Patrimoine en Franche-Comté - Triptyque de la vie de la Vierge

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Triptyque de la vie de la Vierge

21 - Auxey-Duresses
Dossier IM21013328 réalisé en 2018
Edifice : église paroissiale Saint-Martin  (Référence : IA21004764)

Illustrations

Historique

Ce triptyque fait partie des achats faits par le président du Conseil de Fabrique Pierre Rouiller à Beaune en février 1792 dans l'église des Cordeliers "pour le prix et somme de 13 livres douze sols". Cette indication ne permet toutefois pas de connaître l'origine ni les commanditaires du triptyque. Armand Veau en donne une description détaillée et le compare aux gravures de Dürer. Il essaie également de le rapprocher d'autres œuvres similaires.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1ère moitié 16e siècle

Dates

Description

Le triptyque, dédié à la vie de la Vierge, est actuellement présenté dans la chapelle nord de l'église Saint-Martin. Les panneaux sont formés de plusieurs planches horizontales (pour le panneau central) et verticales (pour les volets) de bois assemblées par des papillons à queue d'aronde que l'on distingue par endroit. Le panneau central est surmonté d'une corniche.

Afficher les données détaillées

  • Dimensionsh:197cm (partie centrale) / la:213cm (partie centrale) / h:198cm (volet) / la:98cm (volet)
  • Catégoriespeinture
  • Matériauxbois / support
  • ReprésentationsNaissance de la Vierge / Joachim / Annonciation / Présentation de la Vierge au Temple / Présentation au Temple
  • Précisions sur la représentation

    La scène principale se situe dans un riche appartement. Une dizaine de personnages ponctuent la scène et sont occupés à diverses tâches. Dans la partie supérieure, on trouve une scène céleste avec trois anges. Sainte Anne est allongée dans son lit, à droite, deux servantes se trouvent à ses côtés. Le bain de la jeune enfant Marie occupe le centre de la composition : elle est nimbée de rayons dorés. On remarque le motif de la femme et de son enfant, au premier plan, repris de la gravure de Dürer. L'architecture et le décor de la pièce (emmarchement, fontaine, serviette de toilette) font aussi écho à l'œuvre du maître. La présence d'un buffet-dressoir orné de vaisselle témoigne d'un usage mentionné par Viollet-le-Duc selon lequel on exposait des pièces d'orfèvrerie dans la chambre de parade des accouchées. Le peintre a particulièrement soigné le traitement du sol et de son pavage et tous les éléments décoratifs, notamment les vêtements et coiffures.

    Dans le panneau de gauche, consacré à la vision de saint Joachim, on voit le saint, agenouillé au premier plan, regardant un ange en haut à gauche. Ce dernier lui tend un phylactère annonçant la naissance de Marie. La composition rappelle une fois encore celle de Dürer et on peut noter le traitement délicat et précis du paysage.

    Le panneau de droite illustre la Présentation au Temple, fidèle à celle de Dürer dans les détails de la composition et des personnages (cage à oiseaux, mouton). Marie monte délicatement les marches du Temple, orné d'un fronton à coquille. Un groupe de personnages (dont ses parents, sainte Anne et saint Joachim) se tient en bas à droite du tableau, au pied de l'escalier. La perspective se termine par une architecture urbaine ponctuée de nombreuses tours.

    Au revers, se trouvent l'Annonciation et la Présentation de Jésus au Temple, peint en grisaille. Dans l'Annonciation, l'ange Gabriel tient un phylactère. Il semble flotter au-dessus de la Vierge qui lui répond dans un autre phylactère ondulant entre eux. A sa droite, se trouve un vase avec des fleur de lys. La composition épouse la forme étroite du panneau. Dans la Présentation au Temple, l'Enfant Jésus est assis sur un coussin, sur un autel de forme circulaire. De nombreux personnages sont représentés en arrière-plan, dont un avec un chapeau, lisant un livre à droite.

  • Inscriptionsinscription concernant l'iconographie
  • Précisions sur les inscriptions

    Sur le panneau central, un médaillon porte l'inscription : M. AGRIPPA. L. F. COS. III. f, traduite par Antoine-Henri Petit par "Marcus Agrippa fils de Lucius, consul pour la troisième fois l'a fait" (cf. La peinture en Bourgogne au XVIe siècle).

    Sur le volet gauche : VXOR. TVA. PARIET. TIBI. FILIAM. QVAM. VOCABIS MAR[IAM] traduite par "De ton épouse naitra une fille, que tu appelleras Marie"

    Sur la grisaille au revers : AVE. GRA. PLENA. DNS. TECV[M] /ECCE. ANCILLA. DNI. FIAT. MIHI. SECVNDVM. VERBVM. TVVM

  • État de conservationbon état / oeuvre restaurée
  • Précision sur l'état de conservation

    Œuvre restaurée par l'atelier Pierre Laure en 1993-1994.

Documentation

Bibliographie

  • VEAU, Armand. Notes et documents sur Auxey-Duresses, la baronnie de Meursault, la baronnie de St-Romain et le comté de La Rochepot. Beaune : Imprimerie Beaunoise, 1932. 2 volumes.

Témoignages oraux

  • [Exposition. Dijon. Musée des Beaux-Arts. 1990] La Peinture au XVIe siècle en Bourgogne. Catalogue par Marguerite Guillaume. Dijon : Musée des Beaux-Arts, 1990.
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)triptyque

Localisation

  • CommuneAuxey-Duresses
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonCôte de Beaune

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Lallement Aurélie, Malherbe Virginie
  • Date de l'étude2017