DEMEURE, 8-10 RUE DES CAPUCINS

70 - Gy

8-10 rue des Capucins

  • Dossier IA00016252 réalisé en 2013
  • Auteur(s) : Sabrina Dalibard, Christiane Roussel
Vue générale ouest © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


En 1648, quatre capucins s’installent à Gy à la demande de l’archevêque Claude d’Achey pour pallier la pénurie de prêtres. Ils y fondent un couvent dont la construction commence en 1654.
Cet ensemble de bâtiments fait vraisemblablement partie de cet ancien couvent de Capucins. Toutefois, les transformations importantes subies par les différents bâtiments ainsi que les divisions de propriétés rendent l'interprétation et la compréhension des dispositions d'origine difficiles.
La présence d'une plaque de cheminée datée du 17e siècle, l'existence d'un fournil équipé de deux gueules ainsi que celle d'une ancienne serre sont des éléments qui témoignent de l'existence de cet ancien établissement religieux à cet emplacement.

Le couvent des Capucins est vendu à des particuliers après la Révolution française. A partir de cette époque, des constructions viennent progressivement s’ajouter autour de la place dite « cour des Capucins ».
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 17e siècle
  • 2e moitié 18e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Le bâtiment du numéro 8 est construit en retrait de la rue, au fond d'une cour fermée par un mur de clôture. Deux portes, l'une piétonne, l'autre charretière, donnent accès à cette cour.
La porte piétonne possède un encadrement en pierre calcaire et un linteau en arc segmentaire ; elle a par ailleurs conservé sa menuiserie ancienne. La porte charretière est composée d'un arc en plein cintre ; l'encadrement est réalisé en pierre calcaire avec une clé en forme de volute cannelée. Les piédroits prennent la forme de pilastres surmontés de chapiteaux.

Le bâtiment qui se trouve en fond de cour est construit en moellon de calcaire enduit ; les toitures à longs pans et en pavillon sont couvertes de tuile plate.

La partie sud de la construction est percée au rez-de-chaussée d'une grande porte en plein cintre et de baies possédant des linteaux en arcs segmentaires. L'étage est également percé de plusieurs fenêtres dont les linteaux sont en arcs segmentaires.

Une tour carrée se trouve au nord de la construction, elle est percée de petites baies quadrangulaires qui éclairent, selon toute probabilité, la montée d'un escalier. La présence de corbeaux de cheminée en partie haute témoigne de l'existence d'une pièce à feu au sommet de la tour. De même que la présence d'une goulotte à ce niveau qui atteste l'existence d'une pièce de vie.

Dans la partie nord de la construction (numéro 10 actuel), subsiste une cheminée en pierre calcaire dont les piédroits prennent la forme de pilastres cannelés. Une plaque de fonte portant la date 1622 se trouvait au fond de cette cheminée. Cette cheminée se trouvait dans une pièce également équipée d'un évier ; la goulotte d'évacuation extérieure de l'eau est encore visible.

Un fournil se trouve dans un bâtiment de plan carré au nord ; fait relativement rare, il possède deux gueules de four.
Murs :
  • calcaire
  • moellon
  • enduit
Toit :
  • tuile plate
Etages :
  • 1 étage carré

Source(s) documentaire(s)

  • Claerr, Christiane. Canton de GY, Haute-Sâone, 1986.
    Claerr, Christiane. Canton de Gy. Haute-Saône. Besançon, Association pour la promotion et le développement de l'inventaire comtois, Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, 1986, 48 p. (Images du patrimoine ; 24).
  • Sidler, Jean-Claude. Gy. Au fil des rues, au fil du temps, 2002.
    Sidler, Jean-Claude. Gy. Au fil des rues, au fil du temps. Besançon, 2002
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul - Cote du document : 3131/13
  • Suchaux, Louis. Dictionnaire historique, topographique et statistique des communes de la Haute-Saône, 1866
    Suchaux, Louis. Dictionnaire historique, topographique et statistique des communes de la Haute-Saône. - Vesoul : Imprimerie et lithographie de A. Suchaux, 1866.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul - Cote du document : IN8° 1038/1

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Gy
Dénomination : demeure
Parties constituantes non étudiées :
  • enclos
  • cour
  • jardin
  • puits
Carte interactive
Haut de page