Patrimoine en Franche-Comté - Maison jumelée et atelier d'horlogerie de Roger Monnin

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison jumelée et atelier d'horlogerie de Roger Monnin

15 A et 17 rue des Lilas
25 - Charquemont
Dossier IA25001287 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La maison jumelée est bâtie vers 1930, vraisemblablement en 1936 (d'après témoignage oral, cette date est portée sur une tablette en ciment à l'intérieur du bâtiment). Ses commanditaires sont les horlogers Georges et Roger Monnin, tous deux fils du fabricant de montres Numa Monnin (1864-1938) dont l'usine, installée au 8 rue de l'Eglise, est exploitée de 1929 à 1947-1948 par la Sarl Numa Monnin et ses Fils. Cette dernière réunit cinq de ses enfants : Georges (1894-1988), Roger (1897-1980), René (1899-1982), Joseph (marié à une demoiselle Briot) et Louis (1906-?) ; Gaston (1896-1975), exploitant le café de la Liberté, et Jules (1902-1976) n'en font donc pas partie. A la disparition de la société, chacun des associés reprend son indépendance : si Georges conserve l'atelier paternel, Roger s'installe au 15 A rue des Lilas, René rejoint Gaston avant de partir pour le 15 rue du Général Leclerc, Joseph s'établit au 12 rue de l'Eglise et Louis part tenir l'Horlogerie-bijouterie de l'Auxois au 5 rue de la Liberté à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or). Georges et Roger sont donc fabricants de montres, le premier sous la marque Forbel, le deuxième sous celle de Romox. Si Georges (qui occupe le logement de droite) reprend l'usine paternelle, Roger fait construire vers 1951 un atelier de fabrication juste à côté de son logement. Il achète 4 300 ébauches françaises cette même année 1951 (2 700 aux Ets Cupillard de Villers-le-Lac, 1 400 aux Ets Joseph Jeambrun et 200 à la maison Maire et Perrier, de Maîche), 3 900 en 1952, 8 700 en 1957 (5 100 Cupillard et 2 300 Jeambrun dans le département, plus à Annemasse 600 Horlogerie de Savoie, 200 de la Fabrique d'Ebauches de Montres du Genevois à Annemasse ou Femga, 500 de la Société européenne de Fabrication d'Ebauches d'Annemasse ou Sefea), 6 480 en 1959. Il fait d'ailleurs partie à la fin de la décennie 1960 de la SA Gador, groupement d'achat constitué avec les maisons Jean Morel et Gaston Monnin (Monnin-Ponçot, fils de René) de Charquemont, Victor Anguenot, Jeannin, Bervil et Fornage de Villers-le-Lac. Il est marié avec Juliette Janin qui lui donne cinq enfants : Gilbert (prêtre), Yolande (mariée à Jean-Claude Chapuis), Marie-Thérèse, Bernard (né en 1929, marié à Jeannine Frésard) et Roger (époux de Chantal Fierobe). Les trois derniers s'associent pour créer la société Clyda, achetant la marque du même nom à Arsène Taillard, de Villers-le-Lac (par ailleurs partenaire de Camille Renaud, établi à Charquemont au 17 rue du Général Leclerc). Cette société est spécialisée dans la montre de mode, distribuée par le réseau des horlogers bijoutiers joailliers. En expansion, leur affaire se trouve à l'étroit dans ses locaux de la rue des Lilas, où elle occupe une dizaine de personnes. Ils font donc construire en 1975 rue des Armaillis une usine afin, notamment, de développer le service d'expédition. L'atelier est alors désaffecté et le site n'abrite plus que les logements. Un garage est bâti à l'est dans le courant des années 1990.

Afficher les données détaillées

Dates

  • 1936porte la date

Description

La maison, double, est organisée en trois corps de bâtiments : un corps central parallèle à la rue encadré par deux corps latéraux en retour d'équerre, en légère saillie. Elle a des murs en moellons calcaires enduits, un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé (accessible à l'ouest et à l'est par un escalier extérieur droit en béton), un étage carré et un étage en surcroît (desservis par un escalier dans-oeuvre). La toiture, à longs pans et pignons couverts, est à égout retroussé, la couverture en tuiles mécaniques. L'atelier, aux murs de béton enduits (?), a un sous-sol et un rez-de-chaussée surélevé, avec escalier extérieur droit en béton. Eclairé par de larges baies, il est protégé par un toit à un pan revêtu de plaques de ciment amiante ondulées. Les garages ont deux niveaux, celui à l'est se poursuivant par un bûcher à pan de bois et essentage de planches coiffé d'un appentis.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique / ciment amiante en couverture
  • Étagessous-sol / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis / noue / toit à un pan
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 35 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1963
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 35

Documents multimédias

  • Mougin, Thierry. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Chardon Eric, habitant au 17 rue des Lilas. Charquemont
  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, atelier de conditionnement, entrepôt industriel, magasin industriel, garage, bûcher, logement

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 15 A et 17 rue des Lilas
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014