Patrimoine en Franche-Comté - Entrepôt commercial (magasin des tabacs) , actuellement maison des associations

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Entrepôt commercial (magasin des tabacs) , actuellement maison des associations

Illustrations

Historique

Cet entrepôt commercial, dont l'appellation locale erronée fut souvent celle de manufacture des tabacs, est construit en 1897-1898 par la régie des Tabacs. Le décret du 23 août 1859 avait autorisé, à titre d'essai, la culture du tabac dans le département, et un magasin de séchage des feuilles avait été aménagé dans un local loué à l'hospice Bourdault. En 1895, ce magasin menace ruine et est devenu insuffisant, puisqu'une importante partie de la récolte est acheminée et traitée en dehors du département. Entre 1892 et 1895, la surface cultivée est passée de 280 à 626 ha, et la récolte de 537 à 1000 t. La direction générale des Manufactures de l'Etat précise que près de 600 t ne pourront pas être traitées sur place, "ce qui est préjudiciable à la bonne conservation des matières, et aux intérêts agricoles du département", et justifie la construction définitive d'un "magasin de tabacs en feuilles". Sa fonction est de collecter la production de feuilles de tabac du département et de la conditionner avant son envoi par chemin de fer dans une manufacture (Nancy ou Dijon). Son activité est donc saisonnière. Près de sept terrains sont examinés pour accueillir le bâtiment. C'est le canton dit les Pâtis, jouxtant l'ancien champ de tir et la voie ferrée, qui est finalement retenu, nécessitant l'achat de quelques parcelles sur la commune de Navenne. Conformément à l'article 3 du décret de 1859, la ville s'engage à céder gratuitement le terrain à l'Etat, et à prendre en charge les travaux de remblayage, d'établissement des voies d'accès, des chemins d'isolement latéraux et des fossés. Daté de 1895, le plan type reprend le modèle du magasin de Marmande (47) , et prévoit un doublement symétrique du magasin vers l'est, qui ne sera jamais réalisé. Outre le bâtiment des bureaux, l'établissement comprend des magasins de stockage et de conditionnement. La dépense est évaluée à 380 000 F pour le bâtiment, et à 18 000 F pour installations techniques, mais l'adjudication de mars 1897 s'élève à 408 500 F. Les travaux s'échelonnent entre le 1er juin 1897 et la fin de l'année 1898. L'établissement a cessé son activité en 1962 ou 1963. Le bâtiment a ensuite été partiellement occupé par une entreprise électrique, puis par l'entreprise de chaudronnerie ESAC en 1971 et comme lieu de stockage par la société Mérinos. Acquis par la ville, les bâtiments ont été reconvertis au milieu des années 1980 en maison communale des associations, et agrandis au nord et à l'est. Le corps de bâtiment ouest a été incendié en 2007.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale4e quart 20e siècle

Description

Site desservi par embranchement ferroviaire particulier (supprimé dans les années 1980). Les trois bâtiments de conditionnement et de stockage sont construits autour d'une cour rectangulaire, reliés par des passerelles. Leur élévation comprend deux étages carrés et un étage de comble, et leur toit à longs pans est couvert en tuile mécanique. Le quatrième côté du rectangle est fermé par le bâtiment des bureaux, construit sur rue, et qui ne compte qu'un étage carré. Tous les bâtiments sont construits en moellon de calcaire enduit. La pierre de taille de calcaire est utilisée pour les encadrements de baies et leurs arcs segmentaires, ainsi que dans les chaînes d'angle.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / pierre de taille / moellon
  • Toittuile mécanique
  • Étages2 étages carrés / étage de comble
  • Couverturestoit à longs pans
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Rez-de-chaussée d'un atelier. Photogr., s.n., s.d. [vers 1965].
    Lieu de conservation : Archives communales, Vesoul
  • Magasin des tabacs en feuilles (bâtiment d'exploitation B). Masses de fermentation. Travaux de battage-montage par le personnel féminin. Photogr. Larcher (Vesoul), s.d. [milieu 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 4 ETP 27
  • Vesoul - La Manufacture des Tabacs. Carte postale, s.n., s.d. [début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Collection particulière
  • Quai de l'embranchement ferroviaire. Déchargement d'une rame de wagons d'une récolte provenant d'un centre d'achat extérieur. Photogr. Larcher (Vesoul), s.d. [milieu 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 4 ETP 27
  • Bâtiment d'exploitation C. Masses de fermentation entièrement constituées. Travaux de retournement avec secouage par le personnel féminin. Photogr. Larcher (Vesoul), s.d. [milieu 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 4 ETP 27
  • Vue d'ensemble depuis la rue Jean Jaurès des ailes B et C des bâtiments d'exploitation et pavillon A. Sortie du personnel. Photogr. Larcher (Vesoul), s.d. [milieu 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 4 ETP 27
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété publique

Désignation

  • Dénomination(s)entrepôt commercial
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de conditionnement, magasin industriel, bureau
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) maison des associations

Localisation

  • CommuneVesoul
  • Adresse 53 rue Jean Jaurès
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Vesoul ouest

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation