DÉCOR D'ARCHITECTURE (RELIEF) : CHARITÉ

70 - Luxeuil-les-Bains

3 rue des Thermes

  • Dossier IM70001265 réalisé en 2021
  • Auteur(s) : Fabien Dufoulon
décor d'architecture © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Aucun dessin du 18e siècle ne prévoit de décor sculpté au fronton du bâtiment nord dit du Grand Bain de l'établissement thermal. Le fronton est resté nu au 19e siècle.
L'édifice est restauré et modernisé par les architectes Robert Danis et Marcel Texier à la fin des années 1930. En février 1939, ils soumettent au directeur des Beaux-Arts le projet d'un relief pour le fronton, copie de la Charité exécutée par Gaspard Pollet d'après un modèle de Robert Le Lorrain pour un fronton du palais Rohan à Strasbourg. Ce choix s'explique à la fois par des préoccupations d'ordre iconographique (représentation d'une femme avec des enfants, dont les soins sont la spécialité de l'établissement thermal de Luxeuil) et stylistique (œuvre du milieu du 18e siècle, qui est l'époque de construction des bâtiments de Luxeuil). Lors de la séance du 27 février 1939, le rapporteur du projet à la Commission des Monuments historiques précise qu'il "serait important de savoir si le constructeur du 18e siècle a intentionnellement voulu faire une œuvre sévère dépourvue de toute décoration ou au contraire s'il faut attribuer la nudité du fronton à un défaut de crédit qui se serait produit à l'époque de sa construction". Le comité ne s'oppose pas au principe d'un décor sculpté, mais il juge que le projet proposé ne s'harmonise pas suffisamment avec le monument. Entre temps, Danis demande au sculpteur Émile Gaudissard quatre esquisses, qui sont conservées. Elles montrent une interprétation beaucoup plus libre du relief de Strasbourg. Lors de la séance du 26 mai 1939, une "maquette" est présentée au comité qui émet cette fois un avis favorable. Le projet n'aboutit pas, sans doute en raison de la guerre.
Dans la seconde moitié du 20e siècle, un relief représentant les armes de la Ville est fixé sur le fronton. Il n'est plus en place aujourd'hui.
Période(s)
Principale :
  • 2e quart 20e siècle
Date(s)
1939 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Date de naissance : 1872 - date de décés : 1956

Émile Gaudissard, sculpteur.

Gaspard Pollet, sculpteur du 18e siècle.

Date de naissance : 1666 - date de décés : 1743

Robert Le Lorrain, sculpteur du 18e siècle.

Description


Le thème de la maternité et de l'enfance se retrouve à la même époque dans le décor sculpté de la façade nord et le décor peint du vestibule sud.
Catégories :
  • sculpture
Iconographie :
  • Charité

Source(s) documentaire(s)

  • Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. E 81 70 14-100. Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Établissement thermal.
    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. E 81 70 14-100. Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Établissement thermal.
    Lieu de conservation : Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont - Cote du document : E 81 70 14-100
  • [Ensemble de quatre esquisses pour le relief du fronton de l'établissement thermal de Luxeuil]. [1939].
    [Ensemble de quatre esquisses pour le relief du fronton de l'établissement thermal de Luxeuil] / [Émile Gaudissart]. [1939]. Dessin et peinture sur calque. In : Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. E 81 70 14-100. Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Établissement thermal.
    Lieu de conservation : Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont - Cote du document : E 81 70 14-100

Informations complémentaires

Thématiques :
  • thermalisme en Bourgogne-Franche-Comté (le)
Aire d’étude et canton : Bourgogne-Franche-Comté
Dénomination : décor d'architecture, relief
Carte interactive
Haut de page