Patrimoine en Franche-Comté - Fromagerie dite la Fruitière de Charmauvillers

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Fromagerie dite la Fruitière de Charmauvillers

6 Grande Rue
25 - Charmauvillers
Dossier IA25001151 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

En 1924, quatre cultivateurs se réunissent pour vendre le lait de leurs vaches à un fromager, qui le travaille dans une cuve installée dans l'ancienne école, au 4 Grande Rue (cadastrée AC 100 en 2013). En 1929, il traite 200 000 kg de lait pour produire de l'emmental. Le 2 avril 1937, 13 producteurs s'associent pour former une coopérative, qui achète le bâtiment, l'agrandit en 1945, le dote d'une 2e cuve puis d'une 3e en 1950 (soit deux de 800 l et une de 1 000 l). La société poursuit la vente du lait au fromager : 800 000 l en 1956, permettant la fabrication de deux meules d'emmental en hiver et trois voire quatre en été.

Au début des années 1960, le bâtiment (" particulièrement insalubre et dangereux ") devient insuffisant face à l'augmentation de la production laitière. En 1962, la coopérative traite un million de litres de lait, transformés en beurre et emmental (dont les meules sont conservées en cave environ deux mois et demi). Le président Jean Nappey demande donc l'autorisation de construire un chalet fruitière avec logement pour le fromager.

La fromagerie, autorisée par l'arrêté préfectoral du 16 mai 1963, est édifiée la même année par la Société Salvi Pellegrini (SSP), de Damprichard, sur des plans de l'adjoint technique principal du Génie rural Donzelot. Le matériel de l'ancienne est repris et complété par la société Chalon-Mégard, de Nantua (Ain) : quatre cuves (de 1 350 l) et autant de presses, une écrémeuse (acquise en 1958), un pèse-lait, une baratte, etc.

Les sociétaires sont au nombre de 26 en 1964, 18 en 1980. 1978 voit l'achat d'un camion pour procéder au ramassage du lait (conservé dans des tanks à lait dans les fermes) dont la production atteint en 1979 2,2 millions de litres, transformés en 168 736 kg d'emmental, 11 400 kg de crème et 13 274 kg de beurre. L'équipement est alors constitué par 6 cuves de 1 200 à 2 400 l, 8 presses, une écrémeuse, une baratte, un générateur à vapeur (fonctionnant au fuel), une installation de production d'eau froide ; les caves en soubassement ont une capacité de 570 meules : 220 pour la cave chaude et 350 pour la cave froide. L'atelier est modernisé en 1980-1981 (moyennant 710 500 F), de nouveau par la société Chalon-Mégard : trois cuves en cuivre de 4 000 l chacune, un groupe de soutirage sous vide type 4 EF (capacité : 4 meules), matériel de moulage à 10 plateaux roulants, presse tournante pour 8 meules, installation de réception et stockage pour 10 000 l de lait, etc.

Le 1er janvier 1984, la coopérative décide de travailler elle-même son lait et embauche un fromager. Celui-ci traite 2,3 millions de litres pour fabriquer de l'emmental dont les trois quarts sont affinés sur place et le quart restant vendu en blanc à MM Joly (de Pierrefontaine-les-Varans) puis Liniger (de Vercel-Villedieu-le-Camp). En juin 1993, la fabrication de l'emmental est remplacée par celle du comté, ce qui nécessite une adaptation du matériel ; la coopérative affine elle-même sa production, dans les caves de la fromagerie Pronk de Damprichard. L'atelier de fabrication et la cave sont mis aux normes et agrandis en 1996.

En 2011, le bâtiment connaît un nouvel agrandissement, par l'entreprise Lacoste de Maîche, afin de permettre de moderniser l'ensemble de l'installation. C'est la société Évoli (Évolution par l'inox), de Serre-les-Sapins, qui se charge de l'automatisation : trois cuves de 5 200 l chacune (inclinables, intérieur cuivre et extérieur inox), soutirage GME (Groupe Moulage Évoli) permettant la réalisation de 12 fromages à la fois, palettiseur robotisé alimentant le groupe de pressage (10 colonnes de 5 presses chacune).

