Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Paul Vuillin puis de Louis Dornier

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Paul Vuillin puis de Louis Dornier

3 rue Jean Jaurès
25 - Morteau
Dossier IA25001778 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

La maison est bâtie au tout début des années 1930, en bordure de la rue Jean Jaurès (projetée sur un plan d'alignement de juillet 1930, cette voie ouvre peu après pour desservir un petit lotissement établi sur son côté nord dans le cadre de la loi Loucheur, adoptée en juillet 1928). Le bâtiment est construit pour Paul Vuillin (1879-?), originaire de Villers-le-Lac et horloger comme ses ascendants : Armand Vuillin (1852-1932), contremaître aux Ets Parrenin, et Apolline Herminie Moutarlier, soeur de Paul Moutarlier (10 rue du Maréchal Foch) et de Francis Moutarlier (2 rue Pierre Berçot), et belle-soeur d'Ulysse Anguenot (4 rue du Quartier neuf). Tandis que ses deux frères, Emile et Gaston, fondent leur affaire (la société Vuillin Frères) à Villers, Paul s'installe fabricant de montres à Morteau. La maison passe au milieu des années 1950 à sa fille et à son gendre Louis Dornier (1900-1977), fils du mécanicien Jules Alfred Dornier (1867-1937). Lui aussi horloger, Louis Dornier fait remonter à 1922 la fondation de son affaire. Un temps associé avec son frère Léon (parti au bout de quelques années tenir une bijouterie à Morez, dans le Jura), il avait son atelier au 7 Grande Rue. Il exploite la marque Atempo et est l'un des derniers à fabriquer des montres à échappement à cylindre. Il prend sa retraite vers 1965 alors que son affaire est classée dans la catégorie de 0 à 10 salariés (s'il travaille seul, il emploie quelques ouvriers à domicile). Son fils Gérard (né en 1932) prend sa suite mais dans son habitation au 5 rue Antoine de Roche. Le bâtiment, doté d'un garage dans la première moitié des années 1960, n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle

Description

La maison a certainement des murs en moellons calcaires enduits. Elle comporte un sous-sol, un étage carré et un étage de comble, desservis par un escalier dans-oeuvre. Le toit est à longs pans, égouts retroussés, croupes et tuiles mécaniques. Le garage a des murs en parpaings de béton enduits et un toit terrasse en béton.

Afficher les données détaillées

  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / croupe
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • 50 J 24 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1974
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 24

Documents figurés

  • Commune de Morteau. Voirie urbaine. Plan d'alignements. 1° Rue nouvelle Loucheur ou Rue de la Côte, 2° Place de la Halle, photocopie d'un dessin (plume, lavis), par le géomètre Chatot, Villars-Saint-Georges le 1er juillet 1930, échelle 1/500, 30 x 105 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau

Bibliographie

  • Caboco, Laëtitia. Recensement du patrimoine horloger du Pays horloger, 2009-2010.
    Lieu de conservation : Pays horloger, Le Bélieu
  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche
  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Dornier Gérard, fils de l'horloger Louis Dornier, horloger lui-même. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 3 rue Jean Jaurès
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013