Patrimoine en Franche-Comté - Atelier d'outillage de Louis Laithier

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Atelier d'outillage de Louis Laithier

8 place de la Libération et du Souvenir français
25 - Les Gras
Dossier IA25001623 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit vers 1912 pour Louis Laithier (1864-1925), tourneur sur métaux dont le frère Henri a un atelier aux Epaisses. Tous deux sont les enfants de Joseph Laithier (1835-1902), cloutier à Vuillafans, marié en 1862 avec Nathalie Moyse et parti comme mécanicien à Bussoleno (Piémont, Italie) à la fin des années 1870 ou au cours de la décennie 1880. Rapidement de retour, Louis crée son affaire en 1891, l'année de son mariage, et devient propriétaire d'une grande maison (cadastrée 1816 E 40 et 41), sur la place, qui sera détruite par un incendie en 1917 : elle abrite alors sa fabrique d'outillage d'horlogerie et d'aiguilles médicales (au premier étage) mais aussi divers logements et l'atelier de Laurent Droz-Vincent, un autre fabricant d'outillage (potences pour river les pignons, outils à centrer et rapporter les pivots, poinçons divers, etc.) un temps associé avec son frère Georges (installé au 3 rue de Pontarlier). A la tête d'un "atelier à force électrique", Louis Laithier se dit spécialiste des tours à pivoter (à vis de rappel) et produit des estrapades en tous genres ; en 1923, il est en outre question du domaine médical (aiguilles pour seringue de Pravaz et spatules pour dentiste notamment) : "fabrique d'outils de chirurgie, horlogerie, spécialité d'aiguilles hypertermiques en platine, nickel, acier. Fournisseur du service de santé militaire et des hôpitaux ; tours à pivoter, tournevis nickelés en tous genres". Après son décès en 1925, le bâtiment passe à sa fille Marie, mariée avec Théodore Moutarlier qui exploite une fabrique de montres à Villers-le-Lac (au 18 rue du Quartier neuf). L'atelier semble fermer avant la deuxième guerre mondiale. Il a été transformé en logement.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Description

L'atelier a des murs en moellons calcaires enduits et un toit à longs pans, pignons couverts et couverture de tuiles mécaniques. Il compte un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre (la trace d'arrachement d'un ancien escalier droit est encore visible sur le mur pignon sud). Les murs gouttereaux sont percés de baies d'atelier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 298 Cadastre de la commune des Gras, 1814-1967- 3 P 298 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vergne et Garcin, 1816- 3 P 298/1 : Registre des états de sections (1816-1818)- 3 P 298/2, 5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1875- 3 P 298/3-4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 298/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 298/7 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1967- 3 P 298/8 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 298

Documents figurés

  • Famille Laithier, photographie imprimée, s.n., s.d. [vers 1896]. Publiée dans : Vaufrey, Constant. Les Gras, haut-lieu de l'outillage d'horlogerie. Horlogerie ancienne, Revue de l'Association française des Amateurs d'Horlogerie ancienne, n° 24, 2e semestre 1988, p. 55.Louis Laithier est assis au centre, devant sa femme Elise Cressier et tenant leur fille Marie. Son frère Henri est debout derrière lui (à côté d'Elise) ; son autre frère Edmond est assis à droite.
  • Les sites pittoresques de Franche-Comté. 856. Route de Pontarlier à Morteau. Les Gras (Doubs). - Vue générale, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, entre 1908 et 1917], Phototypie artistique de l'Est C. Lardier à Besançon. Porte la date 20 octobre 1917 (manuscrite et tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • Les Gras (Doubs). Carrefour et maison Laithier, carte postale, par C. Lardier, s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1917], Vermot-Desroches éd., Ets C. Lardier à Besançon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • Les Gras (Doubs). 22157 A - Vue aérienne [le village vu du sud], carte photographique, par Combier ?, s.d. [2e quart 20e siècle, après 1930], Ed. aériennes Combier Impr. à Mâcon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Laithier, René. Fabricants d'outils pour horlogers bijoutiers de la commune des Gras. Les artisans de la fin du 19e à la fin du 20e siècle. - 1990. 4 f. dactyl. Porte la mention : "Liste non exhaustive établie en 1990, par René Laithier, les Epaisses, Les Gras".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Rémy Cerf, Les Gras
  • Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978. 294 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Laithier Patrick, descendant de fabricants d'outils, maire. Les Gras
  • Tisserand Roger, fils d'Arsène Tisserand, ancien agriculteur. Les Gras
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • CommuneLes Gras
  • Milieu d'implantationen village
  • Adresse 8 place de la Libération et du Souvenir français
  • Dénomination(s)atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) maison

Localisation

  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016

Localisation