En 2012, la société coopérative agricole de fromagerie " la Fruitière de Charmauvillers " regroupe 24 producteurs, livrant chaque année 6 millions de litres de lait qui sont transformés en un peu moins de 600 tonnes de comté (44 meules par jour en moyenne, avec un pic à 50) et 10 tonnes de beurre (baratte de 1 200 l et empaqueteuse Simon Frères, de Cherbourg dans la Manche). Un quart de la production de comté est pré-affiné sur place pendant quatre mois et le reste vendu en blanc, l'ensemble étant affiné (durant 14 à 18 mois) par la société Arnaud de Poligny (marque JuraFlore), dans ses caves du fort des Rousses (Jura). La crème (obtenue avec une écrémeuse Alfa Laval) est vendue à une chaîne de grandes surfaces. Par ailleurs, la fromagerie dispose de cuves lui permettant de stocker 25 000 l de lait et, depuis 2007-2008, 35 000 l de lactosérum vendus à la société Eurosérum de Port-sur-Saône (Haute-Saône). Le personnel se compose du fromager gérant et de ses trois aides, sans compter les chauffeurs chargés du ramassage du lait (1,5 poste).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle
  • Principale4e quart 20e siècle, 1er quart 21e siècle

Dates

  • 1963daté par travaux historiques

Auteurs

Description

Les corps de bâtiment ont des murs en béton enduit, avec essentage de planches pour les extensions récentes au sud (coiffée d'un toit métallique en appentis) et à l'ouest (couvert d'une terrasse en béton). Ils ont un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé, le transfert des meules de comté dans les caves d'affinage établies sous l'atelier de fabrication s'effectuant à l'aide d'un monte-charge. Le bâtiment de 1963 compte en outre un étage carré, abritant le logement du fromager, et un comble à surcroît ; il est protégé par un toit à longs pans à couverture en tuile mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Mursbéton / enduit
  • Toittuile mécanique / métal en couverture / béton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / comble à surcroît
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Autres organes de circulationsmonte-charge
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 170 W 12 Établissements classés (1953-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 170 W 12
  • 1895 W 19 Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt (1963-1990)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 1895 W 19

Documents figurés

  • Société coopérative de fromagerie de Charmauvillers. Construction d'une fromagerie. Plan de situation [et] Plan de masse, dessin (tirage bleu), s.n. [par l'adjoint technique principal du Génie rural Donzelot ?], s.d. [1962 ou 21 mars 1963 ?], 27,5 x 67 cm, échelles 1/2500 (situation) et 1/200
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 1895 W 19
  • Ministère de l'Agriculture, service du Génie rural, circonscription de Besançon. Société coopérative de fromagerie de Charmauvillers. Projet de construction d'un chalet fruitière, dessin (tirage bleu), s.n. [par l'adjoint technique principal du Génie rural Donzelot], s.d. [21 mars 1963], échelle 1/50- Sous-sol, rez-de-chaussée, logement [plans], 67 x 95,5 cm- Coupe, 37,5 x 71,5 cm- Pignons, façades, 66,5 x 105 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 1895 W 19
  • Société coopérative de fromagerie de Charmauvillers. Sous-sol, rez-de-chaussée état existant, état projeté [plans], dessin (tirage bleu), s.n. [par la Direction départementale de l'Agriculture du Doubs], s.d. [25 septembre 1980], 67 x 94,5 cm, échelle 1/50
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 1895 W 19

Bibliographie

  • Bouchet, René (dir.). Charmauvillers : du comté et des boîtes. Du Seud au Bief d'Étoz / GHETE « Au Clos du Doubs », commune de Charmauvillers. - [Charmauvillers] : Groupement d'Études Hommes et Terroirs du Clos du Doubs, 2013. 151 p. : ill. ; 30 cm. (Cahier du Clos du Doubs ; n° 7)
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Favrot Hubert, fromager gérant. Charmauvillers, 2013
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une société privée

Désignation

  • Dénomination(s)fromagerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, chaufferie, pièce de séchage, réservoir industriel, pièce d'affinage, logement, garage, boutique

Localisation

  • CommuneCharmauvillers
  • Adresse 6 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013