Patrimoine en Franche-Comté - Lycée technique nationalisé, puis école nationale du bois, actuellement lycée technique du bois

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Lycée technique nationalisé, puis école nationale du bois, actuellement lycée technique du bois

67 rue de Strasbourg
39 - Mouchard
Dossier IA39002012 réalisé en 2011

Illustrations

Historique

Premier établissement de formation dans le domaine du bois, le lycée du bois de Mouchard est né en 1883 d'une section adossée à l'Ecole Primaire Supérieure, qui ouvre ses portes en 1886. Elle voisine avec une Ecole pratique industrielle développée à partir de 1925, section de préparation à l'Ecole d'ingénieurs des arts et métiers, et connait une montée en puissance dès 1929. Vient ensuite une institution qui se dénomme dans un premier temps Ecole régionale du bois, sous l'impulsion de Louis Javel, ancien maire de Mouchard et scieur, puis en 1934, Ecole nationale du Bois. Elle est issue de la volonté locale mais aussi de celles de l'institut national du bois émanant de la profession et de la Direction de l'enseignement technique. Un décret de 1950 la transforme en Collège national technique du bois avant d'être élévée en 1961 au rang de Lycée nationalisé du bois. Le statut de lycée d'état, en 1977, lui permet d'émarger pleinement aux crédits de l'Etat alors que ville de Mouchard et département du Jura avaient jusqu'alors pris en charge une partie du fonctionnement de l'établissement.

A partir de 1938, il essaime, utilisant les locaux de l'EPS au centre ville et un bâtiment d'atelier hors agglomération auxquels s'adjoindront de nombreuses installations provisoires, classes démontables et baraquements à usage de magasins à bois. Seul spécialisé dans le bois depuis l'exploitation forestière jusqu'au produit fini, il connait un succès croissant formant des élèves à tous les niveaux du CAP au technicien. En 1972, la pérennité et le rayonnement national voire international de l'établissement justifient l'érection de nouveaux locaux. Ces bâtiments comprennent un internat, essentiel plus de 400 internes dans les années 1970 y compris des élèves venant de l'étranger, un externat, des ateliers, un bâtiment administratif, une demi-pension et des logements de fonction. Ce programme se compose également d'équipements échappant aux standards habituels : chantier de grumes, chantier à débit, scierie, atelier de parqueterie-charpente, laboratoire du bois, etc. Assisté de ses confrères, l'architecte Jacques Tournier établit les plans du lycée, inauguré en 1977. Une annexe voit le jour à Port Lesney en 1987 : l'internat occupe une ancienne maison du village tandis que l'externat et les ateliers s'établissent sur un terrain en périphérie. En 2011 l'internat de Port-Lesney n'est plus utilisé par le lycée du Bois qui a pour objectif à terme de réunir toutes ses activités sur le site de Mouchard. Il propose une dizaine de formations depuis le BAC PRO jusqu'au BTS pour 450 élèves et étudiants dont 80% sont internes. Celles-ci mènent à des métiers aussi différents que menuisier, constructeur bois, technicien de l'ameublement, technicien de scierie ou technico-commercial dans le domaine du bois et de l'habitat. En 2003 il est labellisé lycée des métiers du bois avec création de formation d'apprentis. Une plateforme technologique en relation avec les industriels fait le lien depuis 2010 entre recherche et innovation conduites au sein de l'établissement et monde de l'entreprise.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 20e siècle

