MUR DE SOUTÈNEMENT À ARCADES (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

39 - Morbier

La Doye de Bienne - C.D. 126

  • Dossier IA39001146 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Arcade centrale, avec refuge et pont. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Ce mur à arcades est édifié entre le 21 février 1908, date de l'adjudication à l'entrepreneur Alphonse Trunel du premier lot d'infrastructure de la section Morez - Saint-Claude, et le 20 juillet 1912, date de reconnaissance des travaux. La réalisation dans la vallée de la Bienne du projet des ingénieurs de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée), dirigés par l'ingénieur en chef Paul Séjourné, a été approuvée par le ministre des Travaux publics le 4 juin 1903. Elle a nécessité la construction de nombreux murs de soutènement, totalisant une longueur cumulée de 4783 m (pour une section de 24 km).
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 20e siècle
Date(s)
1912 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Alphonse Trunel, entrepreneur à Château-des-Prés (Jura). XIXe-XXe siècles.

Description


Etabli en contrebas à gauche (au sud-est) de la voie, entre les tunnels de Lézair (côté Andelot-en-Montagne) et de la Pointe, le mur est long de 55 m (du PK 052.087 au PK 052.142) et haut de 13, 50 m. Il est soutenu par cinq arcades voûtées en berceau plein-cintre, larges de 5 m et de hauteur inégale, au pied desquelles passe le chemin départemental n° 126 de Saint-Claude à Morez. Sommée par un refuge, la travée centrale (la plus haute) est percée par un ponceau voûté de 2 m d'ouverture (au PK 052.112), relié à la route par un escalier droit en maçonnerie. L'ouvrage s'inscrit dans une courbe à gauche de 250 m de rayon, avec une déclivité de 4 mm / m. Il est en moellon calcaire et pierre de taille calcaires, avec appareil à bossages rustiques pour les piles et les voûtes, et appareil polygonal (formé de blocs généralement hexagonaux) pour le reste. Le garde-corps métallique côté vallée (est) est formé de supports verticaux en fer forgé plat, percés pour laisser passage à une barre cylindrique horizontale, une seconde barre du même type servant d'appui.
Murs :
  • calcaire
  • métal
  • pierre de taille
  • moellon
  • bossage
Couvrement :
  • voûte en berceau plein-cintre
Escalier :
  • escalier isolé, escalier droit, en maçonnerie

Source(s) documentaire(s)

  • Mur de soutènement à arcades [plan, coupes et élévation], [1919].
    Mur de soutènement à arcades [plan, coupes et élévation], [1919]. Dessin imprimé, s.d. [1919], échelles 1:200 et 1:100. Dans : " Ligne de Morez à Saint-Claude. Rapport sur l'exécution des travaux " [...], Bourges : Tardy-Pigelet, 1919, pl. XXXIX.
    Lieu de conservation : Archives de la SNCF, Saint-Claude
  • Mur de soutènement à arcades [vue d'ensemble, de trois quarts droite], [1919].
    Mur de soutènement à arcades [vue d'ensemble, de trois quarts droite], [1919]. Photographie, s.d. [1919]. Dans : " Ligne de Morez à Saint-Claude. Rapport sur l'exécution des travaux " [...], Bourges : Tardy-Pigelet, 1919, photogr. 27.
    Lieu de conservation : Archives de la SNCF, Saint-Claude

Informations complémentaires

Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Dénomination : mur de soutènement
Parties constituantes non étudiées :
  • pont
  • escalier indépendant
Carte interactive
Haut de page