FERME

71 - Bouhans

  • Dossier IA71001439 réalisé en 2007
  • Auteur(s) : Gaëlle Prost
ferme © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


La maison figure sur le cadastre ancien en vis-à-vis d'un grand bâtiment des dépendances disparu aujourd'hui. Les petites dépendances actuelles ne figurent pas sur le cadastre ancien et sont donc postérieures à 1825. La maison est construite à l'emplacement de l'ancien château des barons de Bouhans. Selon Robert Michelin il aurait disparu depuis longtemps puisque "au 18ème siècle, il n'en subsistait que des fossés autour d'une maison ". La maison remonte au 16ème siècle ou au tout début du 17ème siècle comme en témoignent les chanfreins, la fenêtre à meneaux, la charpente et le décor sculpté triangulaire. Le bâtiment des dépendances date du 20ème siècle.
Période(s)
Principale :
  • 2e moitié 16e siècle
  • 1ère moitié 17e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Ferme constituée d'un bâtiment des dépendances implanté parallèlement à la route, en vis-à-vis d'une maison bâtie sur un tertre circulaire dominant La Brenne. Un poulailler/bûcher et un toit à porcs sont alignés sur le troisième côté de la cour, au sud. La maison est en pans de bois à potelets et poteaux rapprochés, "bâton-rompu" au surcroît, sur soubassement de brique. Le remplissage des pans de bois du surcroît sont en "clayonnage". Poutres à tenon passant. Trois portes sur quatre ont un linteau en plein cintre. La maison est constituée d'une très grande pièce principale, flanquée d'une chambre à gauche et de la chambre à lait à droite. Les vestiges d'une cheminée chauffant au large sont visibles sur la gauche de la pièce principale : la poutre maîtresse chanfreinée repose sur deux massifs poteaux décorés d'un triangle sculpté pointe en bas. Les doubles mortaises qui accueillaient les tenons des deux sommiers sont en place. Aujourd'hui une petite cheminée occupe l'emplacement. Elle contient une plaque décorée de deux griffons affrontés tenant un blason surmonté d'une couronne, au-dessus d'un croissant. L'escalier du grenier est situé à gauche en entrant dans la chambre à lait. Il est tournant et très étroit. Autrefois, il était éclairé par une fenêtre à meneaux chanfreinée, aujourd'hui murée. Charpente constituée de fermes à deux entraits et d'un double faîtage contreventé par des aisseliers. L'auvent repose sur des aisseliers à trois chiffres dont un est sculpté. Cet auvent très débordant prolongeant sans rupture de pente un toit haut et pentu donne l'impression d'une toiture immense. Le puits en brique à superstructure en pierre à rouleau est situé devant la maison.
Murs :
  • brique
  • bois
  • végétal en gros oeuvre
  • pan de bois
Toit :
  • tuile plate
Etages :
  • en rez-de-chaussée
  • comble à surcroît
Escalier :
  • escalier dans-oeuvre, escalier tournant, en charpente
Typologie :
  • logis et dépendances en vis-à-vis

Informations complémentaires

Thématiques :
  • enquête partielle
  • habitat de la Bresse bourguignonne
  • enquête externe
Aire d’étude et canton : Saône-et-Loire
Dénomination : ferme
Parties constituantes non étudiées :
  • puits
  • poulailler
  • toit à porcs
  • abreuvoir
Carte interactive
Haut de page