Patrimoine en Franche-Comté - Maison et usine d'horlogerie (usine de montres) Cupillard-Vuez puis Cupillard-Vuez-Rième

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et usine d'horlogerie (usine de montres) Cupillard-Vuez puis Cupillard-Vuez-Rième

Illustrations

Historique

La maison est bâtie en 1951 par l'architecte Paul Oudard, de Belfort, pour l'horloger Albert Cupillard (1905-1985), fils du brigadier des douanes Gustave Cupillard et frère d'horlogers (Maurice, Jean et Henri, ce dernier installé au 31 rue Neuve). Auparavant bijoutier à Lyon (cours Lafayette), Albert est le beau-frère de Maurice Bouhelier (établi au 33 rue Neuve) et le gendre d'Henri Vuez (1 place Carnot), tous deux aussi fabricants de montres. Il a pris la succession de Vuez lorsqu'en 1939 le fils de ce dernier, René, a laissé l'affaire paternelle pour la direction des Ets Parrenin, à Villers-le-Lac. Quelques temps associé avec son frère Maurice, qui part assez rapidement s'installer comme fournituriste à Besançon, Albert transfère la fabrication de la place Carnot (où il emploie une quinzaine de personnes) à la rue Neuve (18 à 20 personnes au maximum). La société A. Cupillard-Vuez (SA au capital de 51 millions F en 1958) exploite les marques Almo (Albert et Maurice) et Cup, et distribue la marque suisse Marvin. Elle achète 26 410 ébauches françaises en 1954 : 12 400 de l'Horlogerie de Savoie (ou HS), 1 500 de la Fabrique d'Ebauches de Montres du Genevois (ou Femga) et 400 de la Société d'Exploitation de la Fabrique d'Ebauches d'Annemasse (ou Société européenne de Fabrication d'Ebauches d'Annemasse ou Sefea), ces trois fournisseurs à Annemasse, 8 800 aux Ets Cupillard et 2 400 aux Ets Parrenin, de Villers-le-Lac, et 910 aux Ets Jeambrun, de Maîche. Elle en achète 33 700 en 1955 (21 000 HS, 3 800 Femga et 800 Sefea, 7 200 Cupillard et 900 Parrenin), 29 400 en 1956 (14 200 HS, 3 900 Femga et 1 000 Sefea, 9 700 Cupillard et 600 Parrenin), 42 400 en 1957 (20 400 HS, 6 000 Femga et 600 Sefea, 14 500 Cupillard et 900 Parrenin), 27 000 en 1958 (11 800 HS, 5 000 Femga et 600 Sefea, 7 500 Cupillard et 2 100 Parrenin). En 1959, la société fusionne avec celle de Maurice Bussard, sa voisine (au 41 rue Neuve), pour donner naissance aux Ets Cupillard-Vuez-Rième-Bussard et Cie (par la suite Cupillard-Vuez-Rième puis Cupillard-Rième), classés en 1965 dans la catégorie de 50 à 99 salariés. Cette Sarl (au capital de 10 millions F) fait construire en 1962-1963 une nouvelle usine au nord de l'avenue du Maréchal Leclerc (actuellement rue Bois-Soleil), dans laquelle elle transfère ses deux ateliers (ce sera le site de Framelec). La maison n'abrite dès lors plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 20e siècle

Dates

  • 1951daté par tradition orale

Auteurs

  • AuteurPaul Oudard, architecte  / attribution par tradition orale, attribution par source

Description

L'usine a vraisemblablement des murs en moellons calcaires enduits. Elle comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît surmonté d'un comble ; leur desserte est assurée par un escalier demi-hors-oeuvre. Eclairé par de nombreuses baies d'atelier, l'atelier occupait le rez-de-chaussée surélevé (accessible par un escalier droit) tandis que les étages étaient à usage d'habitation. Le toit est à longs pans, égouts retroussés, demi-croupes et tuiles mécaniques. Les garages, au sud-est, ont un toit à croupes et tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Escaliersescalier demi-hors-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 50 J 24 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1974
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 24
  • 166 J Fonds Oudard (1924-1995)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Territoire de Belfort, Belfort  - Cote du document : 166 J
  • Papier à en-tête de la société A. Cupillard-Vuez, 7 décembre 1949
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Bonnet, Fournet-Luisans

Documents figurés

  • 58 Morteau - Vue générale [sur le quartier de la rue Neuve], carte postale, s.n., s.d. [1950-1951], Compagnie des Arts Photomécaniques (CAP) éd. à Paris et StrasbourgDatation : la maison d'Albert Cupillard est en construction.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac

Bibliographie

  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche
  • Framelec qui réunit désormais Jaz, Finhor, Cupillard-Rième disposera de moyens puissants : pour affronter la concurrence mondiale et développer la technologie française des montres à quartz. La France horlogère, n° 393, octobre 1978, p. 191-196 : ill.
  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.
  • Pour faire face à l'évolution technologique : création de la Société Nouvelle d'Horlogerie. La France horlogère, n° 385, janvier 1978, p. 92.
  • Ternant, Evelyne. La dynamique longue d'un système productif localisé : l'industrie de la montre en Franche-Comté / sous la dir. de Claude Courlet. - [S.l.] : [s.n.], [2004]. 2 vol. (874 p.) ; 30 cm. Th. doct. : Sci. soc. : Grenoble II, Université Pierre Mendès-France, Institut de Recherche économique sur la Production et le Développement, 2004.

Documents multimédias

  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Bouhelier Jacques, fils de Maurice Bouhelier et fondateur de la Société mortuacienne d'Horlogerie, Morteau.
  • Cupillard Michel, fils d'Albert Cupillard, société Cupillard-Vuez puis Cupillard-Vuez-Rième. Morteau
  • Rième Marcel, ancien dirigeant des sociétés Bussard et Cupillard-Vuez-Rième. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, atelier de conditionnement, bureau, magasin industriel, logement, garage, cour

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 39 rue Neuve
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013