AMPLIFICATEUR (CONDENSATEUR VARIABLE BEAUDOIN)

25 - Besançon

La Bouloie - 34, 36, 41 à 43 avenue de l' Observatoire

  • Dossier IM25001840 réalisé en 2001 revu en 2008
  • Auteur(s) : Françoise Le Guet Tully, Anthony Turner, Delphine Issenmann, Jean Davoigneau, Laurent Poupard
Vue d'ensemble. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


L'usage de ce condensateur variable de précision, construit entre 1914 et 1922, n'est pas documenté mais certains documents visuels laissent à penser que des appareils de ce type ont pu être utilisés avec l'astrolabe Baillaud. L'instrument a été fabriqué par la maison fondée par Charles Beaudouin en 1903 à Paris, au 31 rue Lhomond, et qui passera à sa mort, en 1935, à son neveu Paul, entré dans l'entreprise en 1932. Après le décès de ce dernier, l'affaire qui emploie alors 120 personnes passe aux mains d'Alcatel en 1970.
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 20e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Date de naissance : 1875 - date de décés : 1935

Après avoir travaillé chez Breguet (moteurs électriques et instruments), Charles Beaudouin s'établit en 1903 à Paris (7 rue Blainville) comme fabricant d’instruments scientifiques. Son affaire est transféré en 1907 au 31 rue Lhomond avant que ne soit bâtie en 1932 une usine aux 1 et 3 rue Rataud (toujours dans la Montagne Sainte-Geneviève). Beaudouin est rejoint en 1910 par l'ingénieur Henri Gondet et en 1932 par son neveu Paul Beaudouin. Repris par ce dernier à la mort de Charles en 1935, l'entreprise fabrique des instruments très variés et, notamment, des appareils de TSF. Elle est rachetée en 1970 par la société Alcatel.

Description


Un condensateur variable peut être employé à diverses fins et dans divers instruments : appareil de mesure, générateur, oscillateur, amplificateur, récepteur... Celui-ci, à capacité variable et utilisant l'air comme isolant, est constitué d'un couvercle cubique en bois, fixé sur un socle également en bois, portant sur la partie supérieure un système à engrenage avec une vis tangente engrenée sur un cercle denté et gradué. Le mécanisme, placé sous le couvercle, est composé de deux armatures à lames fixées au même axe. L'une (le rotor) est mobile tandis que l'autre (le stator) est fixe.
Catégories :
  • astronomie
Structures :
  • instrument spécialisé

Source(s) documentaire(s)

  • Guillaume, Roland. Le condensateur variable, 2011
    Guillaume, Roland. Le condensateur variable. - 2011. Document accessible en ligne sur le site personnel de Roland Guillaume F5ZV (http://f5zv.pagesperso-orange.fr), dans la section "Le Manuel Internet des Radioamateurs" : http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM24/RM24G/Rm24G01.html (consultation : avril 2011)
  • Beaudouin, Denis. Charles Beaudouin : une histoire d’instruments scientifiques, 2005
    Beaudouin, Denis. Charles Beaudouin : une histoire d’instruments scientifiques. - Les Ulis : EDP sciences, 2005. 288 p. : ill. ; 24 cm

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Besançon
Dénomination : amplificateur
Carte interactive
Haut de page