Patrimoine en Franche-Comté - Ferme double, atelier de menuiserie Reymond et atelier d'outillage Jacquet puis Marguet

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Ferme double, atelier de menuiserie Reymond et atelier d'outillage Jacquet puis Marguet

24-26 Grande Rue
25 - Les Gras
Dossier IA25001602 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La ferme double a été bâtie en 1779 (date portée sur une plaque de cheminée). Elle a vraisemblablement été agrandie au nord (partie gauche), dès le 18e siècle ou au cours du siècle suivant, avec relèvement du mur gouttereau (transformé en mur pignon) et modification de la toiture. Représentée sur le plan cadastral de 1816, elle appartient en 1822 à Augustin Jeannier pour sa partie gauche (E 20) et pour la partie droite (E 21) à Jeanne Claude Roussel-Galle (1763-1849), née Girard, veuve de Pierre Philippe Roussel-Galle (1768-1813) de Charopey. La première partie passe vers 1837 au fils d'Augustin Jeannier, François Joseph Jeannier (1807-1878), chaudronnier (travaillant le cuivre), puis au début des années 1860 au petit-fils de Roussel-Galle, François Xavier Roussel-Galle (1820-1865), tourneur sur bois. Egalement propriétaire de la moitié droite, ce dernier possède donc à cette date l'ensemble du bâtiment. Pour peu de temps puisque dès 1865 environ, cette partie gauche devient propriété des familles Jacquet puis Fauconnet, Cressier (vers 1887) et finalement Reymond (vers 1926). A cette date, le menuisier-charpentier Léon Reymond (1893-1958), originaire de Grand'Combe-Châteleu, installe son atelier au rez-de-chaussée (où se trouvait auparavant - semble-t-il - une boucherie). Il cesse son activité quelques mois avant son décès et cette partie ne sert ensuite plus que d'habitation. La partie droite, pour sa part, a été transmise vers 1874 à des "tourneurs sur métaux" (fabricants d'outils) : à Alphonse Jacquet (1841-1874), frère d'Emile Jacquet (1835-1912) établi au 6 rue de Pontarlier, à sa veuve Marie Elisa Victorine Ruffion - remariée en 1898 avec un autre tourneur sur métaux : Elie Vermot-Desroches (1844-1911), le fabricant de chasse-plateaux des Cerneux ? -, à leurs descendants dont une petite-fille mariée en 1923 avec René Ernest Marguet (né en 1892). De même profession, ce dernier est peut-être ce René Marguet qui réalise en 1923 des "perloirs" et molettes à perler ; il se remarie en 1926 avec Léontine Vallon (1901-1987). Ces tourneurs sur métaux avaient certainement leur atelier sur place, dont la dernière activité connue était la fabrication des chalumeaux par Léontine Marguet (et de tours à pivoter auparavant ?). Par la suite, cette partie a servi d'habitation, avec notamment un logement de douanier. L'ancienne ferme n'abrite plus d'activité productive ; elle a été augmentée, dans les années 1960 ou 1970 (avant 1976), d'un garage appuyé contre le mur nord (partie droite) tandis qu'un petit corps dans l'angle sud-est (partie droite) était supprimé entre 1996 et 2000.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale18e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle

Description

La ferme a des murs en moellons calcaires enduits au rez-de-chaussée et en pan de bois avec essentage de planches (lambrichure) au-dessus. Le pignon occidental est à rang pendu. Le toit, à longs pans et pignons couverts, a une couverture de tuiles mécaniques. Le bâtiment comporte un étage carré et un étage de comble, desservis par des escaliers dans-oeuvre. Des fenêtres horlogères sont visibles à l'est, certaines de celles à l'étage ayant remplacé des fenêtres multiples. Les anciennes granges avaient un accès direct à l'ouest grâce à deux rampes d'accès (ponts). Des deux tués, seul subsiste en état celui de la partie droite (l'autre a été bouché).

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère
  • Murscalcaire / moellon / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Autres organes de circulationsrampe d'accès

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 298 Cadastre de la commune des Gras, 1814-1967- 3 P 298 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vergne et Garcin, 1816- 3 P 298/1 : Registre des états de sections (1816-1818)- 3 P 298/2, 5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1875- 3 P 298/3-4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 298/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 298/7 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1967- 3 P 298/8 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 298

Documents figurés

  • 368 - Les Gras - Le bas du village, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1909]. Porte la date 22 septembre 1909 (tampon) au recto.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Sites pittoresques de Franche-Comté. Les Gras (Doubs) - Le bas du village, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, entre 1913 et 1919], C. Lardier éd. à Besançon. Porte la date 3 mars 1919 (manuscrite) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • [Le bas du village des Gras, vu depuis l'est], photographie, s.n., 23 octobre 1950 (date portée au crayon au verso).
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Laithier, René. Fabricants d'outils pour horlogers bijoutiers de la commune des Gras. Les artisans de la fin du 19e à la fin du 20e siècle. - 1990. 4 f. dactyl. Porte la mention : "Liste non exhaustive établie en 1990, par René Laithier, les Epaisses, Les Gras".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Rémy Cerf, Les Gras

Témoignages oraux

  • Lanquetin Lucienne, propriétaire d'une partie de la ferme au 26 Grande Rue, ancienne ouvrière des Ets Chopard. Les Gras
  • Tisserand Roger, fils d'Arsène Tisserand, ancien agriculteur. Les Gras
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)ferme, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, étable, grange, garage, rampe d'accès, jardin potager

Localisation

  • CommuneLes Gras
  • Adresse 24-26 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016