INSTRUMENT DE PRÉPARATION (TUBE À RAYONS X)

25 - Besançon

1 rue Labbé

  • Dossier IM25005214 réalisé en 2011
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Détail : anode et cathode. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Ce tube à rayons X a été réalisé à la fin du 19e siècle ou au début du 20e par la société parisienne Chabaud, établie rue de la Sorbonne. Collaborant avec le physicien Paul Villard (1860-1934), découvreur du rayonnement gamma, Victor Chabaud fait figure de pionnier de l'industrie des tubes à rayons X. En 1890, il reprend la maison Alvergniat, qu'il dirigeait depuis 1879, fondée en 1858 (rue Gît-le-Coeur) par Auguste-Adrien et son frère. Il ajoute la fabrication des tubes à rayons X et des instruments d'océanographie à la production, initialement composée des instruments en verre soufflé puis élargie en 1880 à ceux de physique en usage dans les établissements scolaires (baromètre, pompe à mercure, ampèremètre, voltmètre, aéromètre, etc.). L'entreprise passe en 1905 aux mains de Thorneyssein (au 58 rue Monsieur-le-Prince), actif dans le domaine de la verrerie scientifique.
Période(s)
Principale :
  • limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Date de naissance : 1860 - date de décès : 1923

Collaborant avec le physicien Paul Villard (1860-1934), découvreur du rayonnement gamma, Victor Chabaud fait figure de pionnier de l'industrie des tubes à rayons X. En 1890, il reprend la maison Alvergniat, qu'il dirigeait depuis 1879, fondée en 1858 (rue Gît-le-Coeur) par Auguste-Adrien et son frère. Il ajoute la fabrication des tubes à rayons X et des instruments d'océanographie à la production, initialement composée des instruments en verre soufflé puis élargie en 1880 à ceux de physique en usage dans les établissements scolaires (baromètre, pompe à mercure, ampèremètre, voltmètre, aéromètre, etc.). L'entreprise passe en 1905 aux mains de Thorneyssein (au 58 rue Monsieur-le-Prince), actif dans le domaine de la verrerie scientifique. Un certain nombre d'instruments conçus par la société Chabaud ont été donnés en 1977, par Jean Chabaud, fils de Victor, à la faculté de médecine de Reims où ils sont encore visibles.

Description


L'instrument, en verre, est en forme de T : le montant horizontal est un tube allongé muni d'une anode et d'une cathode métalliques (dont les extrémités sont cassées au ras du verre) ; le montant vertical est un simple tube, plus grand que le premier et fermé à son extrémité opposé, qui se dilate dans sa moitié supérieure pour former une sphère.
Catégories :
  • physique
Structures :
  • instrument spécialisé

Source(s) documentaire(s)

  • Paul Villard, 2012
    Paul Villard. Article publié sur Wikipédia (consultation janvier 2012) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Villard
  • Beaudouin, Denis. Charles Beaudouin : une histoire d’instruments scientifiques, 2005
    Beaudouin, Denis. Charles Beaudouin : une histoire d’instruments scientifiques. - Les Ulis : EDP sciences, 2005. 288 p. : ill. ; 24 cm
  • Camilleri, Jean-Pierre ; Coursaget, Jean. Pionniers de la radiothérapie, 2005
    Camilleri, Jean-Pierre ; Coursaget, Jean. Pionniers de la radiothérapie. - Les Ulis : EDP sciences, 2005.
  • Gires, Francis (dir.). L’Empire de la physique : cabinet de physique du lycée Guez de Balzac d’Angoulême, 2006
    Gires, Francis (dir.). L’Empire de la physique : cabinet de physique du lycée Guez de Balzac d’Angoulême. - Niort : ASEISTE, 2006. Document disponible sur internet en version électronique (édition 2008) à l’adresse : http://www.aseiste.org/?menu=3&page=publications1
  • Gires Francis (témoignage oral)
    Gires Francis, professeur de Sciences physiques, président de l’Aséiste (Association de Sauvegarde et d’Étude des Instruments scientifiques et techniques de l’Enseignement)

Informations complémentaires

Thématiques :
  • lycées publics de Franche-Comté
Aire d’étude et canton : Besançon faubourg
Dénomination : instrument de préparation
Carte interactive
Haut de page