Patrimoine en Franche-Comté - Immeuble, atelier d'outillage et fonderie d'Abel Feuvrier, puis ateliers d'outillage de Camille puis Gabriel Garnache-Chiquet et d'Agile puis André et Raymond Bonnet

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Immeuble, atelier d'outillage et fonderie d'Abel Feuvrier, puis ateliers d'outillage de Camille puis Gabriel Garnache-Chiquet et d'Agile puis André et Raymond Bonnet

20-22 Grande Rue
25 - Les Gras
Dossier IA25001598 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La maison appartient en 1822 à Marie Françoise Balanche, veuve du paysan chaudronnier Claude François Garnache-Chiquet (1782-1843). C'est peut-être une cuivrerie (l' "une des plus anciennes du Haut-Doubs", qui aurait fabriqué les tôles utilisées pour le clocher de l'église du village). Elle passe vers 1855 à la famille Bertin-Mourot : à Félix (1814-1858), ouvrier en cuivre et menuisier, à sa veuve Marie Joséphine Moyse puis à leur fils Louis Aubin (1856-1893). Abel Feuvrier (1867-1949), tourneur sur métaux, en devient propriétaire vers 1894-1895. Petit-fils de forgeron, il est le fils d'Aubin Feuvrier (1830-1910), également tourneur sur métaux, qui fabriquait dans le troisième quart du 19e siècle des "tours de lapidaire, tours aux vis, tours 3 pinces rouleaux, tours à l'archet, lapidaires", etc. Abel semble aussitôt agrandir le bâtiment puis le reconstruire (?) vers 1897. C'est alors un immeuble, abritant aussi des douaniers à l'étage de soubassement (leurs appartements seront ensuite transformés en garages). Vers 1900, il fait bâtir de l'autre côté de la rue un nouveau bâtiment (n° 22) à usage de fonderie (de cuivre, bronze, nickel et fonte mécanique) et de logement. Il fabrique des machines à arrondir, des tours universels, des tours à pivoter Jacot, des outils à planter, des perce-droit, des coupe-verres à molette, des fraises (avec ou sans guide), etc. Il édite en 1926 un tarif commun avec Georges Faivre, autre spécialiste des machines à arrondir, et emploie au moins cinq personnes en 1930. Après son décès, les bâtiments sont repris par deux de ses gendres : l'immeuble par le fabricant d'outils d'horlogerie Camille Garnache-Chiquet, la fonderie par Agile Bonnet (ses autres gendres sont Joseph Chopard-Lallier, associé d'Ernest Ruffion, et Henri Demangeon, mécanicien à Paris). Camille Garnache-Chiquet (1894-1960) avait fait bâtir en 1935 un atelier dans le prolongement de l'immeuble, décidant de ne pas suivre ses frères Marcel et Roger lorsque ces derniers avaient transféré leur fabrique d'outillage à Arbois. Il y fabrique, avec sa femme Alia et ses enfants (Raymonde, Régine et Gabriel), des tournevis à manches en bois, des tournevis d'horloger, des pinces à morille, etc. Gabriel (né en 1927) prend sa suite et se spécialise dans les tournevis. Il cesse toutefois son activité à la fin des années 1960 et part travailler à la FEG (Furia et Gancel, occupant l'ancienne fabrique de mandrins de la société Les Fils de V. Amyot, rue du Moulin). Il vend alors son équipement (marteau-pilon, etc.) et, depuis, le bâtiment n'abrite plus d'activité productive. Pour sa part, Agile Bonnet (1893-1953), marié à Henriette Feuvrier et repreneur de la fonderie, produit en famille et avec une ou deux personnes des coupe-verres, des bouterolles et des dés à emboutir, etc. Equipé de grosses machines à polir, l'atelier est au rez-de-chaussée. Ses fils André (1922-2002), gendre de René Voynnet (au 8 rue les Saules), et Raymond prennent sa suite. Ils font construire un garage en 1958. L'entreprise ferme vers 1982 et le bâtiment est ensuite converti en immeuble.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle

Description

Les bâtiments ont des murs de moellons calcaires enduits (avec des briques pour l'atelier ?) et sont coiffés de toits à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques (sauf l'atelier, qui a un toit à un pan). L'immeuble comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé (accessible par un escalier extérieur droit), un étage carré et un comble à surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre droit en béton. L'atelier a un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé, et l'ancienne fonderie compte un étage carré et un étage en surcroît (avec escalier dans-oeuvre droit en béton). Les ateliers de fabrication étaient éclairés par des fenêtres horlogères et des fenêtres multiples (en arc surbaissé côté fonderie).

