Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Jean Tissot

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Jean Tissot

6 rue Sainte-Anne
25 - Maîche
Dossier IA25001366 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit vers 1905 par Joseph Roy. Il passe dans la première moitié des années 1920 à Joseph Vuillemain, marié à Marie Roy, bijoutier à Romans-sur-Isère (Drôme), puis à leur fille Jeanne, épouse de Jean Tissot (1914-2004). Elève de l'école nationale professionnelle d'horlogerie de Besançon, ce dernier est l'un des fils d'Henri Tissot, dont l'usine d'assortiments à cylindre est établie aux 14 et 16 rue de l'Helvétie. Il aurait débuté sa carrière d'horloger aux Bréseux puis, de retour rue de l'Helvétie, y fabrique à partir de 1942 des montres sous la marque Amazone, avant de s'installer au 4 rue Sainte-Anne (actuel n° 6), où il est signalé dès 1949. Il travaille peut-être de nouveau aux Bréseux, chez Jules Mairot, jusqu'à la fermeture de cet atelier à la fin des années 1960. Il est ensuite employé à domicile comme horloger rhabilleur par la société Reillac, des années 1967-1968 à son départ en retraite vers 1976.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Description

La maison a des murs en moellons calcaires enduits et un toit à longs pans, pignons couverts et couverture de tuiles mécaniques. Elle comporte un sous-sol (accessible en façade par un escalier droit en pierre), un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Ses façades sont percées de baies rectangulaires, à encadrement en grès rouge, à l'exception de celle ouvrant le pignon nord (arc segmentaire et briques). Elle est accostée de corps en appentis : garage à l'ouest, véranda (entrée) et latrines à l'est.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • Cadastre de la commune de Maîche [1812-1977]- Registre des états de sections (1812) - Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties : Propriétés foncières [1826-1914] - Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1883-1896 [1882-1910] - Matrice cadastrale des propriétés bâties [1911-1977]
    Lieu de conservation : Archives communales, Maîche
  • 50 J 24 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1974
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 24

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Bessot Daniel, propriétaire de la ferme voisine de l'atelier Mairot. Les Bréseux
  • Tissot Bernard, descendant de Jean Tissot. Maîche
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, garage, verger

Localisation

  • CommuneMaîche
  • Adresse 6 rue Sainte-Anne
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015