DÉCOR D'ARCHITECTURE : ENSEMBLE DE PANNEAUX MOULÉS EN BÉTON

21 - Dijon

  • Dossier IM21013106 réalisé en 2014 revu en 2016
  • Auteur(s) : Julien Defillon
Hall d'accueil : panneaux moulés à l'entrée. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Dans les premières notices explicatives des projets, tant le premier (avril 1975) que le second (septembre 1975), la partie réservée à la décoration et à l’ameublement intérieur n’est que peu développée. R.-M. Barade ne fait mention que d’une éventuelle pièce de tapisserie murale pour la grande salle de réunion ou de panneaux décoratifs dans le hall. Néanmoins, au fur et à mesure de la réflexion des architectes sur le projet général du futur édifice, l’attention portée aux éléments de décor intérieur évolue. Dans le devis descriptif datant du 16 avril 1976, R.-M. Barade propose un "revêtement en acier inox" pour le hall d'entrée (Roger-Martin Barade, Devis descriptif, 16 avril 1976, p.6, Archives départementales de la Côte-d'Or, 32J51). Finalement cette solution est réservée à la salle des Assemblées et l'architecte se tourne vers l'artiste plasticien Denis Morog pour le décor du hall.
R.-M. Barade prend contact avec Denis Morog dès la fin de l’année 1976. Après plusieurs échanges épistolaires entre les deux créateurs, le principe d’une décoration en béton architectonique est validé au cours du mois de septembre 1977. Le sculpteur va alors se charger de réaliser les coffres, ou moules, en polystyrène avant de les envoyer à l’entreprise Grosse qui se charge de l’installation des panneaux entre mars 1979 et juin 1980.
Période(s)
Principale :
  • 2e moitié 20e siècle
Date(s)
1977 : daté par source
Auteur(s) & personnalité(s)

Date de naissance : 1922 - date de décès : 2003

Description


L’artiste plasticien Denis Morog, chargé de la décoration du hall, crée pour cet espace un ensemble représentatif de son travail sur le béton. La totalité des murs sont recouverts de panneaux en béton moulés où les formes circulaires alternent avec des lignes à dominantes verticales au sein d’une composition géométrique abstraite. Afin d’animer les parois par des effets d’ombre et de lumière, les éléments se conjuguent tantôt en relief, tantôt en creux, avec un jeu sur le sentiment de répétitions bien que chaque panneau reste unique. En outre, un éclairage particulier avait été imaginé par D. Morog en accord avec R.-M. Barade pour accentuer ces effets (cet éclairage ne fonctionne plus depuis plusieurs années). Le choix du matériau béton permet à l’artiste de conférer à la surface du mur une certaine animation plastique. Un des objectifs de l'artiste est en effet de travailler sur la modulation de la surface, notamment grâce à des effets de fragmentation (les divers modules répétés) qui offrent ainsi une grande variété à l'ensemble des panneaux.
Denis Morog a réalisé lui-même les moules en polystyrène des panneaux, creusant la matière à l’aide de modules en métal chauffé, avant de les envoyer à l’entreprise Grosse qui les installe entre mars 1979 et juin 1980.
Catégories :
  • sculpture
Structures :
  • produit élaboré d'origine mixte
Iconographie :
  • ornement à forme géométrique
État de conservation :
  • bon état

Source(s) documentaire(s)

  • Archives départementales de la Côte-d'Or. Série J ; sous-série 32 J : fonds de l'architecte Roger-Martin Barade.
    Archives départementales de la Côte-d'Or. Série J ; sous-série 32 J : fonds de l'architecte Roger-Martin Barade.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Côte-d'Or, Dijon
  • Archives du quotidien Le Bien Public, photographies anciennes, ca. 1980.
    Photographies anciennes, ca. 1980.
    Lieu de conservation : Archives du quotidien Le Bien Public, Dijon

Informations complémentaires

Aire d’étude et canton : Dijon
Dénomination : décor d'architecture
Carte interactive
Haut de page