Patrimoine en Franche-Comté - Usine de petite métallurgie (fabrique des couverts de table) des Ets Vermot-Gaud et Cie

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de petite métallurgie (fabrique des couverts de table) des Ets Vermot-Gaud et Cie

Doubs rue du 8
25 - Montlebon
Dossier IA25001685 réalisé en 2017

Illustrations

Historique

L'usine est bâtie en 1923-1924 sur des plans du cabinet d'architecture Oesch et Rossier, du Locle (Suisse). Elle est construite pour Jules Vermot-Gaud (1894-1964), qui sera maire de la commune de 1926 à 1964. Associé jusqu'en 1948 avec son frère Charles (1895-1977), Jules a débuté en 1919, dans les dépendances du café tenu par sa mère, la fabrication des couverts en aluminium, se fournissant notamment en matière première en achetant des carcasses d'avion de la première guerre mondiale, qu'il refond dans sa fonderie. Selon ses dires, il réalise également "des pièces de précision en aluminium coulées sous pression pour l'aviation et l'horlogerie" tandis que son laboratoire met au point (avant 1923) un alliage d'aluminium et métaux blancs réputé inoxydable (marque Aluminonickel). L'usine est agrandie en 1927 (fonderie ?) puis en 1930 (bâtiment en bord de route, accueillant les bureaux, le conditionnement, les vestiaires et un appartement). Jules diversifie sa production avec les dinettes pour enfants (marque Maman... mon rêve !) et réalise aussi à la fin des années 1930 des couverts chromés et argentés, déposant de nombreuses marques : Orfèvrerie Nickinox, Nickinox et Orea (en 1933), Luxana et Rexor (1935), Vego et Rolls (1935 et 1937). Son affaire se développe et passe d'une dizaine d'ouvriers à l'origine à 37 (dont un Suisse, un Polonais et un Tchécoslovaque) en 1926, 53 en 1930 (18 hommes et 25 femmes, oeuvrant notamment au polissage).

Particulièrement entreprenant, Jules Vermot-Gaud ne se cantonne pas au travail de l'aluminium. Ainsi, il fait bâtir vers 1930 au nord de l'ancien couvent (mairie actuelle) un poulailler industriel (dont l'activité cessera en 1937 et qui sera utilisé comme entrepôt jusqu'à sa démolition en 2002). Il investit aussi en 1936 dans un atelier de mécanique et gravure à Epinal (Ets Marquet), dans une porcherie au Russey l'année suivante, dans la menuiserie, la charpente et l'ébénisterie en 1938 (marque Simtas déposée en 1941 et supprimée dès l'année suivante) ainsi que la fabrication des jeux en bois avec une spécialité de jeux de football, dans divers commerces... De 1942 à 1944, il exploite les Usines métallurgiques de Quingey, appartenant à Juda Simon et fabriquant "articles de ménage et de quincaillerie, couverts de table, coutellerie, jeux et jouets, boîtes et étuis en métal, boîtes et cages pour montres et pendules, briquets, pièces de fonderie en coquille et au sable". Nouveaux dépôts de marques en 1942, accompagnant le développement de la fabrication en acier inoxydable : Aluonickel, Argeor, Argor, Arginox, Inoxa, Inoxor, Luxinox, Nickor, Nickelor, Oreor, Orinox, et Platinox ; en 1946 : Acior, Oreor, Rodex, Oranor et Judex.

L'affaire en nom personnel disparaît en 1947, remplacée par trois entreprises tenues par des membres de la famille : les Usines Vermot-Gaud (Sarl au capital de 2 100 000 F en 1961) qui assurent la fabrication des couverts, les Ets Vermot-Gaud et Cie (Sarl au capital de 104 500 000 F) en charge de la commercialisation et les Ets Vermot-Gaud exploitant la fonderie d'aluminium. Dans les années 1950, les Ets Vermot-Gaud et Cie diversifient leur production : instruments dentaires sous la marque Vego Dental aux Hôpitaux-Neufs en 1953, appareils électroménagers Frigerator à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 1954-1955, fleurs artificielles en plastique injecté (marque Floralys) à Pontarlier en 1957, aiguilles de montre à Gray (Haute-Saône), tréfilerie et pointerie de Lutèce à Drancy (Seine-Saint-Denis), pointes de Paris à Gommecourt (Yvelines), produits anticorrosion à Iwuy (Nord)... A Montlebon, les effectifs oscillent, à leur maximum, entre 160 personnes (dans les années 1950) et 180. L'importance des diversifications entraîne toutefois des difficultés au début des années 1960 et les entreprises déposent leur bilan en 1963.

