VIADUC DE LA SOURCE (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

39 - Morez

avenue Charles de Gaulle

  • Dossier IA39001134 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Elévation occidentale : arches enjambant la rue. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Compliquée par la topographie, la liaison Morbier - Morez fait l'objet de nombreux projets. Celui élaboré en 1892 par l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Moron et approfondi par celui de la compagnie du PLM (Paris Lyon - Méditerranée) Moris est approuvé le 6 février 1893 par le ministre des Travaux publics. Le 24 avril 1896, ce dernier valide le plan des nombreux ouvrages dont le dernier, à l'entrée de la gare de Morez, est le viaduc de la Source, long de 99 m. Ce viaduc est réalisé par l'entrepreneur Allard et la ligne est ouverte à l'exploitation le 1er juin 1900. Par la suite, vraisemblablement lors de la création de la rocade au début des années 1980, un remblaiement conséquent est effectué devant l'ouvrage pour permettre le passage de la route nationale n° 5, enterrant les piles jusqu'à la naissance des arches.
Période(s)
Principale :
  • 4e quart 19e siècle
Date(s)
1900 : daté par travaux historiques
Auteur(s) & personnalité(s)

Moron, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. XIXe siècle.

Moris, ingénieur en chef de la compagnie du PLM (Paris Lyon - Méditerranée). XIXe siècle.

Alard, entrepreneur. XIXe siècle.

Description


Franchissant le ruisseau de la Source, le viaduc (aux PK 048.996 et 049.328) est construit en pierre de taille calcaire, avec appareil à bossages rustiques. Il est formé de huit arches larges de 10 m chacune, les sept premières voûtées en berceau plein-cintre et la dernière vers la gare (côté La Cluse) voûtée en berceau segmentaire. Cette disposition permet d'obtenir une hauteur libre plus importante, nécessaire au passage de la rue (qui, actuellement, passe sous les deux dernières arches, avec une voie dans chaque sens). Ce viaduc est l'un des rares ouvrages de la liaison Morbier - Morez en palier (sans déclivité). Il supporte deux voies - celle venant d'Andelot-en-Montagne et celle partant sur Saint-Claude (ce qui explique qu'il soit repéré par deux points kilométriques) - et leur système d'aiguillage. Ses garde-corps métalliques sont formés de supports verticaux en fer forgé plat, percés pour laisser passage à deux barres cylindriques horizontales et portant un appui en demi-rond.
Murs :
  • calcaire
  • métal
  • pierre de taille
  • bossage
Couvrement :
  • voûte en berceau plein-cintre
  • voûte en berceau segmentaire
Typologie :
  • pont en arc

Source(s) documentaire(s)

  • Morez (Jura). Les quatre viaducs et le nouveau quartier Villedieu [vue aérienne], 2e moitié 20e siècle.
    Morez (Jura). Les quatre viaducs et le nouveau quartier Villedieu [vue aérienne], 2e moitié 20e siècle. Carte postale, s.d. [2e moitié 20e siècle], Cie des Arts Photomécaniques éd., Paris.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Plan parcellaire des terrains à acquérir dans la traversée de la commune de Morez sur une longueur de 1323,50 m [détail du viaduc], 1894.
    Plan parcellaire des terrains à acquérir dans la traversée de la commune de Morez sur une longueur de 1323,50 m [détail du viaduc], 1894. Dessin sur calicot (plume, lavis), 24 septembre 1894, échelle 1:1000 par Languillaire (ingénieur civil)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot - Cote du document : Sp 2107

Informations complémentaires

Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Hydrographie : la Source
Dénomination : viaduc
Carte interactive
Haut de page