FERME

71 - Thurey

La Gonnière

  • Dossier IA71001418 réalisé en 2007
  • Auteur(s) : Gaëlle Prost
ferme © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Ferme figurant sur le cadastre ancien. A cette époque ni le four ni le toit à porcs n'étaient construits et seule la moitié droite actuelle de la maison existait. Elle remonte probablement au 18ème siècle. Le propriétaire garde le souvenir du premier escalier, tournant, du grenier dans la pièce d'évier. Il a transformé le grand four (poulaillers sous appentis de part et d'autre) situé dans l'alignement de la maison à droite en garage. Il garde une statuette de saint Nicolas en bois (autrefois polychrome) qui se trouvait sur la façade de la maison. Selon lui ce sont des compagnons venus d'Alsace qui ont bâti sa maison. Elle aurait ensuite été propriété de la famille Mathey.
Période(s)
Principale :
  • 18e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Ferme implantée parallèlement à la route, constituée d'une maison, d'un bâtiment des dépendances en vis-à-vis, et d'un toit à porcs dans l'alignement de la maison à gauche. Les deux bâtiments principaux sont en pans de bois à chevrons sur soubassement de pierre. Assemblages de bois à "trait de Jupiter". La partie d'origine de la maison est constituée d'une pièce de 50 m2 chauffée à droite par une cheminée en brique (contrepoids en pierre) à manteau en bois reposant sur des corbeaux en bois, aux poutres moulurées d'un quart de rond, flanquée à droite d'un évier (aujourd'hui transformé en salle de bain) doublé d'une petite chambre. Les parties postérieures à 1825 sont la pièce de gauche, de dimension égale à la première, au sol en "carrons", pourvue d'une cheminée récente au pignon, et l'appentis de droite, servant de "chambre à lait" (isolée par une couche de pisé sur le plafond), où l'on a placé le nouvel accès au grenier : une échelle. Portes pleines cloutées en sapin et fenêtres à seize carreaux. Auvent sur aisseliers. Charpente à fermes sur blochets, double faîtage contreventé par des décharges, croupes à enrayure. Puits à mur de margelle en brique et superstructure à rouleau situé au centre de la cour. Le bâtiment des dépendances, long de 32 m (pignon sud en pierre et pignon nord en brique sur pierre), est constitué d'une grange et d'une étable flanquées d'une deuxième étable et d'une deuxième grange (porte percée de jours circulaires) à gauche, d'une bergerie et d'une écurie à droite. La mare et le séchoir à maïs métallique se trouvent dans son alignement à gauche. Le verger est situé derrière le bâtiment des dépendances et le jardin à droite de l'ancien four. Une barrière artisanale en acacia ouvre au nord sur un champ.
Murs :
  • brique
  • bois
  • calcaire
  • pan de bois
  • moellon
Toit :
  • tuile plate
Etages :
  • en rez-de-chaussée
  • comble à surcroît
Escalier :
  • escalier dans-oeuvre, échelle, en charpente
Typologie :
  • logis et dépendances en vis-à-vis

Informations complémentaires

Thématiques :
  • enquête partielle
  • habitat de la Bresse bourguignonne
  • enquête externe
Aire d’étude et canton : Saône-et-Loire
Dénomination : ferme
Parties constituantes non étudiées :
  • puits
  • grange
  • séchoir à maïs
  • poulailler
  • étable
  • bergerie
  • toit à porcs
  • abreuvoir
  • pièce d'eau
  • jardin potager
  • verger
Carte interactive
Haut de page