Patrimoine en Franche-Comté - Atelier de teinturier et moulin à foulon Reuille, puis scierie Jacoutot puis Vermot-Desroches

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Atelier de teinturier et moulin à foulon Reuille, puis scierie Jacoutot puis Vermot-Desroches

2 rue du Bief
25 - Montlebon
Dossier IA25001696 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

Le site est figuré sur la carte de Cassini au milieu du 18e siècle mais le bâtiment paraît dater de la fin du siècle ou du début du siècle suivant. Il a peut-être été construit pour le teinturier Joseph Grosjean (décédé en 1795 ou 1797), originaire de Vesoul, qui obtient en 1787 la révocation du droit de faire teindre les étoffes en Suisse, droit obtenu en 1744 par les habitants du val de Morteau. Dessinée sur le plan cadastral de 1814 (A 76), la "foule" appartient alors à sa veuve, née Béatrice Bobillier (vers 1746-1825), et à ses enfants : le teinturier Charles Ferréol, le meunier Joseph Alexis et Claude Françoise Béatrice, qui se mariera en 1823 avec un autre teinturier Charles Théophile Reuille (1797-?). Partagé au milieu de la décennie 1820, elle passe finalement à ce dernier puis vers 1837 à son neveu Zéphyrin Reuille (ou Reuille-Romprel, 1799-1863), cultivateur qui y exploite un moulin à foulon actionné par une roue en-dessus. Ses descendants cèdent vers 1868 la propriété à Arsène Jacoutot (1832-1878). Ce dernier exploitait un moulin et une scierie (future scierie Pugin Frères) à Louadey, qu'il envisageait de remplacer par une nouvelle scierie à bâtir un peu en aval, mais venait d'abandonner son projet à la suite de l'incendie de l'établissement existant en 1865. C'est lui qui transforme le bâtiment en scierie, dotée d'une roue de poitrine remplacée vers 1875 par une turbine Girard. Nouveau propriétaire vers 1886 : Jules Vuillemin, de Morteau, qui agrandit le bâtiment. Le site est acheté en 1895 par Francis Vermot-Desroches (1871-1961), fils de Louis Vermot-Desroches (établi à Derrière le Mont dans ce qui deviendra la scierie Faivre) et gendre de Narcisse Pugin (qui exploite le moulin et la scierie de Cornabey, actuellement 17 rue du Moulin). Cultivateur propriétaire de quelques bêtes, Francis installe un châssis multilame en bois fabriqué par son père et fixé à la charpente du bâtiment (jusqu'à 18 lames, 120 coups/minute). Il développe la scierie, qui occupera deux ou trois personnes. La matrice cadastrale signale une extension vers 1908, correspondant à une modernisation de matériel qui se poursuit au cours de la décennie suivante. Francis remplace en mars 1907 la turbine Girard par une turbine Francis des Ets Goulut-Borne, de Luxeuil, secondée à partir de 1909 (et jusqu'en 1925-1926) par une machine à vapeur de 40 ch. Il met en place un défibreur et une presse pour produire, en 1906-1907, des fibres de bois destinées au transport des marchandises et vendues à la chocolaterie Klaus à Morteau et aux négociants de Meursault (Côte-d'Or). Il installe en 1911 un système de transport des plots (grumes débitées en planches) par wagonnet et vers cette époque une déligneuse (4 ch, 2 000 tr/mn). Il ajoute en 1913 une turbine de 2,5 ch actionnant une dynamo (1 600 tr/mn, production de courant continu de 12,5 A sous 115 V), des Ateliers de construction de Vernon Jacquet Frères, dans l'Eure (cf. IA27000018), et en octobre 1924 une troisième turbine, de 12 ch. Il est secondé par son fils Abel (1900-1989) qui, au début des années 1960, reprend la scierie avec sa soeur Fernande (1899-1991). Abel travaille à façon pour des charpentiers ou d'autres scieurs. En 1978, un alternateur de 6 kVA est mis en place, actionné par la turbine Goulut et Borne (qui entraîne aussi des scies et une paire de meules). L'activité s'arrête en 1984 et le matériel est ferraillé (châssis métallique, déligneuse, scie circulaire, etc., le "sabre" - scie monolame verticale - ayant été supprimé dès 1980) tandis que reste en place la turbine la plus récente. Le bâtiment ne sert plus que d'habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 18e siècle, 1er quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Description

