DEMEURE, 6 RUE DU BOURG

70 - Gy

6 rue du Bourg

  • Dossier IA00016251 réalisé en 2013
  • Auteur(s) : Christiane Roussel, Sabrina Dalibard
Façade sur rue. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


La construction de cette demeure, figurée sur le cadastre dit "napoléonien" de 1837, remonterait à 1742, ainsi qu'en témoigne la date portée dans le fronton surmontant la porte cochère.
Certains éléments de l'architecture du bâtiment témoignent en effet de cette époque de construction, c'est entre autre le cas des linteaux en arcs segmentaires des baies.
Cette demeure ainsi que ses jardins ont peut-être été réaménagés suite à la disparition progressive des fortifications de la ville au début du 18e siècle. Au début du 19e siècle, il existait un verger au nord de cette construction.

Cette demeure a été la résidence familiale des Bolot du 18e au début du 20e siècle. Le chirurgien Jean-Claude Bolot, originaire de Faucogney, s’est en effet installé à Gy à la fin du 17e siècle. Quelques années plus tard, il a été nommé conseiller municipal. Le plus célèbre représentant de cette famille, qui a compté des médecins, des avocats, des professeurs, des militaires…, est Claude Antoine Bolot, élu représentant de la Haute-Saône à la Convention Nationale qui a voté la mort de Louis XVI.



Période(s)
Principale :
  • 2e quart 18e siècle
Date(s)
1742 : porte la date
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Matériaux de construction :

Ce bâtiment est élevé en pierre de taille de calcaire. Les encadrements de baies, légèrement saillants par rapport au nu du mur, témoignent du fait que la maçonnerie devait être recouverte d'un enduit.

Élévation et plan :

La partie est de la construction s'élève sur quatre niveaux : cave, rez-de-chaussée, premier étage et comble.
Le bâtiment présente un plan quadrangulaire avec cour centrale.

Façade sud :

La partie est de la construction est percée de deux portes de cave en plein cintre. Les linteaux des baies des autres niveaux sont en arcs segmentaires.
La partie ouest est percée de deux grandes baies. La porte cochère est surmontée d'un linteau en arc segmentaire, lui-même surmonté d'un fronton orné de volutes latérales. A l'intérieur du fronton, se trouvent l'inscription "Les Terrasses" et la date de 1742. Au-dessus, sous la corniche, la date "17-43" est portée.

Toiture :

Les toitures sont couvertes de tuile plate et mécanique.
Murs :
  • calcaire
  • pierre de taille
  • pierre de taille
Toit :
  • tuile mécanique
  • tuile plate
Etages :
  • sous-sol
  • 1 étage carré
Elévation :
  • élévation à travées

Source(s) documentaire(s)

  • Claerr, Christiane. Canton de GY, Haute-Sâone, 1986.
    Claerr, Christiane. Canton de Gy. Haute-Saône. Besançon, Association pour la promotion et le développement de l'inventaire comtois, Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, 1986, 48 p. (Images du patrimoine ; 24).
  • Sidler, Jean-Claude. Gy. Au fil des rues, au fil du temps, 2002.
    Sidler, Jean-Claude. Gy. Au fil des rues, au fil du temps. Besançon, 2002
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul - Cote du document : 3131/13

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Gy
Dénomination : demeure
Parties constituantes non étudiées :
  • enclos
  • cour
Carte interactive
Haut de page