FERME

71 - La Genête

Varennes

  • Dossier IA71001320 réalisé en 2006
  • Auteur(s) : Gaëlle Prost
ferme © Ecomusée de la Bresse Bourguignonne

Historique


Ferme figurant sur le cadastre ancien : à cette époque le toit à porcs/poulailler n'existait pas et un grand bâtiment occupait le troisième côté de la cour. Elle remonte probablement à la première moitié du 18ème siècle comme en témoignent la cheminée, les arcs de décharge et le type de pan de bois. A l'écuyer de La Villeneuve, et tout début 17ème siècle, selon Paul Perrault.
Période(s)
Principale :
  • 1ère moitié 18e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Ferme entièrement construite en pierre, implantée perpendiculairement à la route, constituée d'une habitation et d'un bâtiment des dépendances en vis-à-vis, un poulailler/toit à porcs en bordure de route entre les deux bâtiments principaux. Maison constituée d'une grande pièce centrale flanquée d'une chambre de chaque côté. Le sol des chambres est en "carrons" alors que celui de la pièce principale est dallé de grandes pierres roses piquetées. Cette pièce est chauffée par une cheminée en pierre (2m de long) l'évier (1m80 de long) se trouve contre le mur postérieur, éclairé par un jour ovale. L'échelle du grenier est située dans la chambre de droite contre le mur pignon, on accède à son palier par trois marches en pierre rose situées le long de la façade antérieure. La chambre de gauche est doublée d'un cellier avec étagères murales. Baies surmontées d'arcs de décharge (un en mitre au pignon droit). Fenêtres à feuillures. Portes pleines dont une à fenêtre d'imposte. Poutres chanfreinées (30cm de côté), soutenues par des corbeaux le long des murs. Auvent sur aisseliers, avancée des murs pignon et poteaux métalliques en façade antérieure. Charpente à fermes sur blochets et à double faîtage. Un toit à porcs sous appentis au mur pignon droit et les vestiges d'un four sous appentis au mur pignon gauche. Verger et mare derrière la maison, jardin potager sur la droite. Du puits situé devant la maison, ne reste que le mur de margelle. Le bâtiment des dépendances est constitué d'une grange flanquée de deux étables sur la gauche, d'une étable et d'une bergerie (transformée en garage) sur la droite. Une grande ouverture de comble rectangulaire surplombe chaque porte d'étable. Fenêtres en façade postérieure, certaines à barreaux (traces de barreaux horizontaux). Divisions par des murs en pan de bois à "bâton-rompu". Charpente à fermes simples de toit plat couvert de tuiles creuses. Un pigeonnier de plan carré, avec poulailler au rez-de-chaussée, est accolé au mur pignon gauche. Accès à l'étage par une trappe grâce à une échelle mobile.
Murs :
  • calcaire
  • moellon
  • enduit
Toit :
  • tuile plate
  • tuile creuse
Etages :
  • en rez-de-chaussée
  • comble à surcroît
Escalier :
  • escalier dans-oeuvre, échelle, en charpente
Typologie :
  • logis et dépendances en vis à vis

Informations complémentaires

Thématiques :
  • enquête partielle
  • habitat de la Bresse bourguignonne
  • enquête externe
Aire d’étude et canton : Saône-et-Loire
Dénomination : ferme
Parties constituantes non étudiées :
  • cellier
  • puits
  • grange
  • pigeonnier
  • étable
  • poulailler
  • bergerie
  • toit à porcs
  • pièce d'eau
  • jardin potager
Carte interactive
Haut de page