Patrimoine en Franche-Comté - Scierie Renaud puis centrale hydroélectrique Huot-Marchand

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Scierie Renaud puis centrale hydroélectrique Huot-Marchand

2 et 4 rue du Pont
25 - Battenans-Varin
Dossier IA25001330 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

La scierie est bâtie en 1808 sur le ruisseau de la Combe du Château. Elle appartient en 1812 à Claude François Robert, de Trévillers. En 1852, l'Annuaire du Doubs signale qu'elle est exploitée par les frères Renaud : en chômage 5 mois par an, elle fabrique annuellement 2 800 m3 de planches, du lambris et des lattes (les Renaud tiennent aussi une huilerie, cadastrée D 119 ou D 123, produisant 100 hectolitres d'huile ; munie d'une roue hydraulique, elle férie 8 mois par an). Le 8 juillet 1868, Claude François Renaud demande l'autorisation de dériver une partie de l'eau du Dessoubre afin d'assurer l'alimentation de son établissement, qui comporte deux roues en-dessus : la première en amont (4,95 m de diamètre) actionne une scie circulaire, la deuxième (6,34 m) une scie double verticale. En effet, l'eau du ruisseau est accumulée dans un étang à la sortie du hameau de Varin puis conduite par un chenal en bois (porté par des chevalets) long de 200 m, mais le cours d'eau est à sec une bonne partie de l'année. Renaud souhaite donc dériver une partie des eaux de la rivière, sans construire de barrage mais en créant un bief de dérivation (sur la commune de Rosureux), et remplacer les roues actuelles "par des moteurs plus parfaits". L'autorisation est accordée par l'arrêté préfectoral du 31 mars 1869 et les modifications sont achevées en 1871. Renaud a toutefois établi un barrage en bois (en fermant les intervalles entre les rochers en lit de rivière), que son fils Ulysse doit démolir en août 1871 (ce barrage sera rebâti par la suite). Le bâtiment existant est agrandi vers 1890 par l'ajout d'un logement.

Lorsque la scierie est achetée par Auguste Huot-Marchand entre 1900 et 1904, elle n'a plus qu'une roue actionnant une scie à lame unique. Huot-Marchand ferme l'établissement et installe sur le site en 1904 une usine électrique destinée à desservir ses usines en aval : moulins et scieries du Milieu sur la commune de Vaucluse et du Bas sur celle de Cour-Saint-Maurice. Il construit un bâtiment pour la centrale (équipée d'une turbine) et une maison pour son gardien (vers 1910 ?), élargit le canal d'amenée et prolonge celui de fuite (construction et rehaussement d'un mur). Il rencontre l'opposition de la commune de Rosureux, qui souhaite bâtir sa propre centrale, avec laquelle il arrive à s'entendre en lui fournissant l'électricité à un tarif préférentiel. L'établissement (d'une puissance de 30 ch à l'étiage) dessert donc les communes de Battenans (par un contrat en date du 1er octobre 1906, renouvelé et approuvé par le préfet le 6 février 1925) et Rosureux. En 1924, Auguste Huot-Marchand souhaite alimenter la commune de Vaucluse dont il est le maire, mais cette fonction risquant générer un conflit d'intérêts, il loue la centrale à compter du 1er janvier 1925 à son exploitant Arsène Morizot, demeurant au Moulin du Dessus. La concession est approuvée par le préfet le 3 juillet 1925. Robert Huot-Marchand, son fils, reprend en 1934 le site, dont il conserve l'usufruit mais qui devient alors propriété de l'ingénieur agricole Louis Pourchet, demeurant au 16 avenue Villarceau à Besançon. La centrale ferme à la fin de la deuxième guerre mondiale (suite à la nationalisation de 1946 créant Electricité de France ?). Elle passe à la fin des années 1950 à Jean Michaux, facteur d'orgue auparavant établi en Seine-Saint-Denis, à Gagny (au 40 avenue de Normandie). Le site aurait aussi accueilli un forgeron. Le logement de l'ancienne scierie, passé au milieu de la décennie 1900 à Electa Joly, veuve d'Ulysse Renaud, a été cédé vers 1925 à la famille Relange, qui le possède encore. La centrale est actuellement désaffectée et les autres bâtiments sont à usage d'habitation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 19e siècle
  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1808daté par source
  • 1904daté par source, daté par travaux historiques