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / comble à surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / toit à un pan
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier droit / en maçonnerie / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 298 Cadastre de la commune des Gras, 1814-1967- 3 P 298 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vergne et Garcin, 1816- 3 P 298/1 : Registre des états de sections (1816-1818)- 3 P 298/2, 5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1822-1875- 3 P 298/3-4 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 298/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 298/7 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1914-1967- 3 P 298/8 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 298
  • Publicité pour Abel Feuvrier, 1902. Publiée dans : Annuaire suisse Chapalay et Mottier. Edition spéciale. Spécial pour : Horlogerie, bijouterie, pièces à musique et toutes professions qui s'y rattachent. 1902. - Genève : Annuaire du Commerce Chapalay et Mottier, 1902.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • Fabrique d'outils d'horlogerie en tous genres. Spécialité de machines à arrondir. Abel Feuvrier, aux Gras (Doubs). Prix courant, s.d. [1er quart 20e siècle]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Artisans des Gras. Fabricants d'outils d'horlogerie. 1855-1862. - S.d. [20e siècle]. 6 f. Liste manuscrite établie "d'après un livre de compte semblant appartenir à Cressier Philippe, fondeur au Dessus de la Fin" et complétée par les noms d'artisans et négociants de Grand'Combe-Châteleu et de la Suisse proche.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Témoignages oraux

  • Aux environs de Morteau. - Le village des Gras, carte postale, s.n., [4e quart 19e siècle], Ch. Pierre éd. à Morteau. Porte la date 1901 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • Bonnet Nelly, épouse d'André Bonnet et fille de René Voynnet. Les Gras
  • Cerf Rémy, neveu de Gabriel Garnache-Chiquet. Les Gras
  • Garnache-Barthod Noël et Anne-Marie, anciens propriétaires de la fabrique d'outils Garnache Outils. Les Gras
  • Petitjean Guy, ancien propriétaire de la maison Georges Vernier, commerce de fournitures et outils d'horlogerie. Les Gras
  • Tisserand Roger, fils d'Arsène Tisserand, ancien agriculteur. Les Gras

Documents figurés

  • 368 - Les Gras - Le bas du village, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1909]. Porte la date 22 septembre 1909 (tampon) au recto.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Le Doubs pittoresque. 108 - Les Gras - Le calvaire et l'entrée du village, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1916]. Porte les dates 30 (manuscrite) et 31 (tampon) août 1916 au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • Sites pittoresques de Franche-Comté. Les Gras (Doubs) - Le bas du village, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, entre 1913 et 1919], C. Lardier éd. à Besançon. Porte la date 3 mars 1919 (manuscrite) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • Abel Feuvrier avec sa famille, son personnel et ses productions en 1930, photographie imprimée, s.n. Publiée dans : Belmont, Henry-Louis. La montre : méthodes & outillages de fabrication du XVIe au XIXe siècle [...], 1991, p. 178.
  • Paysages du Haut-Doubs - Les Gras [vue d'ensemble du village depuis l'est], photographie, par Stainacre (à Pontarlier), s.d. [2e quart 20e siècle]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras
  • [Le bas du village des Gras, vu depuis l'est], photographie, s.n., 23 octobre 1950 (date portée au crayon au verso).
    Lieu de conservation : Collection particulière : Elisabeth Bonnet, Les Gras

Bibliographie

  • Belmont, Henry-Louis. La montre : méthodes & outillages de fabrication du XVIe au XIXe siècle : de la naissance de la montre à la période proto-industrielle. - Besançon : Cêtre, 1991. 199 p. : ill. ; 28 cm
  • Laithier, René. Fabricants d'outils pour horlogers bijoutiers de la commune des Gras. Les artisans de la fin du 19e à la fin du 20e siècle. - 1990. 4 f. dactyl. Porte la mention : "Liste non exhaustive établie en 1990, par René Laithier, les Epaisses, Les Gras".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Rémy Cerf, Les Gras
  • Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978. 294 p. : cartes postales ; 31 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  •  

Annexe(s)

  • Fabrication d'un tournevis à manche en bois dans l'atelier de Gabriel Garnache-Chiquet [+]

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Désignation

  • Dénomination(s)immeuble, atelier, fonderie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, garage, jardin potager

Localisation

  • CommuneLes Gras
  • Adresse 20-22 Grande Rue
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2016