Patrimoine en Franche-Comté - Hôpital Sainte-Brigitte, puis maison de chanoines dite la Grande Chantrerie

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Hôpital Sainte-Brigitte, puis maison de chanoines dite la Grande Chantrerie

Illustrations

Historique

L'édifice actuel est situé à l'emplacement de l'hôpital Sainte-Brigitte fondé au Moyen Age pour accueillir les clercs et leurs serviteurs qui dépendaient des deux églises cathédrales voisines de Saint-Etienne et de Saint-Jean. Cet hôpital périclita dans la 2e moitié du 15e siècle. Sa chapelle, qui était située à l'angle de l'actuelle rue Péclet, fut détruite en 1730, sur injonction de la ville, par le chapitre métropolitain car elle menaçait ruine, ce qui permit d'élargir le débouché de la rue. Il ne reste de cet hôpital qu'une partie murée de fenêtre à remplage, de style gothique, située sur la façade latérale gauche de l'actuel logis secondaire. En 1688, l'archevêque Antoine-Pierre de Grammont gratifia son neveu, François-Ferdinand de Grammont, du fief de Chambellan de l'archevêché duquel dépendait une maison construite à une période indéterminée à l'emplacement de l'hôpital. Cette dernière, estimée par l'architecte Jean Cuene et le charpentier Claude Berset, comme étant en très mauvais état, fut vendue en 1700 aux chanoines de l'église métropolitaine de Besançon, afin de compenser la destruction de plusieurs maisons canoniales lors de la construction de la citadelle de Vauban. Le logis principal a été reconstruit dans la 1ère moitié du 18e siècle : un projet d'agrandissement par prolongation de ce corps de bâtiment jusqu'à l'angle de l'actuelle rue Péclet, dû à l'architecte Joseph Cuchot en 1783, n'a finalement pas abouti immédiatement, puisque ces travaux ne figurent pas sur le cadastre de 1833, mais seront réalisés plus tard au cours du 19e siècle. La création récente d'un passage par la cour des communs pour désenclaver les locaux du Conseil régional voisin a fait disparaître les anciennes écurie, remise et le logement des domestiques.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • PrincipaleMoyen Age
  • Principale1ère moitié 18e siècle
  • Principale19e siècle

Auteurs

Description

L'édifice, bâti sur un sous-sol voûté d'arêtes ou en berceau, est situé sur une parcelle irrégulière. Les deux logis s'organisent autour d'une cour bordée d'un enclos percé d'un portail. Le logis principal, perpendiculaire à la rue Péclet, à deux étages carrés, est en pierre de taille pour les façades extérieures et en moellon sur cour. Le secondaire en fond de cour, à un étage carré et un de comble, est en moellon, avec un passage cocher en position latérale donnant accès à la cour des communs, où étaient situés écurie, remise et logement des domestiques. Une petite partie du rez-de-chaussée est voûté d'arêtes.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesmaison en fond de cour antérieure
  • Murscalcaire / bois / enduit / moellon / pierre de taille / pan de bois
  • Toittuile plate
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / étage de comble
  • Couvrementsvoûte d'arêtes / voûte en berceau
  • Élévationsélévation à travées
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours sans jour / en charpente

Documentation

Documents figurés

  • Plan de la distribution de l'étage de la Grande Chantrerie. Dessin à la plume et aquarelle, 1783, par Cuchot, Joseph (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : G3, 223
  • Elévation de la façade à prolonger de la maison de la Grande Chantrerie sur la rue qui monte au Chapitre. Dessin à la plume et aquarelle, 1783, par Cuchot, Joseph (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : G3, 223
  • Plan de l'étage : nouvelle distribution. Dessin à la plume et aquarelle, 1783, par Cuchot, Joseph (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : G3, 223
  • Plan du rez-de-chaussée : nouvelle distribution. Dessin à la plume et aquarelle, 1783, par Cuchot, Joseph (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : G3, 223
  • Plan de la maison de la Grande Chantrerie. Dessin à la plume et aquarelle, 1783, par Cuchot, Joseph (architecte)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : G3, 223
  •  

Intérêt, protection et statut

L'élément le plus ancien conservé dans l'édifice est constitué par les restes d'une baie à remplage, seul vestige visible de l'ancien hôpital Sainte-Brigitte.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables fenêtre
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, hôpital
  • Parties constituantes non étudiéesécurie, logement, remise, cour, enclos, portail

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse 2 rue Péclet
  • Milieu d'implantationen ville
  • Lieu-dit Boitouset îlot
  • Aire d'étude et cantonBesançon centre - Besançon centre ville

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Roussel Christiane
  • Date de l'étude1996

Localisation