Description

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires enduits à l'exception de la moitié de la centrale surmontant le cours d'eau, qui est en pan de bois avec lattis enduit, et d'une partie du rez-de-chaussée de l'ancienne scierie, partiellement protégé par un essentage de planches. Ils sont coiffés d'un toit à longs pans et pignons couverts, à couverture de tuiles mécaniques. L'ancienne scierie a un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un comble à surcroît. La centrale (désaffectée) est en rez-de-chaussée, tout comme le logement de l'employé (doté d'un étage en surcroît) ; tous deux ont des baies en arc segmentaire (à encadrement en briques) et des baies rectangulaires.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / comble à surcroît
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / produite sur place
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 47 Cadastre de la commune de Battenans-Varin (1812-1967)- 3 P 47/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 47/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties (1823-1914)- 3 P 47/4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 47/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1967)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 47
  • Sp 823 Energie électrique. Distribution (1928-1951).
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 823
  • Sp 1241 Fonds des Ponts et Chaussées. Service hydraulique. Usines (1823-1910)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 1241
  • Sp 1270 Fonds des Ponts et Chaussées. Service hydraulique. Police des eaux - usines (1818-1895)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 1270
  • Cours d'eau et usines (1791-1918)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 7 S 25
  • Statistique de l'utilisation de la force motrice des eaux. In Annuaire départemental du Doubs pour 1852, 40e année, 1851, p. 103-158.

Documents figurés

  • 3 P 654 Plan cadastral parcellaire de la commune de Batenans [...] terminé sur le terrain le 13 juin 1811 [...] par M Receveur géomètre du cadastre
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 654
  • Commune de Battenans. Rivière du Dessoubre. Etablissement d'une prise d'eau par le Sr Renaud C[lau]de F[ranç]ois. Plan, dessin (plume, lavis), par l'ingénieur ordinaire Cuvinot, Besançon le 18 novembre 1868, 1/2 500, 30,5 x 63 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 1270
  • [Travaux réalisés par Huot] Extrait du plan cadastral, dessin sur calque (plume, lavis), par l'agent-voyer cantonal Blanc, s.d. [11 avril 1904], 1/2 500, 31 x 21 cm. Plan annexé au rapport de cet agent-voyer en date du 11 avril 1904
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 1241
  • Monsieur Arsène Morizot, électricien à Cour St Maurice. Projet de distribution d'énergie électrique dans le hameau de Varin (commune de Battenans). Plan des lignes haute et basse tension projetées, dessin (plume, lavis), par l'architecte Dubois, Saint-Hippolyte le 2 décembre 1926, 1/2 500, 31 x 52 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : Sp 823

Bibliographie

  • Le patrimoine des communes du Doubs. - Paris : Flohic, 2001. 2 vol., 1387 p. : ill. ; 25 cm. (Le patrimoine des communes de France)
  • Relange, Charles ; Relange, Elisabeth ; Faivre, Joël ; Faivre, Jacques. Bref historique de la famille Relange et des lieux où vécurent ses aïeux. - S.d. [entre 2006 et 2013]. 5 f. dactyl. : ill. ; 30 cm.
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)scierie, centrale hydroélectrique
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, salle des machines, transformateur, logement, logement d'ouvriers, bâtiment d'eau, passerelle, bassin de retenue, bief de dérivation

Localisation

  • CommuneBattenans-Varin
  • Adresse 2 et 4 rue du Pont
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Varin
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche
  • Hydrographiedérivation du Dessoubre - ruisseau de la Combe du Château

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013