PONT ROUTIER (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

39 - Le Pasquier

Les Champs au Roi - V.C. 1

  • Dossier IA39001091 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Tablier et garde-corps, depuis le nord-ouest. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Ce pont a été construit en même temps que la section Andelot-en-Montagne - Champagnole, entre juin 1865 et juin 1867, pour permettre au chemin d'enjamber la voie ferrée. Il est l'oeuvre de l'entrepreneur Guichard, suivant le projet de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) défini pour cette section par l'ingénieur Lucien-Hippolyte Vertray et validé par l'ingénieur en chef Adrien Ruelle. Le type de voie supporté changeant et s'alourdissant, il a été renforcé en 1992 par l'entreprise Hequet.
Période(s)
Principale :
  • 3e quart 19e siècle
Date(s)
1867 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Guichard, entrepreneur. XIXe siècle.

Description


Ce pont (au PK 008.125), en pierre de taille calcaire, comporte une travée de 7, 50 m de large, couverte d'une voûte en berceau segmentaire, et présente une hauteur libre de 4, 68 m. Le tablier en léger dos-d'âne se prolonge par des murets en retour alors qu'au niveau de la voie, les piédroits des culées ont été renforcés par des murs talutés, à bossage, largement débordants. Dix tirants métalliques en partie haute des culées attestent de la campagne de reprise de l'ouvrage. Les garde-corps métalliques anciens se composent de dix travées, formées de neuf motifs ovales barlongs juxtaposés, et s'achèvent à chaque extrémité du pont par un potelet octogonal en fonte, surmonté d'une pomme de pin.
Murs :
  • calcaire
  • métal
  • pierre de taille
  • bossage
Couvrement :
  • voûte en berceau segmentaire
Typologie :
  • pont en arc

Informations complémentaires

Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Dénomination : pont
Carte interactive
Haut de page