1RE HORLOGE ÉLECTRIQUE BRILLIÉ

25 - Besançon

La Bouloie - 34, 36, 41 à 43 avenue de l' Observatoire

  • Dossier IM25001850 réalisé en 2001 revu en 2008
  • Auteur(s) : Françoise Le Guet Tully, Anthony Turner, Delphine Issenmann, Jean Davoigneau, Laurent Poupard
Vue d'ensemble. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Sans doute réalisée dans les années 1920, cette horloge électrique semble relever du type 1556 de la société Brillié. Fondée en 1897 ou 1898 à Levallois (boulevard de Villiers) par Charles Vigreux (1861-1908) et Lucien Brillié, sous la forme d'une société en nom collectif Vigreux et Brillié, celle-ci devient Brillié Frères au début du 20e siècle. Elle est renommée pour avoir réalisé une horloge électrique vers 1910, la première horloge parlante optique de l'Observatoire de Paris en 1933 puis la première horloge parlante magnétique, et a fourni la plupart des grandes administrations, SNCF notamment. Comptant près de 300 personnes dans le troisième quart du 20e siècle, elle se scinde en deux entités en 1981 : la SA Brillié Systèmes à Levallois (qui disparaît en 1987) et la Scop Brillié à Montbrison (Loire), reprise en 1996 par la société Gorgy Timing (créée en 1974).
Période(s)
Principale :
  • 1er quart 20e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Société fondée en 1897 ou 1898 à Levallois (boulevard de Villiers) par Charles Vigreux (1861-1908) et Lucien Brillié, sous la forme d'une société en nom collectif Vigreux et Brillié, qui devient Brillié Frères au début du 20e siècle. Elle est renommée pour avoir réalisé une horloge électrique vers 1910, la première horloge parlante optique de l'Observatoire de Paris en 1933 puis la première horloge parlante magnétique, et a fourni la plupart des grandes administrations, SNCF notamment. Comptant près de 300 personnes dans le troisième quart du 20e siècle, elle se scinde en deux entités en 1981 : la SA Brillié Systèmes à Levallois (qui disparaît en 1987) et la Scop Brillié à Montbrison (Loire), reprise en 1996 par la société Gorgy Timing (créée en 1974).

Description


Cette horloge électrique, munie de trois aiguilles peintes, possède un cadran rond en métal peint à chiffres arabes. Elle est fixée sur une plaque de marbre et l'ensemble est placé sur une monture à cornières. La caisse d'origine de l'horloge (en chêne ?) est conservée.
Catégories :
  • astronomie

Source(s) documentaire(s)

  • Chatel-Demenge, Anne. Electromécanique : l’isérois Gorgy Timing reprend Brillié, 16 juillet 1997
    Chatel-Demenge, Anne. Electromécanique : l’isérois Gorgy Timing reprend Brillié. Les Echos, n° 17437, 16 juillet 1997, p. 15. Accessible en ligne : http://archives.lesechos.fr/archives/1997/LesEchos/17437-73-ECH.htm (consultation : avril 2011)
  • Made in Levallois : Brillié, un horloger qui a marqué l’histoire de cette ville (exposition), 2010
    Made in Levallois : Brillié, un horloger qui a marqué l’histoire de cette ville (exposition) [article annonçant l’exposition intitulée "Made in Levallois", qui s’est tenue du 21 janvier au 21 février 2010 à Levallois]. Accessible en ligne : http://www.montres-de-luxe.com/Made-in-Levallois-Brillie-un-horloger-qui-a-marque-l-histoire-de-cette-ville-exposition_a3506.html (consultation : avril 2011)
  • Mirault, Jean. Les horloges électriques Brillié, 1996 ?
    Mirault, Jean. Les horloges électriques Brillié. Bulletin de l’Association nationale des Collectionneurs et Amateurs d’Horlogerie ancienne et d’Art (Ancaha), 1996 (?), p. 90-96 : ill.

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Besançon
Dénomination : horloge
Carte interactive
Haut de page