Patrimoine en Franche-Comté - Le mobilier de l'école professionnelle dite Ecole nationale d'Horlogerie puis lycée polyvalent Jules Haag

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Le mobilier de l'école professionnelle dite Ecole nationale d'Horlogerie puis lycée polyvalent Jules Haag

1 rue Labbé
25 - Besançon
Dossier IM25005184 réalisé en 2011
Edifice : école professionnelle dite École nationale d'Horlogerie puis lycée polyvalent Jules Haag  (Référence : IA25000690)

Illustrations

Historique

Créée le 1er février 1862 en tant qu'école municipale d'horlogerie, l' " Ecole d'Horlo " devient nationale en 1891 mais cette nationalisation n'est entière qu'avec la loi du 31 décembre 1921. Son statut d'école nationale professionnelle nécessite alors la construction de nouveaux locaux, de 1926 à 1933, par l'architecte Paul Guadet. L'école, qui a fêté ses 150 ans en 2012 et les 80 ans de ses bâtiments en 2013, ne conserve cependant qu'un patrimoine mobilier disparate et restreint. Peu d'objets nous sont parvenus de son domaine de spécialisation l'horlogerie (et accessoirement de la bijouterie) : certains ont été déposés au musée du Temps, à Besançon, et d'autres donnés au lycée Edgar Faure, de Morteau, lorsque ces disciplines y furent transférées en 1988. Les dépôts et dons au musée concernent essentiellement en 1949 des pièces liées à la montre mécanique (mouvements, cadrans, outillage, etc.), en 1988 des pièces se rapportant à l'horlogerie électrique (mouvements d'horloges, horloges, compteurs, etc.) et en 1992 des maquettes de démonstration et du petit outillage à main. Peu d'objets également pour évoquer l'enseignement de la mécanique (filière créée en 1896) et de l'électricité, si bien que la majorité des instruments étudiés est liée aux enseignements généralistes (physique, etc.). A côté de cet ensemble subsistent toutefois quelques machines horlogères et quelques horloges, ainsi que divers instruments astronomiques, notamment deux lunettes et un régulateur attribuable à Auguste Fénon (directeur de l'école de 1892 à 1912) : en effet, avec une définition du temps longtemps basée sur la rotation de la terre, l'astronomie permettait de déterminer l'heure exacte par l'observation des étoiles et le calcul, et, à ce titre, constituait l'une des bases de l'horlogerie. Comme dans la plupart des établissements de ce type, de nombreux instruments n'ont pas encore acquis, aux yeux de leurs utilisateurs, le statut d'objet patrimonial car encore en usage pour l'enseignement. Par ailleurs, certains éléments du décor Art déco voulu par Guadet (ferronnerie, bas-reliefs du sculpteur Vermare) ont été pris en compte.

Afficher les données détaillées

Auteurs

Documentation

Documents d’archives

  • Répartition du matériel dans les armoires [registre d'inventaire], s.n., s.d. [2e moitié 20e siècle], cahier 22 x 17 cm
    Lieu de conservation : Archives du lycée polyvalent Jules Haag, Besançon

Bibliographie

  • Beaudouin, Denis. Charles Beaudouin : une histoire d'instruments scientifiques. - Les Ulis : EDP sciences, 2005. 288 p. : ill. ; 24 cm
  • Belmont, Henry-Louis. La montre : méthodes & outillages de fabrication du XVIe au XIXe siècle : de la naissance de la montre à la période proto-industrielle. - Besançon : Cêtre, 1991. 199 p. : ill. ; 28 cm
  • Ducretet, E. Catalogue raisonné des instruments de précision de E. Ducretet : premières et deuxièmes parties. Physique générale. - Vannes : impr. Lafolye, 1905. Document accessible en ligne à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/SYN/M5591.html
  • Fisseau & Cochot (Établissements). Catalogue général : outillage pour horlogerie, bijouterie, joaillerie, gravure, sertissure, télégraphie, optique, électricité, petite mécanique de précision. - Lille : Impr. L. Daniel, [1925]. Document accessible en ligne à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/CGI/redir.cgi?M9881
  • Gires, Francis (dir.). L'Empire de la physique : cabinet de physique du lycée Guez de Balzac d'Angoulême. - Niort : ASEISTE, 2006. Document disponible sur internet en version électronique (édition 2008) à l'adresse : http://www.aseiste.org/?menu=3&page=publications1
  • L'industrie française des instruments de précision. Catalogue 1901-1902. - Paris : Syndicat des Constructeurs en Instruments d'Optique de précision, 1901. XXXIV-271 p : ill.
  • Neveu-Fontaine (Établissements). Catalogue général d'enseignement physique n° 41. - Paris : Impr. Chaix, 1932. Document accessible en ligne à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/CGI/sresrech.cgi?M9933
  • Société centrale de Produits chimiques. Catalogue général illustré. - Paris : Impr. Gauthier-Villars et fils, 1891. Document accessible en ligne à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/CGI/redir.cgi?M9946Titre complet : Catalogue général illustré, 1ère partie : Produits chimiques, verrerie ordinaire, verrerie soufflée, porcelaine, terre et grès, alcoométrie, thermométrie, polymétrie, balances, chauffage, appareils et outillage de laboratoire, matériels pour les essais techniques. [Suivi de] 2ème partie : Photographie, instruments de physique, électricité, physiologie, micrographie, météorologie, histoire naturelle, astronomie, marine, arpentage et nivellement, etc.

Témoignages oraux

  • Gires Francis, professeur de Sciences physiques, président de l'Aséiste (Association de Sauvegarde et d'Étude des Instruments scientifiques et techniques de l'Enseignement)
  • Jacoutot François, chef des travaux du lycée Jules Haag, à Besançon
  •  

Désignation

  • Parties constituantes non étudiéesinstrument de démonstration en statique des fluides, instrument de préparation, maquette, machine à pomper

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse 1 rue Labbé
  • Aire d'étude et cantonBesançon faubourg

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2003

Localisation

Voir aussi

Voir tout