Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de montres et de fournitures pour l'horlogerie) Robert Jeambrun puis usine de décolletage et de matériel électrique industriel Jeambrun Appareillages

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de montres et de fournitures pour l'horlogerie) Robert Jeambrun puis usine de décolletage et de matériel électrique industriel Jeambrun Appareillages

1 chemin de la Rasse
25 - Maîche
Dossier IA25001357 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit en 1961-1962 suivant des plans de l'architecte suisse Henri Oesch, dont le cabinet est installé au Locle. Son commanditaire est Robert Jeambrun, fils de Joseph Jeambrun (1880-1949), fondateur au 26 rue de Saint-Hippolyte de la société du même nom (qui se développera au n° 19 de la rue et deviendra France Ebauches en 1967). Après avoir commencé aux Bréseux chez l'horloger Jules Mairot, Robert avait ouvert en 1946 sa propre fabrique d'horlogerie dans un bâtiment situé à l'arrière de l'usine de son père. Il y produisait des montres à échappement à ancre (aux calibres de 9 3/4 à 10 1/2 li), fabrication abandonnée dès la fin de 1948, et des échappements et porte-échappements pour systèmes à cylindre, ancre ou Roskopf (ancre à chevilles), essentiellement destinés à des usages industriels (temporisateurs, réenclencheurs pour postes de transformation EDF, etc.). La société Jeambrun Appareillages, classée en 1963 dans la tranche 20-49 salariés, en compte 70 (dont une vingtaine à domicile) en 1975. En 1973, pour s'étendre, elle a ouvert une deuxième unité dans l'ancien café de la Gaieté devenu usine Technic Ebauche, au 1 avenue du Maréchal Leclerc. Le décolletage y a été transféré tandis que sont restés chemin de la Rasse le découpage, l'assemblage et la finition. La production évolue : des fournitures horlogères, elle passe à la mesure industrielle, avec notamment la manométrie (fabrication de tensiomètres, profondimètres, altimètres, etc.), puis aux boîtes pour réducteurs de vitesse et finalement au milieu médical, avec des équipements d'assistance (tels les pompes de nutrition et les pousse-seringues) et d'orthopédie (fraises pour travailler les os des hanches, etc.). Georges Jeambrun a pris la suite de son père Robert en 1988 et transformé, le 1er février de cette année, la société en nom propre Jeambrun Appareillages en Sarl. En retraite en 2010, il la cède à Jérôme Nappey. En 2013, elle emploie 19 personnes à la fabrication d'appareillages de précision et des sous-ensembles en micromécanique, dans ses deux unités du chemin de la Rasse et de l'avenue du Maréchal Leclerc. Cette dernière vient, au 1er janvier 2015, d'être déplacée au 6 rue Henri Rotschi, dans l'ancienne fabrique de fermetures et menuiserie mécaniques ZFM (Zurflüh-Feller Montage), ouverte en 1986 et dépendant de la société Zurflüh-Feller implantée en 1902 à Autechaux-Roide.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle

Dates

  • 1961daté par tradition orale

Auteurs

  • AuteurHenri Oesch, architecte  / attribution par tradition orale

Description

Le bâtiment a des murs en béton et pan de fer essenté de planches, et un toit en acier à longs pans et pignons couverts. Il comporte un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé.

Afficher les données détaillées

  • Mursfer / pan de fer / essentage de tôle / béton
  • Toitacier en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 50 J 30 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1982
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 30

Documents figurés

  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Documents multimédias

  • Annuaire des Entreprises de France, le fichier national des chambres de commerce et d'industrie
  • Ferry, Bertrand. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Sirene, base de données de l'Insee consultable sur le site internet Score3.fr

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Jeambrun Georges, fils de Robert, ancien dirigeant de la société Jeambrun Appareillages. Maîche
  • Nappey Jérôme, dirigeant de la société Jeambrun Appareillages. Maîche
  • Simonin Michel, ancien horloger, auteur de livres sur Maîche et l'horlogerie du Haut-Doubs. Maîche
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie, usine de décolletage, usine de matériel électrique industriel
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bureau, bureau d'études, chaufferie, garage, stationnement

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Adresse 1 chemin de la Rasse
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2012