Issu d'au moins trois campagnes de construction et extensions, le bâtiment a des murs en moellons calcaires, enduits à l'étage de soubassement et avec essentage de planches pour les autres niveaux (mur pignon occidental : essentage de tavaillons au rez-de-chaussée et de losanges de ciment amiante au-dessus). Il comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage en surcroît et un étage de comble, accessibles par des escaliers dans-oeuvre droits ; une rampe d'accès (pont de grange) dessert la grange au nord. Il est coiffé d'un toit à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / essentage de planches / essentage de ciment amiante
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / étage en surcroît / étage de comble
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier droit
  • Autres organes de circulationsrampe d'accès
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie thermique / produite sur place / énergie électrique / produite sur place

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 404 Cadastre de la commune de Montlebon, 1814-1965- 3 P 404 : Atlas parcellaire (24 feuilles), dessin (plume, lavis), par le géomètre du cadastre Vial, 1814 (sections A-E) et 1818 (sections F-G)- 3 P 404/1-2 : Registre des états de sections, s.d. [1822 ?]- 3 P 404/3, 6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1874- 3 P 404/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1875-1914- 3 P 404/7 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 404/8 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1965- 3 P 404/9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1965
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 404
  • 7 S 72 Cours d'eau et usines. Régime des eaux. Moulins-usines (1825-1896)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 72
  • Service hydraulique. Usines. Réglementation, autorisations de travaux (an III-1897)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 742

Documents figurés

  • Carte générale de la France. N° 146 [Besançon], gravure, par César-François Cassini de Thury (dir.) et Durand (grav.), 1759-1762, échelle 1:86 400, 60 x 95 cm
  • Commune de Montlebon. Pétition du Sr Jacoutot (Arsène), usinier à Cornabey, tendant à obtenir l'autorisation de placer une poutre dans le fond du ruisseau. Plan des lieux, dessin (plume, lavis), par le conducteur des Ponts et Chaussées Em. Gresset, Besançon le 8 novembre 1872, 30,5 x 56 cm, 1/2 500
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 72
  • Projet de règlement d'eau de la scierie du Sr Jacoutot Arsène, au hameau de Cornabey, territoire de Montlebon. Plan et profils, dessin (plume, lavis), par le conducteur des Ponts et Chaussées Em. Gresset, Besançon le 31 décembre 1873, 30,5 x 42 cm, échelles 1/2 500, 1/600 et 1/100. Il en existe une version sur calque dans la liasse Sp 742.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 72

Bibliographie

  • Courtieu, Jean (dir.). Dictionnaire des communes du département du Doubs. - Besançon : Cêtre, 1982-1987. 6 t., 3566 p. : ill. ; 24 cm.
  • La roue hydraulique. Naissance de l'industrie dans le val de Morteau. - [Morteau] : [Lycée d'Enseignement Professionnel], [1982]. 60 p. : ill. ; 21 cm. Ouvrage réalisé par des élèves du collège de Morteau dans le cadre d'un projet d'action éducative.
  • Vuillet, Bernard. La vie dans le val de Morteau entre 1750 et 1800. - [S.l.] : [s.n.], 1975. 2 vol. (421 p.) : ill. ; 30 cm. Th. : Paris, Ecole des Chartes, 1975.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Coulot Robert, neveu d'Abel et Fernande Vermot-Desroches, propriétaire du bâtiment. Montlebon
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à foulon, atelier, scierie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bâtiment d'eau, logement, étable, poulailler, grange, rampe d'accès, bassin de retenue, bief de dérivation, cour

Localisation

  • CommuneMontlebon
  • Adresse 2 rue du Bief
  • Milieu d'implantationen écart
  • Lieu-dit Cornabey
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau
  • Hydrographiedérivation de la Douve

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016