Patrimoine en Franche-Comté - 2 instruments de mesure de forces électromotrices (galvanomètres à cadre mobile de type Deprez et d'Arsonval)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

2 instruments de mesure de forces électromotrices (galvanomètres à cadre mobile de type Deprez et d'Arsonval)

1 rue Labbé
25 - Besançon
Dossier IM25005210 réalisé en 2011
Edifice : école professionnelle dite École nationale d'Horlogerie puis lycée polyvalent Jules Haag  (Référence : IA25000690)

Illustrations

Historique

Les deux galvanomètres datent de la fin du 19e siècle ou du début du siècle suivant. Ils sont dus à la société Carpentier, établie à Paris au 20 rue Delambre. Celle-ci a été fondée par l'ingénieur Jules Carpentier (1851-1921), qui a repris en 1878 les ateliers créés vers 1839 (en 1855 ?) rue des Maçons Sorbonne par l'Allemand Heinrich-Daniel Ruhmkorff (1803-1877), inventeur de la bobine d'induction portant son nom. Elle est spécialisée dans la mesure électrique avant de s'ouvrir vers 1890 à l'optique (avec invention d'un appareil photographique et du périscope sous-marin, réalisation des appareils cinématographiques des frères Lumière dès 1895, etc.) puis à la télégraphie et à la T.S.F. ainsi qu'à la réalisation d'appareils destinés à l'étude des propriétés magnétiques des fers. Ce type de galvanomètre a été inventé en 1881 par Marcel Deprez (1843-1918) et Jacques-Arsène d'Arsonval (1851-1940).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principalelimite 19e siècle 20e siècle

Auteurs

Origine

  • lieu d'exécutionIle-de-France, 75, Paris,

Description

Ces deux galvanomètres à cadre mobile sont de type Deprez et d'Arsonval. Issus d'une production en série, ils sont identiques, abstraction faite des manques liés à leur état. Chaque instrument est fixé sur un socle circulaire en bois (frêne ou chêne), reposant sur trois pieds à vis calante, en laiton, et protégé par une cloche de verre, gainée de textile rouge à sa base et munie d'un orifice circulaire pour la lecture du miroir. Le dispositif comprend un miroir circulaire mobile, suspendu à un fil tenu par une potence à pied unique, et un aimant en métal ferreux en forme de U, formé de trois éléments accolés. Les supports et les deux boutons de branchement, sur la face avant, sont en laiton.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions hors tout : h = 32 (avec la cloche), la = 22, pr = 24. Plateau : d = 19. Cloche en verre : d = 16,5, h = 26,5.

  • Catégoriesélectricité
  • Structuresinstrument didactique
  • Matériauxverre / laiton / bois à zone poreuse / fer
  • Inscriptionsinscription concernant le fabricant / gravé / sur cartel / inscription / gravé / sur cartel / numéro d'inventaire / gravé / sur l'oeuvre / numéro d'inventaire / manuscrit / sur étiquette
  • Précisions sur les inscriptions

    Inscriptions gravées sur deux plaques en laiton vissées sur le socle : première = J. Carpentier / Paris, deuxième = Galvanomètre / Deprez d'Arsonval. Numéros d'inventaire gravés sous le socle : premier instrument = 157S/16, deuxième = 2268M/3. Numéro d'inventaire inscrit sur une étiquette collée sur le socle du premier instrument : 294 52.

  • État de conservationmauvais état
  • Précision sur l'état de conservation

    Le fil de suspension du miroir des deux instruments est cassé. Le deuxième appareil a aussi perdu ses pieds à vis calante et sa cloche en verre est cassée (un grand morceau manque).

Documentation

Documents figurés

  • Galvanomètres Deprez-d'Arsonval, gravure, par E. Chauvet, 1907. Publiée dans : Carpentier (Jules-Adrien). Ateliers Ruhmkorff - J. Carpentier [...] - Paris, 1907, notice n° 16, p. 1. Document accessible par internet à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?M9854/65/100/197/0/0

Documents multimédias

  • Carpentier, Jules (1851-1921) X1871. - Paris : Ecole Polytechnique ParisTech, s.d. [limite 20e siècle 21e siècle]. Document accessible en ligne : http://softs.polytechnique.fr/dsi/ksup/MuseeVirtuel/W3patrimoine/index.php?PAGE=Carpentier&TYPE=collectionhomme
  • Carpentier, Jules. - [Lyon] : SIPPAF (Système d'Information Patrons et Patronat français 19e-20e siècles), s.d. [limite 20e siècle 21e siècle]. Document accessible en ligne : http://sippaf.ish-lyon.cnrs.fr/?q=sippaf-actor-record/21499

Bibliographie

  • L'industrie française des instruments de précision. Catalogue 1901-1902. - Paris : Syndicat des Constructeurs en Instruments d'Optique de précision, 1901. XXXIV-271 p : ill.
  • Soulages, C.-C.. L'atelier Carpentier. La lumière électrique, 1ère série, vol. 4, n° 44, 31 août 1881, p. 280-282 : ill. Document accessible sur internet : http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?P84.4/284/100/432/0/0
  • Thooris (Marie-Christine), Courseaux (Yannick), Debreux (Jean-Bernard) et al. Les objets scientifiques : un siècle d'enseignement et de recherche à l'École polytechnique. Promotions 1794 à 1900 : exposition, Palaiseau, École polytechnique, 13 mars-21 septembre 1997. - Palaiseau : École polytechnique, 1997. 156 p. : ill. ; 30 cm.
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)instrument de mesure de forces électromotrices

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse 1 rue Labbé
  • Aire d'étude et cantonBesançon faubourg

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2011

Localisation