BIEF DE PARTAGE (CANAL DU CENTRE)

71 - Saint-Laurent-d'Andenay

Bief de partage

  • Dossier IA71002401 réalisé en 2012
  • Auteur(s) : Cécile Lestienne, Virginie Malherbe, Aurélie Lallement
Vue du site. © Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Historique


Le bief de partage est situé dans un endroit riche en étangs avant l'arrivée du canal. L'évolution historique s'est faite dans le sens d'une amélioration de l'alimentation en eau, avec suppression de certains étangs et agrandissement d'autres. L'urbanisation a également totalement transformé les lieux. D'après un ouvrage de 1838, "Statistique du département de Saône-et-Loire" (Camille Ragut, Tome 1, Macon, 1838, p. 38), douze étangs alimentent le bief de partage. Dès la construction du canal, le grand étang de Montchanin se voit séparé de sa partie appelée Corne-au-Vilain par une digue portant le chemin de halage. L'étang de la Muette, alimenté par la rigole de Torcy est créé. Une écluse de petit gabarit permet de passer de l'étang de la Muette à l'étang de Montchanin. En 1829, une digue est construite entre l'étang de Montchanin et le canal, Le port privé des usines Schneider est installé sur la rigole de Torcy, isolée de l'étang de la Muette et un port public borde la rigole navigable jusqu'au canal. En 1964, la nationale remodèle complètement les lieux, avec la disparition du port public, comblé, et de la rigole navigable, devenue souterraine, et avec la modification du tracé même du canal, donnant naissance au port-halte fluviale et ancien chantier naval de Bois-Bretoux. Le bras du chenal, permettant le travail sur les bateaux n'étant autre que le reste de l'ancien tracé du canal (Cf. Charles Berg, http://projetbabel.org/fluvial/images_rica/rica-montchanin.ppt).
Période(s)
Principale :
  • 4e quart 18e siècle
  • 19e siècle
  • 20e siècle
Auteur(s) & personnalité(s)

Description


Le bief de partage du canal du Centre se compose du bief du canal proprement dit mais aussi de l'ensemble du réseau hydraulique qui l'alimente, composé de réservoirs ; de ports. Font également partie de cet ensemble des ponts qui permettent le franchissement des voies d'eau. Les industries induites en partie par le canal sont également à considérer.

Source(s) documentaire(s)

  • RAGUT, Camille. Statistique du département de Saône-et-Loire. Mâcon : Imprimerie de Dejussieu, 1838. 2 vol.
    RAGUT, Camille. Statistique du département de Saône-et-Loire. Mâcon : Imprimerie de Dejussieu, 1838. 2 vol.

Informations complémentaires

Thématiques :
  • canaux de Bourgogne
Aire d’étude et canton : Bourgogne
Hydrographie : canal du Centre
Dénomination : bief
Parties constituantes non étudiées :
  • réservoir
  • digue
  • rigole
Carte interactive
Haut de page