Patrimoine en Franche-Comté - Usine de décolletage Bohly, puis fonderie Corbin, puis usine de petite métallurgie Pernot

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de décolletage Bohly, puis fonderie Corbin, puis usine de petite métallurgie Pernot

rue de la Fonderie
70 - Champagney
Dossier IA70000163 réalisé en 2005

Illustrations

Historique

Une petite usine de quincaillerie est fondée en 1897 par Armand Bohly à l'emplacement de l'ancien moulin Agté. L'entreprise est transférée en 1904 à Mélisey. Le site est acquis en 1904 par Maxime Corbin, qui y fait construire une fonderie en 1905. L'établissement travaille surtout pour l'industrie automobile (Donnet-Zedel, Bugatti, Mathis, Panhard-Levassor, Chenard et Walker, Brazier, Delage, Hispano et Peugeot) et produit des pièces en aluminium, fonte de fer et bronze. Pendant la Première Guerre, l'usine fabrique des pistons pour l'industrie aéronautique. La fonderie ferme ses portes le 1er août 1936. Elle est achetée par le négociant belfortain de fournitures industrielles Borel, qui revend le matériel et entreprend la destruction des ateliers. En 1938, les frères Paul et Delphin Pernot acquièrent ce qui subsiste des bâtiments (soit le tiers de l'ensemble) et y implantent un atelier de décolletage, qui travaille pour l'industrie d'armement. La société Pernot poursuit son activité, en direction de l'industrie ferroviaire, jusqu'à la fin des années 1940. L'atelier, désaffecté depuis cette date, menace ruine. Deux turbines sont en service en 1905. La fonderie emploie 170 ouvriers en 1918, 240 dans les années 1920, 105 en 1931 et 75 en 1932.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1905daté par source, daté par travaux historiques

Description

L'atelier de fabrication subsistant est construit en moellon de grès enduit et brique, couvert d'un toit à longs pans (partiellement éventré) et tuile mécanique. Le logement comprend un étage carré et un toit à croupes.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / brique
  • Toittuile mécanique
  • Étages1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / appentis / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté / mauvais état

Documentation

Documents figurés

  • Champagney (Haute-Saône). Usine Corbin. Carte postale, s.d. [début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 6 Fi 70120 2
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine de décolletage, fonderie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, garage, bureau, bief de dérivation
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) usine de petite métallurgie

Localisation

  • CommuneChampagney
  • Adresse rue de la Fonderie
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Champagney
  • Hydrographiedérivation du Rahin

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2005

Localisation