Dates

  • 1978daté par source, daté par travaux historiques
  • 1987daté par source

Auteurs

Description

Le site du lycée, sur une parcelle cédée par la ville de Mouchard, étagée et bordée par la voie ferrée et la RN 83, se trouve aux abords de la commune. Le plan masse tient compte des activités de transbordement des bois (ponts-roulants) et des accès nécessaires aux camions grumiers. Il comprend des bâtiments à travées de 2 à 4 niveaux, couverts d'un toit terrasse, construits en béton enduit dont la création remonte à 1977 : externat, lingerie, internat, foyer, centre de documentation et d'information, administration. Ces espaces sont reliés compte-tenu du climat par des circulations couvertes en ossature bois. L'architecte a eu recours au procédé constructif industrialisé Costamagna (planchers à poutrelle de béton précontraint et panneaux muraux produits industriellement). Les panneaux de façade ont été personnalisés avec l'emploi d'allèges en cailloux lavés et de couleurs employées pour rompre la monotonie. Eloignés des espaces de vie, en raison des nuisances phoniques, deux ateliers accueillent les élèves qui suivent leur formation pratique. Ils se divisent en plusieurs espaces : salles de cours et salles de pratique autour des machines. L'un des ateliers abrite une scierie et une menuiserie. Sa charpente en bois lamellé collé supporte un toit arrondi couvert de matériaux synthétiques et laisse libre de toute contrainte (9 arcs sur culées béton de 60 mètres de portée). Un parc à grumes se situe entre les deux ateliers et dessert la scierie grâce à un système mécanique constitué d'une grue et d'un tapis roulant. Les ateliers d'affûtage, de couverture-zinguerie et de construction se trouvent dans l'autre bâtiment composé de deux édifices couverts de différents types de toits : sheds et série de toits à deux pans avec bacs acier. Une extension, construite en bois, prolonge ces ateliers et constitue la réserve de bois du lycée. Les élèves mettent en pratique leur savoir-faire et participent aux transformations du site. Ils ont réalisé depuis la construction initiale, la liaison de l'externat et de l'atelier en bardage de bois et matériaux isolants. Un chantier école est en cours sur l'isolation des façades. Par ailleurs un bâtiment abritant les espaces de restauration et cuisines a ouvert depuis la rentrée 2012, son aménagement s'est poursuivi et il accueille cafétéria et foyer des élèves. Les espaces extérieurs ont bénéficié de la mise en place d'une oeuvre réalisée dans le cadre du 1% artistique.

Quant au site de Port-Lesney distant de quelques kilomètres, l'ancien internat, logé dans une imposante maison associant la pierre de taille et le moellon calcaire enduit, est fermé. A proximité, deux ateliers et deux bâtiments en préfabriqué reliés par une étroite galerie subsistent.

Afficher les données détaillées

  • Planplan régulier
  • Mursbéton / calcaire / bois / enduit / essentage de tôle / moellon
  • Toittuile / calcaire en couverture / matériau synthétique en couverture
  • Étagesétage de soubassement / 5 étages carrés
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturesterrasse / shed / toit à deux pans
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 2 W 5 ? - Lycées de Franche-Comté
    Lieu de conservation : Région Franche-Comté, Archives, Besançon  - Cote du document : 2 W 5 ? - Lycées de Franche-Comté
  • 1269 W 1-9 - Education - Constructions scolaires (1942-1983) - Dossier lycée technique de Mouchard : travaux 1983-1985
    Lieu de conservation : Archives départementales du Jura, Montmorot  - Cote du document : 1269 W 1-9
  • 1242 W 115- 117-125-253 Rectorat, correspondances lycée du bois, recteur / directeur,1968 ; association des anciens élèves, 1967-1978 ; carte scolaire,1960 ; 1242 W 115 : programme de la cité au 26 septembre 1953, correspondance relative à lycée technique Belfort, 1968 inspecteur d'académie à recteur, organisation avec plan masse en date du 17 10 1967, organigramme de la cité en 1966-1967 regroupant trois établissements (CET filles et garçons, lycée technique), nouveau lycée de Salins ; 1242 W 117 : conseil général de Belfort, état des lieux et besoins exprimés en 1982, correspondances avec les ministres Chevènement et Savary, été 1981 relatives aux projets d'enseignement technique à Belfort.1242 W 126 : accueil d'enfants handicapés; 1242 W 129 : lepindustriel et social Belfort
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 1242 W 115-117-125-126-253

Bibliographie

  • Chevalier Frédéric, Quand le bois fait école. Le lycée du Bois de Mouchard, in « Pays Comtois : promenons nous dans les bois », Hors Série, 2011, pp. 64-67.
  • Dufrenne R., Le lycée technique du bois à Mouchard, in « Education nationale », n°854, 7 mars 1968, pp. 12-14.
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété de la région
  • Précision statut[]

Désignation

  • Dénomination(s)école, lycée
  • Parties constituantes non étudiéesinternat, logement, atelier, scierie, cantine, chaufferie

Localisation

  • CommuneMouchard
  • Adresse 67 rue de Strasbourg
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonFranche-Comté - Villers-Farlay

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Pégeot Séverine, Pastwa Elizabeth
  • Date de l'étude2011

Oeuvres contenues

Voir aussi