Patrimoine en Franche-Comté - Usine de matériel d'équipement industriel Vermot, actuellement Allevard Ressorts Automobiles et Styria Ressorts Véhicules industriels

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de matériel d'équipement industriel Vermot, actuellement Allevard Ressorts Automobiles et Styria Ressorts Véhicules industriels

7 avenue des Forges
90 - Châtenois-les-Forges
Dossier IA90000039 réalisé en 2001

Illustrations

Historique

Acquéreurs de l'ancien fourneau de Châtenois-les-Forges en 1867, MM. Vermot et Lehmann y implantent un "atelier de conformation du fer" comprenant une forge et fabriquant, peut-être dès le début, des essieux de voiture. La vocation industrielle du site est attestée en 1655, date à laquelle un fourneau est dit en reconstruction. Acheté comme bien national à la Révolution par J.F. Viellard et C. Antonin, le fourneau produit, associé à celui de Belfort, 1000 tonnes de fonte en 1797 et 1700 tonnes en 1831. Acquis par la Cie des Forges d'Audincourt (25) en 1833, il est exploité jusqu'en 1856, puis cédé onze ans après à MM. Vermot et Lehmann. Le fourneau est vraisemblablement détruit, et la nouvelle usine métallurgique se développe durant le dernier quart du 19e siècle sous le nom de Charles Vermot. L'essor de l'automobile offre de nouveaux débouchés, comme la fabrication d'essieux estampés et de ressorts de suspension. Des travaux d'agrandissement sont menés par l'entrepreneur belfortain Tournesac vers 1918 (atelier de tournage, four à ressorts, forge, salle des machines et centrale électrique). Trois cités ouvrières sont bâties dans la première moitié du 20e siècle. La première, située rue du Commandant Prince, comprend alors 13 maisons de deux logements ; elle a été construite en 1917-1918 par l'agence d'architecture montbéliardaise Walter et Bernard et l'entreprise Tournesac. La seconde cité comprend quatre maisons rue du Maréchal de Lattre de Tassigny et la troisième compte 18 maisons, rues de la République et Bernard Marré. En 1927, la raison sociale apparaît sous la dénomination de société anonyme Usines Ch. Vermot, Valère Mabille et R. Pelgrims. En 1941, la société prend pour nom Ateliers de Constructions Mécaniques, Essieux et Ressorts (ACMER) et exploite une seconde usine à Saint-Dizier (52). En 1972, ACMER fusionne avec la Manufacture Générale des Ressorts (MGR) et devient Société Générale des Ressorts (SGR) , délaissant la fabrication des essieux pour celle des ressorts. Les deux logements patronaux ont été acquis par la commune, respectivement en 1982 et en 1994. Le château Vermot a été converti en salle des fêtes et centre socio-éducatif. Le chalet Vermot semble avoir été construit d'après les plans de l'agence d'architecture Walter et Bernard datés 1912 (ils présentent une variante de l'état actuel), par l'entreprise Tournesac. Il a été transformé en centre d'accueil pour la petite enfance. L'usine a été divisée en deux entités, aujourd'hui occupées par deux sociétés : Allevard Ressorts Automobiles et Styria Ressorts Véhicules Industriels.

Deux patouillets et un bocard sont encore mentionnés en 1860. Présence de turbines en 1867, d'une machine à vapeur de 30 ch en 1885 et d'une autre de 70 ch en 1893, d'un moteur diesel (500 HP) en 1917 et d'un mouton de 2000 kg installé en 1920.

40 personnes en 1870, 80 en 1885, 250 en 1952, 340 en 1961, 270 en 1969, 427 en 1983, 340 en 1987, 270 en 1992.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale20e siècle

Dates

  • 1917daté par travaux historiques, daté par source

Auteurs

Description

Le site comprend deux ensembles de bâtiments distincts, occupés par les sociétés Styria et Allevard. Les plus anciens bâtiments de cette dernière abritent les ateliers de fabrication, qui sont construits en moellon de calcaire ou brique et enduit, en rez-de-chaussée, couverts de toit à longs pans et de sheds, en tuile mécanique et ciment amiante. Des extensions de la fin du 20e siècle accueillent magasin et entrepôt industriels : elles sont en parpaing de béton enduit, couvertes de toits à longs pans en ciment amiante. La conciergerie est à un étage carré, couverte d'un toit à croupe.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / brique / résidu industriel en gros oeuvre / béton / parpaing de béton / enduit
  • Toittuile mécanique / ciment amiante en couverture / verre en couverture
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / shed
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / énergie thermique / produite sur place / énergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • Plan des lieux [...] sur la demande des sieurs Vermot et Lehmann, tendant à réunir les 2 chutes en une seule. Dessin, plume, lavis, échelle 1:1250, le 18 septembre 1867, par Renault
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort  - Cote du document : 7 S 114
  • Le chalet Vermot. Photographie, s.d. [début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort  - Cote du document : 8 Fi 1067-1071
  • Plan d'ensemble des Usines de Châtenois. Dessin (tirage à l'ammoniac), échelle 1:500, le 11 janvier 1910.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort  - Cote du document : 5 M 240
  • L'usine Vermot. Photographie, s.d. [début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort  - Cote du document : 8 Fi 1066
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée, propriété de la commune

Désignation

  • Dénomination(s)usine de matériel d'équipement industriel
  • Parties constituantes non étudiéesconciergerie, atelier de fabrication, magasin industriel, entrepôt industriel, logement d'ouvriers, logement patronal, bureau, bief de dérivation

Localisation

  • CommuneChâtenois-les-Forges
  • Adresse 7 avenue des Forges
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonTerritoire de Belfort - Châtenois-les-Forges
  • Hydrographiedérivation de la Savoureuse

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2000