Patrimoine en Franche-Comté - Dépôt de mendicité, puis hospice, collège d'enseignement technique, lycée d'enseignement professionnel, actuellement lycée professionnel Montciel

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Dépôt de mendicité, puis hospice, collège d'enseignement technique, lycée d'enseignement professionnel, actuellement lycée professionnel Montciel

1 avenue de Montciel
00 - Lons-le-Saunier
Dossier IA00015624 réalisé en 2012

Illustrations

Historique

Le lycée professionnel Montciel occupe les bâtiments de l'ancien dépôt de mendicité de la ville de Lons-le-Saunier. En 1855, la ville acquiert le terrain prévu pour recevoir l'établissement destiné à accueillir les mendiants interdits sur la voie publique. Dirigés par l'architecte du département Achille Paillot, les travaux de construction commencent en 1860 et courent jusqu'en 1865. Avec le concours de l'entrepreneur Claude-Marie Ganne, l'architecte établit un édifice en forme de U ainsi qu'une chapelle. Au début de l'année 1874, le dépôt de mendicité devient l'hospice civil pour vieillards de la ville. Achille Paillot construit plusieurs bâtiments annexes contre l'édifice originel entre 1874 et 1878. Le collège d'enseignement technique mixte (CET) investit les locaux de l'hospice en 1949, ouverture officielle le 1er octobre 1950, tandis qu'une partie reste occupée par le foyer des pupilles et l'école d'agriculture jusqu'en 1964. Seul occupant depuis 1966, le CET transforme et agrandit les espaces afin de les rendre plus fonctionnels pour l'accueil des élèves (575 élèves en 1973 dont 300 internes, certians relevant du 1er cycle du collège d'enseignement secondaire). De collège d'enseignement technique, l'établissement devient lycée d'enseignement professionnel en 1977 puis lycée professionnel Montciel en 1986. Il concentre les enseignements dédiés à la préparation aux métiers de la logistique, du commerce, des services administratifs ainsi qu'aux métiers du social et de la santé. Dirigées par l'architecte Didier Comte assisté de Jacques Tournier, plusieurs campagnes de travaux s'engagent entre 1986 et 1999 : restructuration des cuisines en 1986, réhabilitation de la chapelle et de l'externat et construction de l'extension flanquant le chevet de la chapelle à la fin des années 1990, construction de nouveaux logements de fonction en 2000. La capacité en 1992 de l'établissement est définie comme suit : 660 élèves dont 170 internes et 450 rationnaires pour 10790 m2. Une inauguration officielle des locaux restructurés a lieu le 8 octobre 1999. Le lycée occupera également des salles de cours situées dans l'ancien collège de l'autre côté de l'avenue de Montciel, espaces restitués en 2012 à la municipalité.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale2e moitié 20e siècle

Dates

  • 1865daté par source, daté par travaux historiques
  • 1878daté par source, daté par travaux historiques
  • 1999daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs

Description

L'ensemble originel s'organise autour d'une cour fermée, compte-tenu de l'usage premier qui voulait que ces bâtiments abritent indigents, vagabonds et prostituées, arrêtés sur la voie publique. Entre asile et prison, il avait pour fonction de les conduire sur le chemin du redressement moral. La place de la religion étant primordiale, une chapelle fait partie du programme. Cette organisation est encore lisible aujourd'hui malgré l'ajout de nombreux éléments en fonction des destinations successives du lieu. Le bâtiment principal s'ouvrant sur l'avenue de Montciel présente deux ailes latérales à chaque extrémité. Edifiées en moellon calcaire, ces constructions reposent sur un niveau de sous-sol aux salles voûtées supportant deux étages carrés et une toiture à longs pans en tuile plate. Au rez-de-chaussée, un portail entouré de deux pilastres massifs en pierre de taille couronnés de reliefs crénelés, anime la façade. Surmontant le dernier niveau de la travée centrale, un couronnement en pierre de taille comporte l'inscription "Lycée professionnel Montciel" en lettres dorées. Afin de faciliter la circulation des indigents et des vieillards, ce pavillon central était ouvert sur l'extérieur, grâce à une série de trois arcades du côté de la cour intérieure, tandis que la dalle du sol est légèrement inclinée. Clôturant ces arcades, un bâtiment en verre couvert de tôle nervurée occupe actuellement une partie de la cour intérieure et constitue une sorte de préau pour les élèves. Des annexes en moellon flanquant la façade antérieure ont été ajoutées au cours des différentes campagnes de construction. Le pavillon central se situe dans l'axe de la chapelle construite dans la cour intérieure. La chapelle, à un vaisseau couvert de voûtes d'arêtes et de doubleaux, se compose de cinq travées matérialisées par des colonnes surmontées de chapiteaux corinthiens. Réhabilitée, la chapelle sert actuellement d'auditorium au lycée et à d'éventuels publics extérieurs. Devant la chapelle court une galerie couverte reliant les annexes construites dans le prolongement des ailes du bâtiment initial. De part et d'autre de la chapelle, des patios fleuris sont aménagés, un arbre monumental constitue le coeur de la cour dont les cheminements et pentes pavés tiennent compte des problèmes d'accessibilité. Les bureaux de vie scolaire, les cuisines, la salle de sport ainsi qu'une partie de l'externat occupent l'aile est. Dans le prolongement de l'aile ouest dont le rez-de-chaussée reste dévolu à la vie des professeurs, l'annexe accueille la cafétéria. Abandonnant son implantation de l'autre côté de la rue, l'externat flanque aujourd'hui la façade postérieure de la chapelle. Associant le verre et le béton recouvert d'un essentage de matériau synthétique, cette extension intègre les différents éléments existants, notamment le chevet plat de la chapelle dont la façade est visible et valorisée dans une cage d'escalier couverte d'un toit en verre.

