de fabrication
  • conciergerie
  • bureau
Carte interactive
Haut de page