Patrimoine en Franche-Comté - Hôtel d'Etrabonne dit de Clermont

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Hôtel d'Etrabonne dit de Clermont

Illustrations

Historique

L'hôtel a été construit en 1733, probablement par l'architecte Jean-Pierre Galezot, pour Jean-Jacques Pourcheresse d'Etrabonne, conseiller au parlement de Besançon, sur l'emplacement d'une maison plus ancienne qu'il avait achetée en 1730 à Claude-Antoine Jobelot de Montureux. L'hôtel occupait une parcelle traversante allant de la Grande Rue à la place Dauphine (actuelle place Jean Cornet) sur laquelle donnait le jardin. Deux dessins du mur de clôture de ce jardin, datés 1705 et 1737 et montrant deux états successifs de cette partie de l'hôtel donnant sur la place, sont conservés dans les requêtes en voirie des archives municipales. Dans la 2e moitié du 18e siècle, le fond de l'édifice est divisé. Sur la partie occupée par l'ancien jardin, l'hôtel de Camus (étudié) est construit en 1782. Au 19e siècle, l'édifice a appartenu à la famille de Clermont avant d'être racheté, en 1862, par les soeurs de la Charité pour y créer un pensionnat, transformé en clinique entre 1907 et 1965 et enfin depuis 1966 en maison de retraite. L'édifice à un étage carré d'origine a été surélevé d'un étage côté cour au 20e siècle.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 18e siècle

Auteurs

Description

L'hôtel de plan en U, entièrement en pierre de taille, est bâti sur un sous-sol voûté d'arêtes et en berceau. L'escalier situé à gauche du passage cocher est en maçonnerie avec rampe en ferronnerie.

Afficher les données détaillées

  • Typologieshôtel sur rue
  • Murscalcaire / pierre de taille
  • Toittuile plate
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / étage de comble
  • Couvrementsvoûte d'arêtes / voûte en berceau
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie
  • Techniques de décormenuiserie / sculpture
  • Représentationstête / homme / feuillage / couronne végétale / carquois / torche / instrument de musique / coquille / lierre
  • Précisions sur la représentation

    L'encadrement du portail d'entrée est décoré d'une tête d'homme. Le décor des vantaux de la porte comprend, de haut en bas : des feuillages et des couronnes de fleurs ; un carquois et une torche enflammée ; des instruments de musique ; puis dans les deux panneaux du bas, des guirlandes de lierre et des coquilles.

Documentation

Documents figurés

  • Plan des maisons appartenans à messire Jean-Jacques Pourcheresse seigneur d'Etrabonne (...). Dessin à la plume, XVIIIe siècle, par Barrier, Jean-Baptiste
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 138 H 17
  • Besançon : extrait du plan cadastral, 1974, section AL.
  •  

Intérêt, protection et statut

Les éléments les plus remarquables sont constitués par le décor des vantaux de la porte cochère et le plafond à la française couvrant la cage d'escalier et l'ancienne allée cochère.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables porte cochère, plafond
  • Protection Monument historiqueinscrit MH partiellement (12/04/1926), inscrit MH partiellement (27/10/1977)
  • Précisions sur la protection

    la porte monumentale : inscription par arrêté du 12 avril 1926 ; la façade sur rue : inscription par arrêté du 27 octobre 1937

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)hôtel
  • Parties constituantes non étudiéescour

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse 127 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Saint-Maurice îlot
  • Aire d'étude et cantonBesançon centre - Besançon centre ville

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Roussel Christiane
  • Date de l'étude1996