2 PONTS FERROVIAIRES (VOIE FERRÉE ANDELOT - LA CLUSE)

39 - Ardon

R.D. 27

  • Dossier IA39001093 réalisé en 2004 revu en 2006
  • Auteur(s) : Laurent Poupard
Pont sur l'Angillon : tête ouest (aval), appareil hélicoïdal. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Construits en même temps que la section Andelot-en-Montagne - Champagnole, entre juin 1865 et juin 1867, ces deux ponts permettent de franchir la route départementale n° 27 et le ruisseau de l'Angillon. Ils sont l'oeuvre de l'entrepreneur Guichard, suivant le projet de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) défini pour cette section par l'ingénieur Lucien-Hippolyte Vertray et validé par l'ingénieur en chef Adrien Ruelle. Le pont sur l'Angillon était à l'origine prévu avec deux arches en maçonnerie, de 8 m d'ouverture chacune, avec 2 chambres de mines dans la pile intermédiaire ; le projet final, avec arche unique et chambre de mine dans la culée droite, a été approuvé par la décision ministérielle du 1er décembre 1865. Ce pont a été renforcé en 1994 et la maçonnerie de ses murs en aile refaite en 2004.
Période(s)
Principale :
  • 3e quart 19e siècle
Date(s)
1867 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Lucien-Hippolyte Vertray, ingénieur du PLM. XIXe siècle.

Guichard, entrepreneur. XIXe siècle.

Description


Inscrits dans une courbe à gauche, les deux ponts, en pierre de taille calcaire, sont voûtés en berceau plein-cintre et se prolongent par des murs en ailes talutés. Le premier (au PK 010.458), sur la R.D. 27, se compose d'une arche large de 5 m et a des garde-corps simples, constitués de tubes métalliques soudés. Appuyée au sud sur la commune de Vannoz (parcelle ZD 17), l'arche du second (au PK 010.523), sur le ruisseau de l'Angillon, a une largeur de 15 m et sa voûte biaise (à 70 ° si la décision ministérielle de 1865 a été respectée) se signale par son appareil hélicoïdal. Huit tirants en partie haute des culées attestent de la campagne de reprise de l'ouvrage en 1994. Les garde-corps métalliques d'origine sont conservés : chacun se développe sur treize travées, formées de huit motifs ovales barlongs juxtaposés, et s'achève à chaque extrémité par un potelet octogonal en fonte, surmonté d'une pomme de pin. La hauteur libre est de 4, 38 m pour le premier pont et de 13 m pour le second.
Murs :
  • calcaire
  • métal
  • pierre de taille
Couvrement :
  • voûte en berceau plein-cintre
Typologie :
  • pont en arc

Informations complémentaires

Thématiques :
  • la voie ferrée Andelot - La Cluse
Aire d’étude et canton : la voie ferrée Andelot - La Cluse
Complément de localisation :
  • oeuvre située en partie sur la commune Vannoz
Hydrographie : l' Angillon
Dénomination : pont
Carte interactive
Haut de page