L'activité redémarre avec la Sodex (société d'exploitation) Vermot-Gaud (Sarl au capital de 34 000 F), dirigée par deux fils de Jules, Max et Norbert, laquelle est absorbée en 1968 par les Ets Vermot-Gaud et Cie. La fabrication des appareils électroménagers est arrêtée en 1967 mais la concurrence sur le marché des couverts de table et articles de cuisine conduit en 1978 à la fermeture de l'usine, qui devient définitive en 1984. La famille vend en 2007 le site à la SMCI (Société moderne pour les Commerces et les Immeubles), société immobilière fondée à Besançon en 1936. Cette dernière y aménage 32 logements (début des livraisons fin 2009) et construit au nord des garages couverts. En guise de clin d'oeil, elle fait également fait peindre par Sophie Magos (2 rue d'Arènes, à Besançon), sur des fenêtres bouchées de la façade, plusieurs personnages dont le fondateur saluant (en haut à droite) et l'équipe chargée de la réhabilitation : Rachel Thuriet, architecte du cabinet Art et Associés (Art pour Architecture Réalisation technique) à Besançon), Michel Grangier, maître d'oeuvre d'exécution, et Denis Bressand, directeur technique de la SMCI.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Dates

  • 1923daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs

Description

Disposés en I renversé, les trois corps de bâtiments composant l'usine ont peut-être des murs en moellons calcaires. Ils sont couverts de toits à longs pans, avec pignons couverts pour la fonderie à l'ouest et croupes pour le bâtiment administratif à l'est, et ont une couverture en tuiles mécaniques. Ils comportent un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés et un étage en surcroît, desservis par des escaliers dans-oeuvre tournants à retours en béton (et un ascenseur récent).

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / croupe / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • Techniques de décorpeinture
  • Représentationsportrait collectif
  • Précisions sur la représentation

    Peintures sur quatre fenêtres bouchées de la façade antérieure : à gauche au 1er étage une femme représentant le personnel administratif de l'usine et au 2e étage un homme et une femme symbolisant le personnel ouvrier, à droite au 1er étage un groupe de trois personnes réunissant Mme Thuriet (architecte) et MM Grangier (maître d'oeuvre) et Bressand (directeur technique de la SMCI), et au 2e étage un portrait de Jules Vermot-Gaud (fondateur de l'entreprise).

  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 404 Cadastre de la commune de Montlebon, 1814-1965- 3 P 404 : Atlas parcellaire (24 feuilles), dessin (plume, lavis), par le géomètre du cadastre Vial, 1814 (sections A-E) et 1818 (sections F-G)- 3 P 404/1-2 : Registre des états de sections, s.d. [1822 ?]- 3 P 404/3, 6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1874- 3 P 404/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1875-1914- 3 P 404/7 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 404/8 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1965- 3 P 404/9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1965
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 404
  • 150 J Fonds Vermot-Gaud à Montlebon, 1919-2002
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J
  • Archives départementales du Doubs, Besançon, M 1642 Etablissements classés (1924).
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 1642
  • M 3044 Travail et main d'œuvre, 1926-1930
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 3044
  • Formulaire de dépôt de la marque Monobloc Aluminonickel, 23 août 1927
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 116
  • Instruments dentaires de haute précision Vego [catalogue de production], s.d. [3e quart 20e siècle]
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 111

