CHÂTEAU

71 - Frangy-en-Bresse

Charnay

  • Dossier IA71001463 réalisé en 2007
  • Auteur(s) : Gaëlle Prost
château © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Château figurant sur le cadastre ancien : en 1825 deux bâtiments de dépendances en vis-à-vis étaient situés à l'est du château, perpendiculairement à ce dernier. Selon R. Oursel ce château construit par les de la Rodde a remplacé le château fort détruit le 14 avril 1640 par les Comtois. A la fin du 19ème siècle, avec la construction d'un moulin, il devient un domaine agricole. Des photos datant probablement du début du 20ème siècle montrent trois lucarnes sur le versant antérieur du toit du corps principal et une sur le toit du pavillon. Il n'en restait qu'une en 2006. Très détérioré pendant la deuxième moitié du 20ème siècle, ce château à subi d'importants travaux depuis 2006. L'oeil de boeuf percé dans la fenêtre obturée surmontant la porte axiale date de ces derniers.
Période(s)
Principale :
  • milieu 17e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Château en brique, de plan en "L", constitué d'un corps principal flanqué d'un pavillon oblong sur sa droite. La façade du corps principal est symétrique. L'obturation de quantité des hautes fenêtres a permis la conservation d'huisseries d'origine. Les fenêtres de l'étage prennent appui sur un bandeau tandis que les murs sont soulignés par une corniche à cinq rangs, le deuxième et le quatrième étant posés pointes en avant. L'unique porte, axiale, est surmontée d'un médaillon en pierre dont le blason a été bûché. A l'intérieur, face à cette porte un escalier en pierre permet de descendre à la cave plafonnée (?). Un escalier monumental en chêne, rampe-sur-rampe, à quatre volées droites, balustres tournés et paliers carrelés, occupe le centre du corps principal. Il sépare deux grandes pièces sur chacun des deux niveaux. Les divisions du grenier sont en pan de bois à "bâton-rompu". La charpente sur blochets est constituée de deux sous-faîtages, le deuxième étant contreventé par des aisseliers. La partie en avancée du pavillon est constituée d'une cuisine possédant une cheminée à manteau en bois large de 3 mètres. Trois potagers sont situés devant une fenêtre. La pièce de l'étage située dans l'alignement du corps principal du bâtiment est décorée d'une frise peinte de rinceaux incluant le blason des de la Rodde. Un four en appentis est accolé à droite du pavillon. Sept des huit pièces du château sont chauffées par une cheminée. Les plafonds sont à la française et on note plusieurs placards muraux en bon état de conservation. Dans l'angle antérieur gauche du château se trouve un pigeonnier de plan carré ouvrant à l'est, accolé à un toit à porcs, en brique également. Les puits sont en pierre. L'un se trouve près du toit à porcs, l'autre est plus à l'est, là où se trouvaient les grands bâtiments de dépendances.
Murs :
  • brique
  • bois
  • pan de bois
  • enduit
Toit :
  • tuile plate
Etages :
  • sous-sol
  • en rez-de-chaussée
  • 1 étage carré
Escalier :
  • escalier dans-oeuvre, escalier droit, en charpente en maçonnerie

Informations complémentaires

Thématiques :
  • enquête partielle
  • habitat de la Bresse bourguignonne
  • enquête externe
Aire d’étude et canton : Saône-et-Loire
Dénomination : château
Parties constituantes non étudiées :
  • cellier
  • puits
  • four à pain
  • pigeonnier
  • toit à porcs
Carte interactive
Haut de page