TUNNEL DIT SOUTERRAIN DE LA SAVINE (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

39 - Morbier

Le Bois de la Savine

  • Dossier IA39001122 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Vue aérienne rapprochée de la tête côté La Cluse, depuis le sud. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Après validation du tracé direct entre Saint-Laurent-en-Grandvaux et Morez par le ministre des Travaux publics le 2 août 1887, les ingénieurs de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) réalisent, sous la direction de l'ingénieur en chef Vernis, les études fin 1888 - début 1889. Leur projet est modifié, pour la partie concernant le col de la Savine, sur deux points en 1889 : remplacement de la longue tranchée prévue pour franchir le col par un souterrain avec galeries couvertes aux extrémités (raccourcissant le trajet total, cette option tient compte de l'enneigement important à cet endroit en hiver) et établissement avant le tunnel (côté Andelot-en-Montagne) d'une voie de garage pour les trains remorqués en double traction (une deuxième locomotive aidant à la montée depuis Morez). En mars 1892, les sondages aux têtes du futur tunnel sont finis. Les travaux, définis par les ingénieurs en chef des Ponts et Chaussées Moron et du PLM Moris, sont adjugés aux sieurs Fougerolle Frères le 3 juin suivant et achevés fin 1895. La partie Saint-Laurent-en-Grandvaux - Morbier du tronçon Saint-Laurent - Morez est mise en exploitation le 15 mai 1899.
Période(s)
Principale :
  • 4e quart 19e siècle
Date(s)
1895 : daté par travaux historiques
Auteur(s) & personnalité(s)

Moron, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées. XIXe siècle.

Vernis, ingénieur de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée). XIXe siècle.

Moris, ingénieur en chef de la compagnie du PLM (Paris Lyon - Méditerranée). XIXe siècle.

Fougerolle Frères, entrepreneur. XIXe siècle.

Description


Avec 2 080 m (du PK 040.113 au PK 042.193), ce tunnel est le plus long de la ligne. Parfaitement rectiligne, il en constitue aussi l'une des parties les plus droites et le point culminant : son entrée côté Andelot-en-Montagne (amont) est à l'altitude de 948 m. Avec une pente descendante constante de 22 mm / m, le tunnel se compose de deux tranchées couvertes encadrant un tronçon creusé dans le rocher, de section ovoïde et voûté d'un berceau plein-cintre (légèrement surhaussé). La tranchée couverte côté Andelot est longue de 362 m : elle débute sur la commune de Saint-Laurent-en-Grandvaux, que l'ouvrage parcourt sur 189 m (cadastre 1980 AR 94), et se poursuit sur celle de Morbier (2006 BR 116). Celle côté La Cluse fait 118 m (Morbier 2006 AX 50). Leur voûte en arc segmentaire est supportée par des murs fortement talutés. L'ensemble est entièrement revêtu de maçonnerie, avec appareil à bossages rustiques pour les murs et appareil uni pour la voûte, les bossages soulignant aussi la baie ouvrant chaque mur de tête. Les trois chambres de mine aménagées à l'amont sont conservées. Elles sont précédées chacune par une galerie voûtée en berceau plein-cintre, fermée par une grille métallique. La chambre centrale, qui surmonte la voûte du tunnel, est accessible par un escalier et une seconde galerie ; les deux autres sont placées à la base des parois, à l'extrémité d'un puits. Des encoches sont ménagées régulièrement dans les murs afin de placer des cloisons destinées à rendre l'explosion plus destructrice en la confinant.
Murs :
  • calcaire
  • moellon
  • pierre de taille
  • bossage
Couvrement :
  • voûte en berceau plein-cintre
  • voûte en berceau segmentaire

Source(s) documentaire(s)

  • Près le col des Savines. Travaux de percement du tunnel du chemin de fer, 1897.
    Près le col des Savines. Travaux de percement du tunnel du chemin de fer, 1897. Gravure, s.d. [1897]. Dans : " Le Jura et le pays franc-comtois " / Gustave Fraipont, Paris : Henri Laurens, s.d. [1897], p. 256.
  • Environs de Morez (Jura) - une Gare en forêt au col de la Savine (altitude 990 m.) [entrée du tunnel côté Andelot-en-Montagne], entre 1899 et 1903.
    Environs de Morez (Jura) - une Gare en forêt au col de la Savine (altitude 990 m.) [entrée du tunnel côté Andelot-en-Montagne], entre 1899 et 1903. Carte postale, s.d. [1er quart 20e siècle, entre 1899 et 1903], Ch. Paget libraire éd. à Morez.
    Lieu de conservation : Collection particulière

Informations complémentaires

Observation :
Sur la ligne Andelot-en-Montagne - La Cluse, le tunnel de la Savine est un ouvrage exceptionnel par sa longueur et sa rectitude.
Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Complément de localisation :
  • oeuvre située en partie sur la commune Saint-Laurent-enGrandvaux
Dénomination : tunnel
Carte interactive
Haut de page