CHALET DU RÉGISSEUR DE L'ÉTABLISSEMENT THERMAL, PUIS CLUB-HOUSE DU TENNIS

70 - Luxeuil-les-Bains

3 rue des Thermes

  • Dossier IA70001164 réalisé en 2020
  • Auteur(s) : Fabien Dufoulon
demeure © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


D'après les matrices cadastrales, le "chalet de l'étang des bains" est construit en 1864. Il doit correspondre au chalet du régisseur de l'établissement thermal. Curieusement, il ne figure pas sur le plan du livre de Grandmougin (1866). Plusieurs documents d'archives permettent de comprendre les aménagements successifs de l'édifice (5 M 164). En avril 1867, deux ailes sont construites par l'entrepreneur Nicolas Grapotte, sans doute d'après les plans de Félix-Hercule Grandmougin, architecte de l'établissement thermal. Des travaux d'aménagements intérieurs sont engagés en 1878. En juin, le nouveau régisseur se plaint à l'administration. Le chalet qui lui sert de maison est en effet trop petit, d'autant plus qu'il doit le partager avec le jardinier avec lequel il ne veut plus faire ménage commun comme le faisait son prédécesseur. Grandmougin décrit le chalet avant les travaux dans son devis du 22 septembre. Le jardinier occupe le rez-de-chaussée, le régisseur l'étage desservi par un escalier à deux rampes mal éclairé. Une bonne peut occuper une chambre mansardée. L'intervention envisagée concerne principalement la cage d'escalier dotée d'un "ciel ouvert" et les poêles. Comme l'établissement thermal appartient à l’État, l'administration envisage de faire appel à Charles Jean-Baptiste Colard, architecte départemental en charge de l'arrondissement de Lure. Grandmougin proteste et se dit victime de ses opinions républicaines. Il tombe malade et meurt quelques mois plus tard, et les travaux sont effectivement réalisés par Colard. Le "charmant petit chalet situé dans le parc" est évoqué dans un guide de 1892.
Au milieu du 20e siècle, l'aile sud est agrandie par Paul Giroud (171 J 699). Son intervention s'inscrit dans le cadre de la transformation du rez-de-chaussée de l'édifice en club-house pour le tennis du parc thermal. Deux vestiaires sont aménagés dans l'aile nord, et un bar dans l'aile est. L'extension de l'aile sud, dont rend bien compte la comparaison entre les cartes postales anciennes et l'édifice actuel, permet de créer une remise-atelier. L'extension semble être en béton, comme le montrent les angles du mur pignon sud, alors que le reste de l'édifice est construit en brique et en pierre. Les encadrements de trois baies (fenêtre rectangulaire du rez-de-chaussée, fenêtre rectangulaire de l'étage et oculus du pignon) en pierre de l'ancien mur pignon ont été remployés (fenêtre est du premier étage, fenêtre sud du premier étage et oculus du pignon).
Période(s)
Principale :
  • 3e quart 19e siècle
  • milieu 20e siècle
Secondaire :
  • 4e quart 19e siècle
Date(s)
1864 : daté par source
1867 : daté par source
1878 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Date de naissance : 23/08/1805 - date de décés : 07/05/1879

Félix-Hercule Grandmougin est l'auteur de la halle, école, gendarmerie (1836), de l'aménagement de l'école rue Bossuet (1853), de la fontaine place des Casernes (1854), des travaux de l'église abbatiale (1860), de la nouvelle école sur le champ de foire (1869-1873) à Faverney. Il est l'un des architectes de l'établissement thermal de Luxeuil-les-Bains.

Nicolas Grapotte, entrepreneur en travaux publics.

Date de naissance : 13/11/1838 - date de décés : 30/05/1882

Architecte départemental de la Haute-Saône pour l'arrondissement de Lure.

Date de naissance : 1898 - date de décés : 1986

Architecte, diplômé en 1923, jeune auteur en 1927-1932 de l'esplanade Charles de Gaulle et de la maison du peuple de Belfort. Père de Jean-Claude qui oeuvre au lycée Condorcet de Belfort.

