FERME

71 - Thurey

La Boulandière

  • Dossier IA71001417 réalisé en 2007
  • Auteur(s) : Gaëlle Prost
ferme © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Ferme figurant sur le cadastre ancien. A cette époque le toit à porcs n'existait pas. La maison remonte probablement au 17ème siècle comme en témoignent son volume, ses pans de bois et son escalier extérieur. Le bâtiment des dépendances, lui, daterait plus du siècle suivant. L'appentis, remontant probablement au 19ème siècle, abritait un four avant d'être récemment transformé en chambre. Le propriétaire a récemment créé le four de toute pièce, copiant celui de la ferme des Guichards. Il a aussi ajouté des croix-de-saint-André au garde-corps de l'escalier. Selon lui le toit à porcs/poulailler daterait de 1907.
Période(s)
Principale :
  • 17e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Ferme implantée au fond d'une impasse, constituée d'une maison, d'un bâtiment des dépendances en vis-à-vis et d'un toit à porcs/poulailler sur le troisième côté de la cour. La maison est en pans de bois à "bâton-rompu", ses sablières basses posées à même le sol, le surcroît étant aussi haut que le rez-de-chaussée. La poutre maîtresse transversale chanfreinée repose sur des poteaux qui lui sont propres, accolés aux poteaux de fond. Deux mortaises laissent supposer une première cheminée chauffant au large dans la pièce de droite. L'autre poutre transversale est assemblée à tenon passant (extrémité arrondie bloquée par une clavette) et mortaise. Les décharges ont une section de 25 cm. La toiture pentue est composée d'un pignon au nord et d'une croupe au sud. La maison est constituée de deux grandes pièces d'égales dimensions, celle de droite étant chauffée par une cheminée à manteau en bois. Sol en carrés et octogones de terre cuite. Un escalier droit parallèle à la façade mène à la porte du grenier située à l'extrémité gauche du surcroît. Un appentis en brique au pignon opère un retour sur l'angle postérieur gauche de la maison, constituant l'évier. Auvent sur aisseliers. Des perches pour le séchage des haricots sont appliquées à la façade grâce à des crochets en bois cloués aux poteaux. On voit encore les crochets des perches qui reposaient entre les aisseliers. Puits à superstructure à rouleau situé devant l'escalier. Le bâtiment des dépendances est en pans de bois à chevrons sur soubassement de brique (tout comme le toit à porcs/poulailler), couvert à croupe, constitué de deux granges flanquées d'une étable de part et d'autre.
Murs :
  • brique
  • bois
  • pan de bois
Toit :
  • tuile plate
  • tuile mécanique
Etages :
  • en rez-de-chaussée
  • comble à surcroît
Escalier :
  • escalier hors-oeuvre, escalier droit, en charpente
Typologie :
  • logis et dépendances en vis-à-vis

Informations complémentaires

Thématiques :
  • enquête partielle
  • habitat de la Bresse bourguignonne
  • enquête externe
Aire d’étude et canton : Saône-et-Loire
Dénomination : ferme
Parties constituantes non étudiées :
  • puits
  • grange
  • poulailler
  • étable
  • toit à porcs
Carte interactive
Haut de page