GÉNÉRATEUR D'ONDES SONORES (RÉCEPTEUR RADIOÉLECTRIQUE POUR SIGNAUX HORAIRES AME MODÈLE RE/C 1075 B)

25 - Besançon

La Bouloie - 34, 36, 41 à 43 avenue de l' Observatoire

  • Dossier IM25001951 réalisé en 2001 revu en 2008
  • Auteur(s) : Françoise Le Guet Tully, Anthony Turner, Delphine Issenmann, Jean Davoigneau, Laurent Poupard
Vue d'ensemble. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Le récepteur a été fabriqué au milieu du 20e siècle par les Ateliers de Montages électriques, établis au 77 rue Saint-Charles à Paris. La société AME, aussi signalée au 54 rue du Théâtre, fabriquait des émetteurs et récepteurs radio utilisés, notamment, par les administrations françaises et l'armée. Mis en service à l'observatoire en 1963, ce poste a été utilisé en même temps que le récepteur Téléco RT 15 pour la réception des signaux horaires. Désaffectés vers 1975, tous deux ont été déposés au Musée du Temps en 1998.
Période(s)
Principale :
  • milieu 20e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Ateliers de Montages Electriques (AME) : société établie au 77 rue Saint-Charles à Paris, mais aussi signalée au 54 rue du Théâtre, qui fabriquait des émetteurs et récepteurs radio utilisés, notamment, par les administrations françaises et l'armée.

AME ou Ateliers de Montages Electriques : société établie au 77 rue Saint-Charles à Paris, mais aussi signalée au 54 rue du Théâtre, qui fabriquait des émetteurs et récepteurs radio utilisés, notamment, par les administrations françaises et l'armée.

Description


Utilisé avec un autre appareil (déphaseur), ce poste radio permettait de mesurer l'écart de temps entre le signal reçu par voie hertzienne et celui émis par l'horloge de référence, donc de connaître la marche de cette dernière. "Le récepteur RE/C 1075 B est un récepteur superhétérodyne à simple changement de fréquence fonctionnant sur quatre fréquences préréglées dans la gamme comprise entre 1, 5 et 22 Mc/s et permet la réception des émissions de régime A1, A2 et A3". Il pouvait être intégré dans une armoire (rack 19"), d'où son format et la présence des deux poignées verticales sur la face avant. Il comporte aussi sur cette face trois interrupteurs, un voyant lumineux de mise sous tension, deux fusibles, deux prises jack pour antenne et quatre sélecteurs rotatifs, le dernier à droite permettant de choisir l'une des quatre fréquences préréglées (la gamme 1, 5 - 22 mHz étant subdivisée en quatre sous-gammes : 1, 5-3 mHz, 3-6, 6-12 et 12-22). Il compte onze tubes électroniques : 1 6AK6, 2 6AU6, 1 6AV6, 3 6BA6, 1 6BE6, 2 6X4 et 1 0B2.
Catégories :
  • astronomie
Structures :
  • fonctions réversibles
  • instrument spécialisé

Source(s) documentaire(s)

  • Rapport sur l’activité de l’Observatoire au cours de l’année 1963
    Rapport sur l’activité de l’Observatoire au cours de l’année 1963, présenté au Conseil de l’Université par Jean Delhaye, directeur de l’Observatoire, 8 p. multigr.
    Lieu de conservation : Archives de l'Observatoire, Besançon
  • Récepteur RE/C 1075 B [notice technique], milieu 20e siècle
    Récepteur RE/C 1075 B [notice technique]. - Paris : Ateliers de Montages électriques, s.d. [milieu 20e siècle]. 23-12 p. : 8 pl. dépl. h.t. ; 28 cm.
    Lieu de conservation : Musée du Temps, Besançon
  • A.M.E., 2011
    A.M.E. - 2011. Document accessible en ligne sur le site de Bernard Baris, radioamateur (f6blk.net), à l'adresse : https://f6blk.net/main_fr.php?page=152 (Consultation : juin 2011)
  • Arbey, Louis. Rapport d’activité du 1er octobre 1964 au 30 septembre 1965, 1967
    Arbey, Louis. Rapport d’activité du 1er octobre 1964 au 30 septembre 1965. Annales de l’Observatoire de Besançon. Astronomie et Géophysique, Nouvelle série, t. VII, 1967, p. 78.
  • Andrez Roger (témoignage oral)
    Andrez Roger, astronome retraité. Tallenay

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Besançon
Dénomination : générateur d'ondes sonores
Carte interactive
Haut de page