Description


Le plan de l'édifice est en croix latine. Il comprend un rez-de-chaussée et un étage. Il est couvert d'un toit à longs pans en tuile plate (à l'origine, en tuile mécanique). Les pignons sont couverts. Le comble est éclairé par des oculi. Le "chalet" a perdu son caractère pittoresque avec la disparition des garde-corps des balcons en bois et des lambrequins ornant les rives du toit. L'enduit dissimule la polychromie des anciennes façades construites en briques colorées. Des pergolas ont été disposées devant les façades du côté du parc.
Murs :
  • brique
  • béton
Toit :
  • tuile plate
Etages :
  • rez-de-chaussée
  • 1 étage carré
Elévation :
  • élévation à travées
Escalier :
  • escalier dans-oeuvre,
Typologie :
  • baie rectangulaire
  • oculus

Source(s) documentaire(s)

  • Archives départementales de la Haute-Saône. Cadastre de la commune de Luxeuil-les-Bains. [1827-1934].
    Archives départementales de la Haute-Saône. Cadastre de la commune de Luxeuil-les-Bains. [1827-1934].- Atlas parcellaire (1827)- État de section (1833) : 3 P 146- Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties (1829-1914) : 3 P 1114 (folio 1 à 518), 3 P 1115 (folio 519 à 915), 3 P 1116 (folio 916 à 1311)- Matrices cadastrales des propriétés bâties : 3 P 2264 (folio 1 à 639), 3 P 2265 (folio 640 à 753)- Matrices cadastrales dites "matrices noires" des propriétés bâties (1911-1934) : 3 P 3917 (folio 1 à 505), 3 P 3918 (folio 505 à 791)- Matrices cadastrales dites "matrices noires" des propriétés non bâties (1914-1934) : 3 P 3914 (folio 1 à 492), 3 P 3915 (folio 493 à 1091), 3 P 3916 (folio 1092 à 1225)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul
  • Archives départementales de la Haute-Saône. 5 M 164. Établissement thermal de Luxeuil [1821-1939].
    Archives départementales de la Haute-Saône. 5 M 164. Établissement thermal de Luxeuil [1821-1939]. Bâtiments : chalet du parc, travaux de réparations (1867-1879). Châlet destiné aux services administratifs, travaux de construction (1876-1877). Galeries des thermes, location à des marchands, demandes pour y établir des magasins (1861-1868). Conduite et distribution des eaux : observations sur les moyens d’améliorer la distribution des eaux thermales (1821-1822). Travaux d’aménagements de réservoirs souterrains à eau chaude et d’une galerie d’adduction d’eau (1937-1939).
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul - Cote du document : 5 M 164
  • Archives départementales du Territoire de Belfort. 171 J 699. Luxeuil-les-Bains. Établissement thermal. 1938-1947.
    Archives départementales du Territoire de Belfort. 171 J 699. Luxeuil-les-Bains. Établissement thermal. 1938-1947.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort - Cote du document : 171 J 699
  • Luxeuil-les-Bains. Le Parc des Bains. [carte postale]. [vers 1913].
    Luxeuil-les-Bains. Le Parc des Bains. [carte postale]. Luxeuil-les-Bains : A. David, [vers 1913].
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Luxeuil-les-Bains. Coin du parc. Le Chalet du régisseur. [carte postale]. [s.d.].
    Luxeuil-les-Bains. Coin du parc. Le Chalet du régisseur. [carte postale]. Fougerolles : Reuchet, [s.d.].
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Établissement thermal de Luxeuil-les-Bains. Parc, chalet du gardien. Aménagement de vestiaires pour les tennis et d'une réserve-atelier. [s.d.].
    Établissement thermal de Luxeuil-les-Bains. Parc, chalet du gardien. Aménagement de vestiaires pour les tennis et d'une réserve-atelier / [Paul Giroud]. [s.d.]. Dessin. Échelle 1/50. In : Archives départementales du Territoire de Belfort. 171 J 699. Luxeuil-les-Bains. Établissement thermal. 1938-1947.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort - Cote du document : 171 J 699
  • Histoire de Luxeuil. Guide du baigneur et du touriste. [1892].
    Histoire de Luxeuil. Guide du baigneur et du touriste. Luxeuil-Les-Bains : E. Jeudy, [1892].

Informations complémentaires

Thématiques :
  • thermalisme en Bourgogne-Franche-Comté (le)
Aire d’étude et canton : Bourgogne-Franche-Comté
Dénomination : demeure, maison
Carte interactive
Haut de page