Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de montres) Charpier-Rième

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de montres) Charpier-Rième

3 chemin des Pierres
25 - Morteau
Dossier IA25001779 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

L'usine est bâtie en 1988 suivant des plans d'un architecte de Maîche pour la société Charpier-Rième. Cette dernière a été fondée en 1981 ou 1982 par deux anciens cadres de la société Framelec (France Montre électronique, 44 rue Bois-Soleil) : Marcel Rième, auparavant dirigeant des Ets Maurice Bussard (au 41 rue Neuve) et Pierre Charpier, ancien gérant de la Sarl André Charpier (14 rue Victor Hugo). Charpier-Rième a acheté le 30 mars 1982 la Société d'exploitation des Ets Ernest et Abel Monnin, de Charquemont, fabrique de montres comptant un peu moins de 50 personnes. Elle l'a développée et en a doublé le personnel. Elle en transfère les bureaux dans l'usine de Morteau, qu'elle agrandit en 1996 (1999 ?) pour accueillir l'atelier de fabrication. Elle fabrique beaucoup de montres publicitaires, utilisant le calibre ISA 1198 (doté d'une forte puissance motrice permettant d'entraîner les disques peints). Denis Rième, fils de Marcel, en devient le gérant en 1999 (il a créé en 1987 sa propre société, Performer, entreprise de distribution de montres, et sa marque, Dauteuil ; élargissant ses activités à la fabrication, son affaire s'est installée début 1992 à Gilley au 20 rue des Gentianes - usine cadastrée 2018 AA 89 - dans les anciens locaux de la société Ruprecht, auparavant établie à Villers-le-Lac). Employant 86 personnes, la Sarl Charpier-Rième (au capital de 200 000 €) disparaît en 2003. Le site de Morteau ferme alors (comme celui de Charquemont). Le bâtiment abrite actuellement plusieurs entreprises (office notarial, cabinet d'expert-comptable, dentiste, société informatique, etc.).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 20e siècle

Dates

  • 1988daté par travaux historiques

Description

L'usine est constituée de deux corps de bâtiments accolés, comportant un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, et un étage carré (corps sud) ou deux (corps nord), desservis par des escaliers dans-oeuvre. Les murs sont en béton avec enduit, essentage de tôle (corps nord : façade nord et 2e étage de la façade sud) et murs-rideaux (façades latérales). L'ensemble est couvert de toits terrasses en béton.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Mursbéton / enduit / essentage de tôle / mur-rideau
  • Toitbéton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturesterrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Mamet, Joël. La nouvelle tactique des montres Denis Rième. L'Est républicain, édition du Doubs, 1er avril 1999, p. 3 : ill.
  • Du Tour du Doubs au "New Moving" de Paris. Tic-tac de la créativité. L'Impartial, n° 35 435, 113e année, vendredi 20 août 1993, p. 17.Article consultable en ligne : http://doc.rero.ch/record/112031/files/1993-08-20.pdf (consultation : 9 mars 2018)

Documents multimédias

  • Sirene, base de données de l'Insee consultable sur le site internet Score3.fr
  • Societe.com, site d'information sur les sociétés édité par Société SAS (filiale du groupe Médiapost Communication, filiale de La Poste)

Témoignages oraux

  • Charpier Pierre, fils d'André Charpier, ancien dirigeant de la société Charpier-Rième. Morteau
  • Rième Marcel, ancien dirigeant des sociétés Bussard et Cupillard-Vuez-Rième. Morteau
  • Vuez Jean-Claude, descendant d'une famille d'horlogers, historien de la société Parrenin, Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, atelier de conditionnement, bureau, bureau d'études, stationnement

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 3 chemin des Pierres
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013