Documents figurés

  • Propriété de Mr Vermot-Gaud, Sur-la-Seigne. Projet de fabrique, dessin (tirage bleu), par les architectes Oesch et Rossier, Le Locle 1923-1924, 1/100- Sous-sol, Rez-de-chaussée [et] 1er étage [plans], mai 1923, 61,5 x 41 cm- Façade sud [et] 2e étage [plan], juin 1923, 45 x 56 cm- Façade est [et] Coupe, mars 1924, 32 x 44,5 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : M 1642
  • Papier à en-tête de la société Vermot-Gaud, 1er juin 1923
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 06
  • [Carte publicitaire des Ets Vermot-Gaud], s.n., s.d. [milieu 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 110
  • Orfèvrerie "Vego". Etablissements Vermot-Gaud à Morteau (Doubs), carte publicitaire avec photographie imprimée, s.n., s.d. [milieu 20e siècle]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • La cuiller Baby [page d'un catalogue de production], dessin imprimé, s.n., s.d. [milieu 20e siècle], impr. Théo Brugière à Malakoff, 27 x 21 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 111
  • [Maquette de document publicitaire Vego], dessin imprimé, par l'agence Jep et Carré (?), s.d. [milieu 20e siècle], 28 x 22,5 cm
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 110
  • [Maquette de document publicitaire Vermot-Gaud], dessin imprimé et peinture, s.n., s.d. [milieu 20e siècle], 32 x 23 cm.
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 150 J 110
  • [Vue d'ensemble du village de Montlebon, depuis le nord], photographie (plaque de verre), par Manias (?), s.d. [milieu 20e siècle]
    Lieu de conservation : Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire et Patrimoine, Besançon  - Cote du document : Fonds Manias
  • [Vue aérienne du centre de Montlebon, avec l'usine Vermot-Gaud à gauche et le poulailler industriel au centre, derrière l'ancien couvent], carte postale colorisée, s.n., s.d. [milieu 20e siècle], éd. Combier à Mâcon (CIM)
  • L'usine de Montlebon des Ets Vermot-Gaud et Cie, photographie, s.n., s.d. [1949 ?]. Publiée dans : L'Opinion économique et financière : Franche-Comté, juillet 1949, n° 2, p. 29.

Bibliographie

  • Chevalier, Michel. Tableau industriel de la Franche-Comté (1960-1961). - Paris : les Belles lettres, 1961. 101 p. : cartes ; 24 cm. (Annales littéraires de l'Université de Besançon. Cahiers de géographie de Besançon ; 9)
  • Courtieu, Jean (dir.). Dictionnaire des communes du département du Doubs. - Besançon : Cêtre, 1982-1987. 6 t., 3566 p. : ill. ; 24 cm.
  • Faivre, Elodie. Archives départementales du Doubs. Sous-série 150 J. Sociétés Vermot-Gaud à Montlebon. Répertoire numérique. - Besançon : Archives départementales du Doubs, 2006. 17 p. : ill. ; 30 cm. Document accessible en ligne : http://recherche-archives.doubs.fr/accounts/mnesys_ad25/datas/medias/Fichiers_pdf/07_J/J_150J_Vermot-Gaud.pdf (consultation : 4 août 2107)
  • Jacquet, Alain. L'usine Vermot-Gaud. Commune de Montlebon. Bulletin municipal, 2016, p. 52-59 : ill. Document accessible en ligne : http://www.montlebon.fr/sites/default/files/bulletin_municipal_2016.pdf (consultation : 4 août 2017)
  • L'Opinion économique et financière : Franche-Comté, juillet 1949, n° 2.
  • La saga ménagère Vermot-Gaud. C'est-à-dire, n° 162, 11 janvier 2011, p. 18 : ill. Document accessible en ligne : http://www.c-a-d.fr/sites/default/files/flip/CAD162/index.html#/19/ (consultation : 4 août 2017)
  • Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978. 294 p. : cartes postales ; 31 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Collard Patrick, directeur technique chez SMCI. Besançon
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine de petite métallurgie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de conditionnement, atelier de fabrication, bureau, magasin industriel, vestiaire d'usine, logement

Localisation

  • CommuneMontlebon
  • Adresse Doubs rue du 8
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016