Patrimoine en Franche-Comté - Viaduc de Morbier (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Viaduc de Morbier (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Illustrations

Historique

Compliquée par la topographie, la liaison Morbier - Morez fait l'objet de nombreux projets. Celui élaboré en 1892 par l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Moron est approuvé le 6 février 1893 par le ministre des Travaux publics. Le 24 avril 1896, ce dernier valide le plan des nombreux ouvrages, dont le viaduc de Morbier (parfois aussi appelé de la Roche à la Dame) , long de 150, 50 m. Leur réalisation est confiée à l'entrepreneur Allard. A l'occasion de la reconnaissance des travaux le 30 avril 1900, la compagnie du PLM (Paris Lyon - Méditerranée) , représentée par l'ingénieur en chef Moris, signale que c'est la première fois qu'elle exploite une ligne établie en courbes de 180 m de rayon avec des déclivités de 25 mm / m ; elle préconise la pose d'un contre-rail dans ces courbes, proposition adoptée le 4 septembre. La ligne est ouverte à l'exploitation le 1er juin 1900.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1900daté par travaux historiques

Auteurs

  • Auteur Moron, ingénieur civil  / attribution par source, attribution par travaux historiques
  • Auteur Moris, ingénieur civil  / attribution par source, attribution par travaux historiques
  • Auteur Allard, entrepreneur  / attribution par source, attribution par travaux historiques

Description

Le viaduc (au PK 044.473), en pierre de taille calcaire, avec appareil à bossages rustiques, se compose de dix arches de 12 m de large chacune, voûtées en berceau plein-cintre. Une hauteur sous clef de 13, 50 m est prévue en 1894. L'ouvrage est établi à flanc de montagne, dans une courbe à gauche suivant un rayon de courbure de 180 m et avec une pente (descendante) de 25 mm / m, d'où la présence d'un contre-rail (rail de guidage). Ses garde-corps métalliques sont formés de supports verticaux en fer forgé plat, percés pour laisser passage à deux barres cylindriques horizontales et portant un appui en demi-rond.

Afficher les données détaillées

  • Typologiespont en arc
  • Murscalcaire / pierre de taille / bossage / métal
  • Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre

Documentation

Documents figurés

  • Morbier (Jura). Le Viaduc, entre 1900 et 1916. Porte la date : 29 octobre 1916. Carte postale, s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1916], Cathenoz éd.
    Lieu de conservation : Archives communales, Saint-Claude  - Cote du document : AVSC 2004-245 / A. T01 - B17
  •  

Intérêt, protection et statut

Etabli entre Morbier et Morez, dans une section devenue emblématique de la ligne Andelot - La Cluse, ce viaduc en constitue l'un des ouvrages d'art majeurs et marque particulièrement le paysage.

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'un établissement public de l'Etat

Désignation

  • Dénomination(s)viaduc

Localisation

  • CommuneMorbier
  • Milieu d'implantationen village
  • Lieu-dit Bois des Crottes le
  • Aire d'étude et cantonla voie ferrée Andelot - La Cluse - Morez

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2004