Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine, puis minoterie Georges

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine, puis minoterie Georges

rue de la Maisonnée
70 - Montessaux
Dossier IA70000134 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Le moulin à farine ne semble pas figurer sur la carte de Cassini (1760). Exploité par Modeste Tourdot, il est incendié et reconstruit en 1848, ainsi que l'atteste le millésime et l'inscription Xavier Georges, gravés sur le linteau de la porte du logis. Propriété du sieur Euvrard, il est réglementé par arrêté préfectoral le 26 novembre 1857. Il appartient ensuite à Irénée Claudon, puis à Jules Drovin à partir de 1883, jusqu'à son acquisition par Jean Georges vers 1890. La matrice cadastrale mentionne une adjonction de construction en 1910 (remises et écuries, bâtiment d'eau ?). Le moulin est converti en minoterie et équipé d'appareils à cylindres après la Première Guerre mondiale, bien que l'aspect extérieur ne soit pas modifié. La production de farine atteint 600 quintaux en 1935. La minoterie cesse son activité vers 1960. Les machines de production sont encore en place. Le moulin à blé est pourvu d'une ribe (paire de meules servant à écraser les fibres textiles) et d'une huilerie en 1838. Il renferme trois paires de meules en 1857. En 1936, la minoterie renferme quatre paires de cylindres (deux pour le broyage et deux pour le convertissage) , un fendeur, une paire de meules, un extracteur et quatre bluteries, mis en jeu par une turbine radiale Francis de 15 ch, de marque Goulut-Borne (Luxeuil-les-Bains) , sous une chute de 1, 40 m. Le moulin emploie deux hommes en 1893, et quatre personnes en 1931.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 19e siècle
  • Principale1er quart 20e siècle

Dates

  • 1848porte la date, daté par tradition orale

Description

Le moulin est construit parallèlement au bief, alimenté conjointement par une dérivation de l'Ognon et le ruisseau du Fourchon. Bâti en moellon de grès enduit et couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique, il comprend un étage carré et un étage de comble. Le bâtiment d'eau est construit sur le bief, perpendiculairement au moulin. Le bâtiment abritant les remises et écuries est établi contre le pignon est du moulin. Il possède une structure et une charpente en bois, bardées de planches et couvertes d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Le logement patronal, au sud, comprend un étage de soubassement et un étage carré.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / essentage de planches / grès / pierre de taille / enduit
  • Toittuile mécanique / tuile plate
  • Étages1 étage carré / étage de comble
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bâtiment d'eau, logement, logement patronal, remise, bief de dérivation
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) minoterie

Localisation

  • CommuneMontessaux
  • Adresse rue de la Maisonnée
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Mélisey
  • Hydrographiedérivation de l' Ognon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation