Besançon, l'horlogerie dans la ville

La nouvelle publication du service Inventaire et Patrimoine


publication Besançon, l'horlogerie dans la ville ©

Capitale française de la montre jusqu'en 1914, Besançon conserve encore aujourd'hui les traces d'une industrie horlogère jadis florissante.

Si les luttes de Lip (1973) ont indéniablement marqué l’histoire récente de Besançon, les liens entre la ville et l’horlogerie sont beaucoup plus anciens. Accueillant dès 1793 une Manufacture nationale d’horlogerie, elle devient ainsi au cours du 19e siècle la capitale française de la montre et emploie environ 10 000 personnes dans cette industrie vers 1900. 

Pourtant la réalité de l’activité horlogère ne saute pas aux yeux du promeneur contemporain.  Ateliers, fabriques et manufactures semblent avoir progressivement disparu du paysage urbain, leur reconversion n’ayant souvent laissé que des traces ténues dans la capitale comtoise.

Après avoir traversé dans la décennie 1970 la douloureuse crise du quartz qui faillit l’anéantir, l’industrie bisontine de la montre a repris des couleurs au début du 21e siècle. L’activité horlogère de l’Arc jurassien franco-suisse a d’ailleurs été inscrite en décembre 2020 par l’Unesco sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, au titre des « Savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art ».

Ce sont ces savoir-faire et cette histoire qui sont évoqués dans l'ouvrage ; il met en perspective une quarantaine de lieux liés à l’emblématique industrie bisontine.

En vente en librairie  

Quelques images

En savoir plus

Carte interactive
Haut de page