3 TUNNELS DITS SOUTERRAINS DU GRÉPILLON, DU CHALET ET DE TANCUA (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

La Côte

  • Dossier IA39001148 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Tunnel du Grépillon : vue d'ensemble côté Andelot-en-Montagne (nord), depuis l'intérieur du tunnel de la Pointe. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Les tunnels du Grépillon, du Chalet et de Tancua sont l'oeuvre de l'entrepreneur Eugène Ducellier, adjudicataire le 21 février 1908 du deuxième lot de la section Morez - Saint-Claude. Ils sont vraisemblablement conçus par les ingénieurs Roussel ou Peyre, qui lui succède de 1903 à 1908. Le premier tunnel est réalisé du 12 mai 1909 au 1er juillet 1911 (sur 629 jours, en enlevant les arrêts), le deuxième du 1er août 1909 au 17 décembre 1911 (738 jours) et le troisième du 16 décembre 1908 au 2 décembre 1910 (450 jours). La ligne, dont le tracé élaboré par l'ingénieur en chef de la compagnie du PLM (Paris - Lyon Méditerranée) Paul Séjourné avait été approuvé le 4 juin 1903, est ouverte à l'exploitation le 10 août 1912. La tête côté La Cluse du tunnel de Tancua a fait l'objet d'un épinglage en 1973.
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 20e siècle
Date(s)
1912 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Roussel, ingénieur civil. 19e-20e siècles.

Peyre, ingénieur civil. XIXe-XXe siècles.

Eugène Ducellier, entrepreneur. XIXe-XXe siècles.

Description


Se succédant sur 760 m, les trois tunnels ont une longueur cumulée de 520 m : 213 m pour le Grépillon (PK 052.213 - 052.424), 247 pour le Chalet (PK 052.583 - 052.830) et 60 pour celui de Tancua (PK 052.913 - 052.973). Inscrits dans une pente descendante de 4 mm / m, ils sont droits à l'exception de celui du Chalet, partiellement courbe à droite (avec un rayon de courbure de 250 m). De section ovoïde, ces tunnels ont 6, 60 m de haut depuis la plate-forme (dont 0, 60 m de ballast et voie) pour une largeur maximale de 5 m. Voûtés d'un berceau plein-cintre (légèrement surhaussé), ils sont entièrement revêtus d'une maçonnerie de moellons calcaires. Leurs extrémités s'inscrivent chacune dans un mur de tête (au sommet en arc de cercle), dont l'ouverture est soulignée par un bossages rustiques et dont l'élévation présente un appareil polygonal (formé de blocs généralement hexagonaux). Les têtes des deux derniers sont en outre protégées par des murs placés au-dessus d'elles, celles du tunnel du Chalet se poursuivant en outre (à l'ouest) par un mur en aile (sur deux niveaux côté La Cluse).
Murs :
  • calcaire
  • moellon
  • bossage
Couvrement :
  • voûte en berceau plein-cintre

Source(s) documentaire(s)

  • Souterrain du Chalet. Tête Morez, [1919].
    Souterrain du Chalet. Tête Morez, [1919]. Photographie, s.d. [1919]. Dans : " Ligne de Morez à Saint-Claude. Rapport sur l'exécution des travaux " [...], Bourges : Tardy-Pigelet, 1919, photogr. 14.
    Lieu de conservation : Archives de la SNCF, Saint-Claude
  • [Souterrain du Chalet] Tête Saint-Claude, [1919].
    [Souterrain du Chalet] Tête Saint-Claude, [1919]. Photographie, s.d. [1919]. Dans : " Ligne de Morez à Saint-Claude. Rapport sur l'exécution des travaux " [...], Bourges : Tardy-Pigelet, 1919, photogr. 15.
    Lieu de conservation : Archives de la SNCF, Saint-Claude
  • Souterrain de Tancua. Tête Morez, [1919].
    Souterrain de Tancua. Tête Morez, [1919]. Photographie, s.d. [1919]. Dans : " Ligne de Morez à Saint-Claude. Rapport sur l'exécution des travaux " [...], Bourges : Tardy-Pigelet, 1919, photogr. 164.
    Lieu de conservation : Archives de la SNCF, Saint-Claude

Informations complémentaires

Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Dénomination : tunnel
Carte interactive
Haut de page