Afficher les données détaillées

  • Planplan symétrique / plan allongé
  • Mursbéton / calcaire / verre / enduit / essentage de matériau synthétique / moellon
  • Toitardoise / tuile plate / tuile mécanique / tôle nervurée
  • Étages1 vaisseau / 2 étages carrés
  • Couvrementsvoûte d'arêtes / voûte en berceau
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturesterrasse / toit à longs pans / croupe / noue / pignon couvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie / escalier dans-oeuvre / escalier en vis sans jour / en charpente / escalier de distribution extérieur / escalier en vis avec jour / en charpente métallique
  • Autres organes de circulationsascenseur
  • Techniques de décorsculpture
  • Représentationsornement végétal

Documentation

Documents d’archives

  • F 17bis 21760 - Instruction publique : CET mixte 1 avenue Montciel, Lons-le-Saunier (1961-1963)
    Lieu de conservation : Archives nationales, Paris  - Cote du document : F 17bis 21760
  • 1242 w 125 - Constructions scolaires
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot  - Cote du document : 1242 w 125
  • 1242 w 125 - Constructions scolaires
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot  - Cote du document : 1242 w 125
  • Dossier vert Lons-le-Saunier - Roux-Champion, Julien, membre de la société d'émulation du Jura. [Note sur l'histoire du collège d'enseignement technique]. - Lons-le-Saunier, 2 mars 1974.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, Besançon  - Cote du document : Dossier vert Lons-le-Saunier
  • 2 W 535 Education - Lycées de Franche-Comté (1957-1990) : Dossier lycée Montciel, Lons-le-Saunier. Conventions Etat-Département du Jura, cahiers des charges et devis de travaux (1964) , rapports, plans [internat (1972 à 1990), cuisine (1983-1986)]. Dossier lycée professionnel Le Corbusier : plans ateliers bois-béton-métal, plans voiries et réseaux, plans salle polyvalente.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Archives, Besançon  - Cote du document : 2 W 535
  • 2 W 536 Education - Lycées de Franche-Comté (1959-1992) : Dossier lycée Montciel, Lons-le-Saunier. Restructuration du LEP (1986-1992), rapports de sécurité (1973-1987), procès-verbaux des conseils d'administration ( 1978-1991), plans [plan du centre d'apprentissage (1959), plan de situation, plan masse (1986-1992)], rapports et devis.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Archives, Besançon  - Cote du document : 2 W 536

Bibliographie

  • Landré, Robert. Autrefois, Lons-le-Saunier en cartes postales et photos anciennes. - Besançon : Jacques et Demontrond,1989.
  • Coutureau Eric, [Dossier vert réalisé dans le cadre de l'inventaire topographique de Lons-le-Saunier], 1983.
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Inventaire du Patrimoine, Besançon
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété publique
  • Précision statut[]

Désignation

  • Dénomination(s)dépôt de mendicité, hospice, collège, lycée
  • Parties constituantes non étudiéescour, chapelle, cantine, logement, chaufferie, préau, gymnase, atelier, auditorium

Localisation

  • CommuneLons-le-Saunier
  • Adresse 1 avenue de Montciel
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonFranche-Comté - Lons-le-Saunier sud

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Coutureau Eric, Pégeot Séverine, Pastwa Elizabeth
  • Date de l'étude2011

Localisation