Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine, puis usine de boissellerie (usine de formes pour chaussures) Spenlé

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine, puis usine de boissellerie (usine de formes pour chaussures) Spenlé

Illustrations

Historique

Vers 1887, Jean Martin Spenlé acquiert le moulin de la Charme, dont la matrice cadastrale signale que "tout l'outillage est enlevé", et y implante une usine de formes pour chaussures. Une "fabrique, une maison, un hangar et un bureau" sont construits entre 1887 et 1901. Attesté sur la carte de Cassini en 1760, le moulin appartient en 1810 à François Cornevin, et comprend également une huilerie. Acquis par Aimé François Tramoy, propriétaire des moulins de Gray et de Savoyeux, le moulin de la Charme est reconstruit et modernisé vers 1825. Il est détruit par un incendie le 24 mars 1858. L'arrêté préfectoral du 7 mai 1859 réglemente le moulin que ses propriétaires, Paret père et fils, négociants à Gray, sont autorisés à reconstruire. Il cesse son activité avant 1885. L'usine de formes pour chaussures est touchée par un incendie en 1906. La société est exploitée par Mathias Spenlé, puis par Ernest dans l'entre-deux-guerres. En 1949, l'usine est dite "manufacture de bois ouvré pour chaussures, formes, embauchoirs, talons ". Elle ferme ses portes vers 1965, et l'activité est transférée pendant quelques années dans le bourg voisin de Dampierre-sur-Salon. A l'exception de la maison d'habitation, les bâtiments sont désaffectés, et la toiture de l'atelier de fabrication est partiellement effondrée. Le moulin-huilerie compte 4 roues hydrauliques en 1810. Le moulin comprend quatre paires de meules et deux machines à nettoyer en 1827. Une chaudière tubulaire Badenia (Düsseldorf) est autorisée en 1920. La fabrique emploie 8 hommes et un enfant en 1893, et une quarantaine d'employés dans les années 1960.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Description

Bâti en moellon de calcaire enduit, l'atelier de fabrication est en rez-de-chaussée couvert de trois travées de sheds. Le bâtiment d'eau est construit parallèlement à l'atelier, couvert d'un toit à longs pans. Le logement compte deux étages carrés et est couvert d'un toit à croupes. Quoique partiellement effondré, l'entrepôt industriel (?) , construit sur le canal de décharge, comprend une charpente en bois apparente.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / verre en couverture
  • Étages2 étages carrés
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / shed / croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / énergie électrique / produite sur place / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté / mauvais état / menacé

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, usine de boissellerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, logement patronal, transformateur, bâtiment d'eau, bief de dérivation

Localisation

  • CommuneAutet
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Charme la
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Dampierre-sur-Salon
  • Hydrographiedérivation du Salon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation